Un nouveau service de livraison à vélo-cargo dans le Vieux-Québec, Saint-Jean-Baptiste et «ultimement Saint-Roch»

Dès la fin juillet, un nouveau service de livraison de colis par vélo-cargo sera offert dans le Vieux-Québec, Saint-Jean-Baptiste et «ultimement Saint-Roch».

Un nouveau service de livraison à vélo-cargo dans le Vieux-Québec, Saint-Jean-Baptiste et «ultimement Saint-Roch» | 2 juillet 2024 | Article par Thomas Verret

Le maire Bruno Marchand, la conseillère de Cap-aux-Diamants, Mélissa Coulombe-Leduc, et le député de Vanier-Les Rivières, Mario Asselin, en compagnie des représentants de Coop Carbone, Jean Nolet, de Nationex, Catryn Pinard, de Purolator, Mario Fortin et de Monquartier en boîte, Maxime Nadeau.

Crédit photo: Ville de Québec

Dès la fin juillet, un nouveau service de livraison de colis par vélo-cargo sera offert dans le Vieux-Québec, Saint-Jean-Baptiste et «ultimement Saint-Roch».

Livraison sobre en carbone

Ainsi, la Coop Carbone mettra en place un espace de logistique urbaine aux portes du Vieux-Québec, au 840 avenue Honoré-Mercier. Trois entreprises de livraison, Purolator, Nationex et Monquartier en boîte, participent à ce projet-pilote. Afin de réaliser cette initiative, la Ville de Québec octroie une aide financière de 226 200$ dans le cadre de L’Accélérateur de la transition écologique.

Aussi appelé « mini-hub », cet espace de transbordement permet de retirer des camions lourds de la circulation au profit de vélos-cargos et de petits véhicules électriques, chargés d’effectuer la dernière étape du processus de livraison vers les quartiers résidentiels, de même que sur les artères commerciales. Mieux adaptés au milieu urbain, « ces modes de transport doux encouragent les circuits courts et rendent les rues apaisées et sécuritaires en s’attaquant aux défis tels que la congestion, la pollution et le bruit », soutient l’administration municipale mardi dans un communiqué. Toujours selon cette dernière, « l’initiative contribuera notamment à améliorer la qualité de vie des résidents, à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et à favoriser la sécurité routière ».

« Beaucoup de villes dans le monde avaient ça, la Ville de Québec a fait des pieds et des mains pour y arriver, on a des partenaires en or », a tenu à saluer le maire Bruno Marchand, cet après-midi, lors de son point de presse précédent la séance du conseil municipal.

La Coop Carbone a d’ailleurs lancé le premier mini-hub Colibri au Canada à Montréal en 2019.

« Forts de ce succès, nous sommes heureux de déployer un tel projet à Québec qui contribuera à réduire l’empreinte écologique tout en améliorant la cohabitation urbaine », souligne de son côté le directeur général, Jean Nolet.

Enfin, l’administration Marchand indique pour sa part qu’elle évaluera l’évolution du projet cet été, pour voir s’il est possible éventuellement « de répandre ce service partout en ville ».

Le secteur des transports représente 63,5% des émissions de GES de la collectivité de Québec, dont 81,6% proviennent du transport routier.

Cet investissement provient donc de l’Accélérateur de la transition écologique, un programme d’aide financière issu de la Ville et du gouvernement provincial par l’entremise du Fonds de la région de la Capitale-Nationale.

Publicité

Monquartier en boîte, partenaire de commerce en ligne du réseau Monquartier, propose la vente et la livraison de produits locaux en ligne.

Lire aussi :

L’abonnement, une nouvelle façon de soutenir Monquartier, votre média hyperlocal

Le média hyperlocal Monquartier vient de lancer un programme de contribution inno[...]

Lire sur Monquartier

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir