Entretenir sa passion pour le vélo, même en hiver

Quand on aime rouler à vélo, l'hiver a le potentiel de refroidir nos ardeurs. Mais qu'on préfère s'enfuir dans le sud, ranger sa monture ou s'adapter pour continuer à rouler, on peut continuer à vivre sa passion, même à 25 degrés Celsius sous zéro.

Entretenir sa passion pour le vélo, même en hiver | 27 janvier 2024 | Article par Alexandre St-Laurent

Crédit photo: Yanick Beaudoin

Quand on aime rouler à vélo, l’hiver a le potentiel de refroidir nos ardeurs. Mais qu’on préfère s’enfuir dans le sud, ranger sa monture ou s’adapter pour continuer à rouler, on peut continuer à vivre sa passion, même à 25 degrés Celsius sous zéro.

Planifier la suite

Tout d’abord, on peut, bien emmitouflé à l’intérieur, planifier une randonnée ou un voyage à vélo. Les sources d’informations à ce sujet sont nombreuses. J’en parlais d’ailleurs dans un texte publié en 2022. Voici un ajout pertinent: le site web Crazy Guy on a Bike. Sa présentation sans fioritures, un peu fade, n’est pas attrayante, disons-le. Mais son contenu inspire et invite à parcourir le monde sur deux roues. On peut y lire des récits de voyages réalisés par d’autres cyclotouristes. Et y dénicher des informations sur la meilleure manière de transporter son vélo en avion. Vous vous demandez quel matériel choisir pour une semaine à vélo en Ouzbékistan? La réponse s’y trouve probablement. Bref, je recommande fortement ce site.

S’inspirer et partager la passion

En quête de motivation? Découvrez les soirées cyclistes présentées par la coop Roue-Libre. Présentées généralement au Café Fou Aeliés (pavillon Desjardins de l’Université Laval), elles mettent en vedette des voyageurs qui ont une passion commune pour la bicyclette. Chaque premier mardi du mois, une destination différente est à l’affiche. À titre d’exemple, la présentation du 6 février sera prise en charge par Yanick Beaudouin et Caroline Samson. Ils nous parleront d’une odyssée au long cours qu’ils ont effectué en 2019 et 2020 entre Québec et le Mexique (en passant par la Floride).

Participer à une Masse critique en hiver

Enfin, pour ceux qui adaptent leur vélo et roulent au cours de l’hiver (des “crinqués” dont je fais partie), quoi de mieux que de rouler ensemble dans une ambiance festive? Chaque dernier vendredi du mois, une Masse critique est organisée. Point de rencontre? Place de l’Université du Québec, dans le quartier St-Roch. La prochaine aura lieu le 26 janvier à 18h45. Le trajet varie d’une fois à l’autre, mais se concentre sur les quartiers centraux de Québec. Tel que mentionné dans la description de l’événement, “c’est un acte collectif à valeur pacifique et sécuritaire pour tous!”

Rouler au chaud

Enfin, certains choisiront de voyager dans le sud. Ce choix, discutable au point de vue environnemental, permet néanmoins de continuer à rouler confortablement pendant les mois neigeux. J’ai d’ailleurs abordé le sujet dans une chronique précédente.

Et vous, comment entretenez-vous votre passion pour le vélo à cette période de l’année?

Lire aussi :

Le retour du Festi-Glisse au parc de la Pointe-aux-Lièvres

Les 27 et 28 janvier, le Festi-Glisse revient cet hiver à la Pointe-aux-Lièvres. Les acti[...]

Lire sur Monsaintroch

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir