Sécurité urbaine : de nouveaux leviers pour de nouveaux projets

La Ville de Québec et le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) collaboreront avec les « partenaires communautaires » à l'implantation de projets pour améliorer la sécurité urbaine. Une entente de subvention en vigueur jusqu’en 2026, dans le cadre du Fonds pour bâtir des communautés plus sécuritaires, soutiendra ces projets.

Sécurité urbaine : de nouveaux leviers pour de nouveaux projets | 23 février 2023 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

La Ville de Québec et le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) collaboreront avec les « partenaires communautaires » à l’implantation de projets pour améliorer la sécurité urbaine. Une entente de subvention en vigueur jusqu’en 2026, dans le cadre du Fonds pour bâtir des communautés plus sécuritaires, soutiendra ces projets.

Un communiqué diffusé jeudi matin par la Municipalité annonce cette collaboration. Elle doit aussi permettre d’« agir en amont sur les conditions et les facteurs de risques favorisant la commission d’actes de délinquance, dont des actes commis par armes à feu ».

Un appel de projets se déploiera prochainement pour les organismes communautaires actifs en prévention et en intervention en matière de criminalité. Ils seront invités à soumettre des initiatives axées sur « la réhabilitation des clientèles susceptibles de commettre des actes délinquants » et « la mise en place de trajectoires de vie exempte de criminalité ». Des organismes comme PECH et le YMCA de Saint-Roch, entre autres, sont déjà engagés dans ce type d’initiatives.

La Ville de Québec souhaite ainsi « faciliter ou bonifier » le travail des acteurs du milieu et « le maillage entre tous les intervenants », indique le communiqué.

« Nos organismes communautaires possèdent l’expertise et la connaissance du milieu et ils sont donc bien placés pour proposer des projets innovants répondant aux problématiques en matière d’actes de violence commis par armes à feu », y exprime la vice-présidente du comité exécutif responsable de la sécurité urbaine, Marie-Josée Asselin.

Le gouvernement du Québec avait annoncé le Fonds pour bâtir des communautés plus sécuritaires (FBCS) en août 2022. Ce fonds bénéficie d’une enveloppe de 250 M$ du gouvernement du Canada et de « près de 42 M$ »  du gouvernement provincial. Il sert « à mettre en place des projets menés par les administrations locales canadiennes » pour prévenir la « violence liée aux armes à feu et aux gangs » et lutter contre celle-ci.

4M$ du FBCS pour la sécurité urbaine à Québec

« Plus de 4M$ » provenant du FBCS vont à la région de Québec. Cette somme doit soutenir des projets complémentaires aux initiatives de prévention et de coercition déjà mises en place. Parmi ces initiatives existantes, le communiqué de la Ville de Québec mentionne « la participation du SPVQ à la stratégie CENTAURE, les policiers-écoles, les programmes de justice adaptée, le programme “À la rencontre des aînés”, les partenariats avec les organismes communautaires, dont PECH ».

Par les actions déjà en place et à venir, la Ville de Québec vise le maintien du sentiment de sécurité des citoyens. Elle souhaite également réduire les crimes de violence armée et leurs coûts sociaux, financiers, humains.

Lire aussi :

Logement social : nouveau projet pour PECH dans Saint-Roch

Publicité

Carré Lépine : nouvelle équipe, « pas de baguette magique »

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.

Quartier(s)