Nouvelle carte électorale à Québec : aucun changement pour 99,4 % des électeurs

99,4 % des électeurs demeureront dans le même district électoral à l'élection municipale du 2 novembre 2025 à Québec.

Nouvelle carte électorale à Québec : aucun changement pour 99,4 % des électeurs | 17 avril 2024 | Article par Thomas Verret

Une vue aérienne de la basse-ville de Québec.

Crédit photo: archives (Jean Cazes)

99,4 % des électeurs demeureront dans le même district électoral à l’élection municipale du 2 novembre 2025 à Québec.

En prévision du scrutin électoral de l’an prochain, le conseil municipal a effectivement adopté, mardi, le projet de règlement sur la division du territoire de la ville en 21 districts électoraux.

La Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités exige ainsi la révision des délimitations des districts électoraux à chaque élection pour assurer « une représentation effective » des électeurs.

À Québec, chaque district doit compter entre 16 910 et 22 878 électeurs.

Les seuls changements touchent donc seulement 0,6 % des électeurs. Ces modifications s’avèrent nécessaires dans les districts de Neufchâtel-Lebourgneuf (Les Rivières), des Monts (Charlesbourg) et de Val-Bélair (La Haute-Saint-Charles) afin de respecter le seuil minimal d’électeurs requis par district.

Statu quo dans La Cité-Limoilou

Bien qu’on ne prévoit aucune modification dans La Cité-Limoilou, quatre des cinq districts électoraux de cet arrondissement se retrouvent toutefois en dérogation au critère numérique. On parle ici des districts de Limoilou, de Maizerets–Lairet, de Montcalm–Saint-Sacrement et du Cap-aux-Diamants, où le nombre d’électeurs se veut inférieur au minimum requis.

Ces dérogations seront soumises pour approbation à la Commission de la représentation électorale du Québec. D’ailleurs, cette même commission avait accepté deux dérogations au critère numérique, en 2020, dans les districts électoraux de Montcalm–Saint-Sacrement et du Cap-aux-Diamants.

« La configuration de cet arrondissement [La Cité-Limoilou], notamment la contrainte géographique Basse-Ville/Haute-Ville, nous impose des restrictions, ce qui diminue les options », expose le greffier de la Ville de Québec, Sylvain Ouellet, dans un sommaire décisionnel.

« Le nombre d’électeurs par rapport au nombre de districts dans cet arrondissement pose aussi une contrainte à l’équilibre du nombre d’électeurs par district », peut-on également lire dans le document préparé par l’équipe du Service des greffes et des archives.

Publicité

Cette nouvelle carte électorale doit être soumise au conseil municipal pour adoption finale, d’ici le 1er juin, et entrera en vigueur dès le 24 octobre. Il est possible de s’y opposer. Pour ce faire, il faut écrire au greffier. La date limite pour s’exécuter est le jeudi 2 mai inclusivement.

Autres faits saillants

  • La liste électorale de la Ville de Québec se compose de 417 768 électeurs.
  • Le nombre de districts restent le même dans chaque arrondissement.
  • Dans La Cité-Limoilou, c’est le district de Saint-Roch–Saint-Sauveur qui compte le plus d’électeurs avec 17 880.
  • L’arrondissement La Cité-Limoilou regroupe un total de 79 982 électeurs. On y retrouve en outre 163 électeurs non-domiciliés.
  • Les 22 755 électeurs du district des Monts, dans l’arrondissement de Charlesbourg, constituent un sommet.

Lire aussi :

Sens unique sur Saint-Vallier : malgré la contestation, la Ville va de l’avant

Mardi en fin de journée, un groupe de personnes mobilisées du quartier Saint-Sauveur s'es[...]

Lire sur Monsaintsauveur

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir