Fête du voisinage : à vous de jouer et d’organiser votre propre fête de quartier, le 1er juin

Pour l'édition 2024 de la Fête du voisinage, l'organisme Espace MUNI invite les gens à organiser des fêtes de quartier à leur image, le samedi 1er juin prochain.

Fête du voisinage : à vous de jouer et d’organiser votre propre fête de quartier, le 1er juin | 7 mai 2024 | Article par Thomas Verret

Une fête des voisins tenue en 2020, dans le Bas-Bijou, à Saint-Sauveur, Québec.

Crédit photo: Elisa Baron

Pour l’édition 2024 de la Fête du voisinage, l’organisme Espace MUNI invite les gens à organiser des fêtes de quartier à leur image, le samedi 1er juin prochain.

Et ça n’a pas nécessairement besoin d’être un événement à grand déploiement, qui engage des frais importants, loin de là.

« Ça peut vraiment être tout simple », nous assure la porte-parole de la Fête du voisinage, Vanessa Pilon.

Potluck, pique-nique, barbecue, tournoi de poches ou de pétanques : toutes les raisons sont bonnes pour se rassembler avec les voisins de sa rue, de son immeuble d’habitation ou de son quartier. La Fête du voisinage – communément appelée la Fête des voisins – permet ce genre de rencontres depuis 18 ans. Bref, l’idée essentiellement est de trouver un prétexte pour se réunir et tisser des liens avec des personnes habitant près de chez soi.

« C’est un peu ça l’idée cette année, c’est de se dire ”on brise la glace et on crée des liens” », résume l’animatrice télé.

À ses yeux, « il faut les créer ces occasions », à une époque où les échanges impromptus sont moins fréquents qu’auparavant. Depuis que Vanessa est devenue maman, cette dernière réalise d’ailleurs l’importance de faire partie d’une communauté sécuritaire, solidaire, « de pouvoir s’entraider mutuellement », dit-elle.

« De connaître les gens près de chez nous, ça génère un sentiment de confiance qui est très important quand on est parent. »

L’événement est également une opportunité de faire participer les personnes ayant le plus besoin de fraterniser avec autrui. Au Canada, 1 personne sur 3 souffre de solitude, une statistique révélatrice pour Mme Pilon.

« De les inclure, c’est un beau geste de solidarité. D’y réfléchir, je pense que c’est important aussi. »

Publicité
Vanessa Pilon est porte-parole de la Fête du voisinage.
Crédit photo: page Facebook de Vanessa Pilon

Période d’inscription en cours

Pour que votre fête fasse partie de la programmation officielle, il faut simplement l’inscrire sur le site d’Espace MUNI. L’an dernier, 155 municipalités se sont inscrites à la Fête du voisinage. En 2023, quelque 800 fêtes se sont déroulées dans 17 régions de la province et plus de 25 000 citoyens ont pris part aux diverses festivités.

« Le but, c’est de créer un mouvement, de voir comment on implique, aux quatre coins du Québec, toutes sortes de municipalités, à différentes échelles, que ce soit en milieu urbain ou plus rural », de conclure Vanessa Pilon.

Pour la petite histoire…

La Fête des voisins fut instaurée en 1999, en France, après qu’une personne âgée ait été retrouvée sans vie deux mois après être décédée seule. Aujourd’hui, une trentaine de pays célèbrent cet événement annuel.

En 2006, le Réseau québécois de Villes et Villages en santé a implanté la Fête des voisins au Québec. Né de la fusion entre ce réseau et le Carrefour action municipale et famille, l’OBNL Espace MUNI chapeaute l’initiative depuis 2021.

Quelques idées « toutes simples » d’activités

  • Ouvrir sa cour extérieure pour mettre à la disposition ses installations.
  • Marché de troc.
  • Karaoké.
  • Séance de yoga en plein air.
  • Se réunir pour fêter dans un parc.
  • Tournoi de hockey-balle dans une ruelle.
  • Une fête des semis.
  • Un feu de camp et des guimauves sur la braise.

Lire aussi :

Deuxième édition pour le Marché du Printemps

Ce samedi 4 mai, le Collectif Artisans Ville de Québec organise son Marché du Printemps. [...]

Lire sur Monlimoilou

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir