Jardins partagés et projets de verdissement dans nos quartiers

Lancés respectivement en 2019 et 2021, le Programme de subvention à l'aménagement des jardins partagés et l'appel de projets de verdissement et de déminéralisation de terrains privés sont de retour cette année. Au total des deux initiatives, ce sont 14 projets qui sont retenus par la Ville de Québec, dont plusieurs sont situés dans nos quartiers.

Jardins partagés et projets de verdissement dans nos quartiers | 31 mars 2024 | Article par Simon Bélanger

11 projets de jardins partagés et 3 projets de verdissement et déminéralisation reçoivent un appui financier de la Ville de Québec et se mettront en branle en 2024.

Crédit photo: gracieuseté (Ville de Québec)

Lancés respectivement en 2019 et 2021, le Programme de subvention à l’aménagement des jardins partagés et l’appel de projets de verdissement et de déminéralisation de terrains privés sont de retour cette année. Au total des deux initiatives, ce sont 14 projets qui sont retenus par la Ville de Québec, dont plusieurs sont situés dans nos quartiers.

L’an dernier, la Ville de Québec avait reçu un nombre record de demandes pour le programme d’aménagement de jardins partagés, avec 20 demandes. 11 projets avaient finalement reçu l’approbation de la municipalité. Un montant record de 163 330$ avait aussi été accordé.

En 2024, le nombre de demandes est réduit à 16, mais ce sont encore une fois 11 projets qui sont retenus, pour un budget évalué à 146 854$.

Certains critères sont pris en considération pour retenir ou non un projet : la desserte (type de personnes desservies, clientèle visée, implication des participants et du milieu), la localisation (secteur défavorisé, désert alimentaire ou secteur qui nécessite un verdissement, comme un îlot de chaleur), la pérennité (partenariat, impacts sur les conditions de vie, expertise du demandeur et faisabilité horticole) et l’accès au projet (adaptation aux besoins particuliers des participants, facilité d’accès et accessibilité physique).

11 projets de jardins partagés

Un total de 11 propositions ont donc été retenues.

Saint-Sauveur

Dans Saint-Sauveur, la Fondation pour les Aînés et l’Innovation Sociale (FAIS), située sur l’avenue du Sacré-Coeur, aménagera un jardin collectif en bacs et en sols. Celui-ci servira à «revaloriser un espace qui a déjà été utilisé dans le passé comme potager pour les résidents, […] le bonifier et […] le reconvertir afin de rendre accessible cet espace à la communauté». À l’aide de partenariats, il vise aussi à «tisser des liens» avec les enfants des écoles du quartier, les personnes hébergées en CHSLD et leurs proches. Ce projet bénéficie d’un budget de 20 000$.

Toujours dans Saint-Sauveur, les Habitations Vivre Chez Soi reçoivent un montant de 5 000$ pour faire un jardin collectif intérieur hydroponique. L’objectif premier est de «fournir un environnement agréable et thérapeutique favorisant l’engagement des locataires». On espère aussi éduquer, rassembler et impliquer les résidents, le personnel de la résidence et le personnel de la Coopérative de solidarité de services d’aide à domicile de Québec (CSSDQ).

Saint-Roch

Du côté de Saint-Roch, un jardin communautaire en bacs pourra être utilisé par la communauté étudiante de l’INRS et par les enfants du CPE. Ce jardin doit «permettre à la clientèle vulnérable de l’INRS d’avoir accès à moindres coûts à des fruits et légumes de qualité produits localement. Le projet vise aussi la biodiversité, en plus «d’offrir un espace d’apprentissage, d’échange et de bien-être». Un montant de 20 000$ est associé au projet.

La Maison des enfants de Saint-Roch installera un jardin collectif en bacs sur la terrasse du 2e étage du bâtiment. On souhaite que le jardin devienne «un lieu de rencontre pour les enfants et leurs familles», en plus d’être un «milieu d’apprentissage et de socialisation». Il permettra de cultiver des fruits et légumes locaux ou en provenance de différents pays d’origine, que les enfants auront contribué à semer.

Publicité

Limoilou (Maizerets)

Du côté de Maizerets, VITAM, le centre de recherche en santé durable, aménagera un jardin collectif en bacs adjacent au bâtiment principal. Cette action s’inscrit dans le cadre des activités de verdissement de VITAM. On souhaite ainsi «accroître l’accès à des aliments sains et frais et […] promouvoir les avantages liés au jardinage». Ce jardin doit aussi contribuer au développement d’un environnement de travail convivial et sain, qui inclut les membres de VITAM, les employés du CIUSSS de la Capitale-Nationale et les gens du quartier Maizerets.

Saint-Sacrement

L’Institut Saint-Joseph, école primaire privée située sur l’avenue Joffre, aura un jardin collectif en bacs, en sol et intérieur hydroponique. Il servira à la fois aux élèves, aux parents et aux résidents du Domaine Saint-Dominique. Le projet vise à «verdir et embellir les lieux, enseigner aux élèves les rudiments du jardinage et de l’agriculture urbaine tout en favorisant la biodiversité.»

Ailleurs

D’autres projets de jardins partagés se situent à l’extérieur de nos quartiers. Celui du Théâtre Périscope, situé dans Saint-Jean-Baptiste, près de la frontière avec Montcalm, mérite qu’on s’y attarde.

Il s’agit d’un jardin solitaire en bacs et en sol devant le théâtre et accessible aux citoyens du quartier et aux employés. On souhaite ici »favoriser la biodiversité, l’engagement envers la communauté et soutenir des individus plus vulnérables en offrant les récoltes tout en faisant la promotion des saines habitudes de vie.»

Des projets sont aussi prévus dans Charlesbourg (Aliments d’ici et saveurs d’ailleurs, Garderie La jungle enchantée), Neufchâtel (CFP Neufchâtel) et Vanier (Domaine du parc Savard).

Verdissement et déminéralisation

Depuis 2021, 31 projets ont reçu le soutien de la Ville de Québec pour procéder à du verdissement et de la déminéralisation sur des terrains non municipaux. Ce programme vise notamment à augmenter l’indice de canopée à Québec, en plus d’améliorer la qualité de vie et la santé des citoyens.

Pour 2024, trois projets ont été déposés et acceptés, pour un montant total de subventions s’élevant à 44 130$. Les coûts admissibles au projet comprennent notamment ceux liés au démarrage et à l’aménagement, tels que l’achat de terre, de compost ou d’engrais, l’achat de végétaux, la main-d’œuvre pour réaliser le concept d’aménagement, etc.

L’OBNL Emprises – Espaces urbains reçoit cette année deux des trois subventions. Une première, s’élevant à 20 000$, vise à verdir et déminéraliser le terrain de l’école secondaire de la Cité, dans Limoilou.

De plus, une subvention de 18 000$ vise un projet semblable sur le terrain de l’organisme Le Relais d’Espérance, toujours dans Limoilou.

Le dernier projet récipiendaire d’une subvention pour le verdissement et la déminéralisation est associé à la coopérative d’habitation La Fameuse, dans Saint-Jean-Baptiste

Ce programme s’inscrit dans la Stratégie de développement durable de la Ville de Québec et contribue à la mise en œuvre du Plan de transition et d’action climatique (2021-2025).

Agriculture urbaine commerciale

En plus des deux programmes mentionnés, la Ville de Québec annonçait vendredi le versement d’une subvention de 360 000$ pour soutenir l’agriculture urbaine commerciale, via le programme QuébeCulteurs 2024-2025.

Ce programme «vise à structurer l’écosystème de l’agriculture urbaine commerciale et à stimuler l’émergence d’entreprises agricoles en milieu urbain dans l’agglomération de Québec.»

Cette année, le programme permettra la mise en place d’un guichet unique dédié aux entreprises agricoles urbaines, aux propriétaires et gestionnaires immobiliers. Il s’intéressera aussi à l’implantation d’un motel agricole urbain, à l’aide d’une étude de préfaisabilité. Activités de réseautage, de maillage, de promotion et de rayonnement s’ajoutent également.

 

Lire aussi :

Inauguration du Centre de biométhanisation et début imminent de la collecte dans les commerces

Après des années de débats et de tergiversations sur la meilleure façon de valoriser le[...]

Lire sur Monquartier

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.

Quartier(s)