Fin annoncée pour les pesticides à Québec

Lors du premier conseil municipal de l'année 2023, qui se tiendra le 16 janvier, la Ville de Québec annoncera une interdiction presque complète des pesticides les plus nocifs. Quelques exceptions, qui touchent entre autres la lutte aux espèces exotiques envahissantes, pourront s'appliquer.

Fin annoncée pour les pesticides à Québec | 15 janvier 2024 | Article par Simon Bélanger

Crédit photo: Johannes Plenio - Pexels

Lors du premier conseil municipal de l’année 2023, qui se tiendra le 16 janvier, la Ville de Québec annoncera une interdiction presque complète des pesticides les plus nocifs. Quelques exceptions, qui touchent entre autres la lutte aux espèces exotiques envahissantes, pourront s’appliquer.

En février 2023, la Ville de Québec consultait la population, en vue de son projet de règlement annoncé en 2024. Celui-ci devait mener à l’interdiction de l’utilisation des pesticides sur son territoire. Ce devrait être chose faite lors de la prochaine séance du conseil municipal.

« La Ville de Québec s’est engagée à réduire l’usage des pesticides les plus nocifs, tel que le glyphosate, pour la santé et l’environnement sur son territoire et à favoriser une gestion plus écologique des espaces verts », annonce par voie de communiqué Marie-Josée Asselin, vice-présidente du comité exécutif responsable des milieux naturels et de la biodiversité.

Le comité exécutif recommandera l’adoption du projet de Règlement sur la vente et l’application extérieure de pesticides et sur l’encadrement du travail des entrepreneurs offrant un service d’application de produits antiparasitaires.

« [L]e règlement R.V.Q. 3238 resserre les normes d’application extérieure des pesticides et s’harmonise à la règlementation provinciale. Nos actions sont concrètes afin de limiter les effets néfastes des pesticides sur notre santé. Ce geste important s’inscrit dans une série d’actions environnementales qui n’ont qu’un seul but, celui d’améliorer la qualité de vie de nos citoyens et leur santé », ajoute Mme Asselin.

Exceptions et biopesticides

Tous les pesticides seront désormais prohibés à l’extérieur. Cette interdiction comprend le fameux herbicide Roundup, qui contient du glyphosate. Ce produit sera désormais interdit pour la vente.

En revanche, dans certains cas exceptionnels, l’utilisation des pesticides pourrait être permise pour la lutte aux espèces exotiques envahissantes et des infestations menaçant la santé, la sécurité des personnes ou l’intégrité des bâtiments.

Quant aux biopesticides, leur usage est autorisé en tout temps, en autant qu’ils soient reconnus par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada ou que leur ingrédient actif se trouve dans l’annexe II du Code de gestion des pesticides.

Demandes de permis et formations

La nouvelle réglementation obligera les entreprises qui appliquent des pesticides pour autrui à s’enregistrer auprès de la Ville.

Publicité

Au printemps, le site Web de la Ville de Québec proposera une demande de permis temporaire, valide pour deux ans.

« Les entreprises en gestion des espaces verts et en gestion parasitaire pourront demander ce permis afin d’appliquer des insecticides normalement interdits, à condition de démontrer que  que toutes les possibilités ont été tentées sans succès, ou que ces choix sont inadéquats à la situation », précise la municipalité.

L’affichage sera aussi obligatoire dans de nombreuses situations. Ainsi, l’application de pesticides, d’engrais, de suppléments ou d’agents de lutte biologique nécessitera un affichage. Cette mesure vise à offrir une transparence aux citoyens et à faciliter le travail des inspecteurs.

Finalement, la Ville soutient que l’usage de pesticides ne doit s’appliquer qu’en dernier recours. Elle invite la population à s’intéresser à d’autres pratiques durables pour entretenir leur propriété, comme l’écopelouse.

D’ailleurs, de nouvelles formations gratuites seront offertes pour la gestion écologique des pelouses, comme en mai dernier. Les dates seront annoncées plus tard.

Séances d’information

La Ville de Québec rappelle que la démarche d’encadrement de l’utilisation des pesticides a commencé en 2020. Des consultations ont eu lieu en 2022 avec différents acteurs. La Ville a ensuite présenté sa vision en comité plénier en janvier 2023. Celle-ci a été suivie par des consultations publiques et par l’annonce à venir de l’interdiction de la vente de glyphosate.

De nouvelles séances d’information se tiendront, en ligne, les jeudis 21 et 28 mars 2024. L‘inscription est obligatoire.

La Ville de Québec rappelle finalement que ce règlement sur les pesticides est l’une des mesures requises pour atteindre la mention Or de la certification Ville amie des monarques. Celui-ci soutiendrait également trois des cinq défis collectifs de la Stratégie de développement durable, soit la résilience, la transition et la santé globale.

Lire aussi :

Un intervenant social à la bibliothèque Gabrielle-Roy, une première à Québec

Dans son projet de réinvention, la bibliothèque Gabrielle-Roy accueillera bientôt un int[...]

Lire sur Monsaintroch

La Cité-Limoilou : apparition de bornes de recharge pour véhicules électriques

Au cours des dernières semaines, des bornes de chargement pour véhicules électriques ont[...]

Lire sur Monquartier

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.

Quartier(s)