Des animaux nourris avec du son de blé de Borderon grâce à une initiative citoyenne

À chaque trois semaines, Patrick Thouin remplit son pick-up de son de blé de la boulangerie Borderon et Fils, puis l'emmène jusque dans Lotbinière, à la Ferme Rosa qui l'utilise pour nourrir ses animaux.

Des animaux nourris avec du son de blé de Borderon grâce à une initiative citoyenne | 11 juillet 2024 | Article par Thomas Verret

Patrick Thouin récupère le son de blé de Borderon et l’emmène dans Lotbinière, à la Ferme Rosa qui le donne à manger aux agneaux.

Crédit photo: gracieuseté

À chaque trois semaines, Patrick Thouin remplit son pick-up de son de blé de la boulangerie Borderon et Fils, puis l’emmène jusque dans Lotbinière, à la Ferme Rosa qui l’utilise pour nourrir ses animaux.

Initiative environnementale

« Les volumes de ça, c’est énorme », nous explique ce bénévole au sein du mouvement citoyen écologiste Les AmiEs de la Terre de Québec.

Patrick Thouin prend cinq heures aux trois semaines à réaliser cette tâche, qui l’amène du salon de fabrication actuel de Borderon et Fils, dans le quartier industriel de Duberger, jusqu’à la Ferme Rosa, située dans la municipalité de Val-Alain, à environ 45 minutes de Québec. Ce dernier avance que cette ferme de Lotbinière économise au-delà de 1000$ par année en récupérant le son de blé provenant des installations de Borderon sur l’avenue Newton.

« Ce n’est pas quelque chose que toutes les entreprises peuvent faire, convient-il, c’est vraiment un effort. »

Et M. Thouin est prêt à faire cet effort pour ses petits-enfants.

« Moi, je travaille pour protéger le monde pour mes petits-enfants », précise l’homme de 56 ans.

« Et ça, c’est un pas dans la bonne direction… Ce n’est pas la solution finale. (…) La solidarité, la résilience, il faut développer ça », estime le résidant du quartier Duberger.

En retour, la Ferme Rosa lui rembourse l’essence pour sa camionnette, et lui donne également du gras d’animal que sa blonde utilise pour faire des savons qu’ils « donnent à leurs amis ».

En fait, des animaux de la Ferme Rosa sont nourris avec du son de blé de Borderon depuis l’automne 2023. Cette initiative permet d’éviter du gaspillage et de nourrir les animaux avec cette nourriture « très nutritive » , toujours selon Patrick Thouin.

Publicité

« Il y a une valeur nutritive qu’on (ne) perd pas », souligne-t-il.

La camionnette de M. Thouin est remplie de sacs de son de blé de Borderon à chacune des livraisons.
Crédit photo: gracieuseté

Économie circulaire

« Sarah » [Parent], la propriétaire de la Ferme Rosa, revient ensuite avec sa viande nourrie au son de blé l’été durant le Marché Saint-Sauveur. Patrick Thouin y voit ainsi des liens qui se sont créés grâce à cette collaboration, une chaîne de générosité, en quelque sorte, « on redonne à l’autre » et « on fait une bonne chose pour l’environnement », résume ce bénévole des AmiEs de la Terre de Québec.

Borderon et Fils moule donc elle-même sa farine à son salon de fabrication de l’avenue Newton, qui doit d’ailleurs déménager en septembre sur la rue Marguaret-Fraser, à Beauport. Propriété de François Borderon, cette boulangerie fabrique environ 50% de sa production à partir de blés d’agriculteurs québécois.

Lire aussi :

La Boîte à Pain ouvre ses portes sur la rue du Parvis

Après avoir passé 25 ans sur la rue Saint-Joseph Est, La Boîte à Pain s'est installée [...]

Lire sur Monsaintroch

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir