Projet de transport structurant : des organismes se regroupent et lancent un compte à rebours

En réaction à l’annonce du gouvernement faite le 13 décembre dernier concernant la mise en suspens du projet de tramway et le transfert des documents liés au projet à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) , plusieurs organismes environnementaux de Québec se regroupent et espèrent qu’une proposition de projet de transport structurant sera faite, comme promis, dans un délai de six mois.

Projet de transport structurant : des organismes se regroupent et lancent un compte à rebours | 7 février 2024 | Article par Olivier Alain

La plateforme Tictac Québec, lancée aujourd’hui, affiche un compte à rebours qui prendra fin le 13 juin.

Crédit photo: Accès transport viables

En réaction à l’annonce du gouvernement faite le 13 décembre dernier concernant la mise en suspens du projet de tramway et le transfert des documents liés au projet à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) , plusieurs organismes environnementaux de Québec se regroupent et espèrent qu’une proposition de projet de transport structurant sera faite, comme promis, dans un délai de six mois.

Accès transports viables, le Conseil régional de l’environnement de la Capitale-Nationale, Équiterre, la Fondation David Suzuki, Québec désire son tramway, Trajectoire Québec et Vivre en Ville lancent officiellement un compte à rebours qui prendra fin le 13 juin et qui peut être consulté sur la plateforme tictac.quebec.

Le regroupement estime qu’un projet de transport en commun structurant est essentiel pour la ville de Québec. Ils rappellent que le premier ministre assurait à la fin de 2023 que le gouvernement irait de l’avant avec un nouveau projet en juin 2024. Il  reste donc, en date d’aujourd’hui, 126 jours pour agir.

« En 2018, le gouvernement avait promis six projets de transport structurant. Aucun de ces projets n’est sur les rails pour le moment. Le premier ministre a dit qu’il voulait avoir un résultat pour le mois de juin 2024 et qu’après ça, il allait foncer. Le compte à rebours est lancé. Il reste 126 jours avant de connaître le futur de la mobilité à Québec ! », déclare Christian Savard, directeur général chez Vivre en Ville.

Un projet déjà entamé

Le groupe insiste sur le fait que plusieurs aménagements ont déjà été réalisés pour le projet de tramway. Ils évoquent entre autres l’acquisition de plusieurs terrains et les investissements importants faits dans les dernières années. « 500 millions de dollars ont déjà été investis dans le projet de tramway», peut-on lire dans un communiqué.

« Ça fait plus de deux décennies qu’on étudie la faisabilité d’un tramway à Québec. La réflexion ne peut plus s’éterniser au-delà du 13 juin : on a déjà trop de retard dans le développement de la mobilité durable dans la région. Pendant qu’on fait traîner le dossier, les gens continuent de délaisser le transport collectif parce que l’offre ne répond pas à leurs besoins, ou est tout simplement inexistante. Les gens de Québec et des environs méritent une vision plus ambitieuse », déclare Alexandre Turgeon, directeur général du CRE Capitale-Nationale.

Les membres des organismes réunis soutiennent également que les besoins en transport collectif demeurent.  Ils ne cessent d’augmenter, à mesure que la ville se développe. Angèle Pineau-Lemieux, porte-parole d’Accès transports viables, rappelle que le nombre de déplacements croît rapidement. D’ici 15 ans, 100 000 nouveaux déplacements seront effectués à Québec.

« Même si le gouvernement a décidé de repousser le projet, les besoins en matière de mobilité sont toujours criants. Restreint aux autobus, le réseau actuel a atteint ses limites depuis longtemps déjà. Le REM ne peut pas rester le seul projet majeur à s’être concrétisé au Québec ! La capitale nationale mérite son réseau structurant de transport en commun. On attend impatiemment le mois de juin », affirme Sarah V. Doyon, directrice générale de Trajectoire Québec.

Une plateforme pour mobiliser

Le groupe espère que la population de Québec s’appropriera la plateforme et fera circuler le message. Ils appellent la population à se mobiliser.

Publicité

« La population doit envoyer un message clair au gouvernement: après le mois de juin, il n’y aura plus d’excuses, il va falloir aller de l’avant avec un projet structurant de transport en commun pour la région de Québec […] » avance Nora Loreto, porte-parole de Québec désire son tramway.

Lire aussi :

Tramway : «trahison», «déception» ou «optimisme» dans les conseils de quartier

Quelques heures avant que le gouvernement Legault ne tranche sur le tramway, plus de la moi[...]

Lire sur Monquartier

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.

Quartier(s)