80 000 nouveaux logements d’ici 2040 : une cible ambitieuse à Québec

La Ville de Québec vise la construction de 80 000 nouveaux logements d'ici 2040. À cette fin, elle mettra en œuvre 20 mesures dans les trois prochaines années. Cet objectif ambitieux totalise des investissements de 605 M$ et nécessite l'appui financier des gouvernements provincial et fédéral.

80 000 nouveaux logements d’ici 2040 : une cible ambitieuse à Québec | 27 septembre 2023 | Article par Thomas Verret

Le maire Bruno Marchand, la conseillère Marie-Pierre Boucher et Alexandre Armstrong, directeur du Service de la planification et de l’aménagement du territoire.

Crédit photo: Thomas Verret

La Ville de Québec vise la construction de 80 000 nouveaux logements d’ici 2040. À cette fin, elle mettra en œuvre 20 mesures dans les trois prochaines années. Cet objectif ambitieux totalise des investissements de 605 M$ et nécessite l’appui financier des gouvernements provincial et fédéral.

La municipalité rehausse la cible de sa Vision de l’habitation pour faire face à la pénurie de logements et à la chute des mises en chantier.

« Le statu quo n’est pas une option, a déclaré le maire Bruno Marchand mercredi matin en conférence de presse. Si on laisse le marché s’autoréguler, on ne fait qu’amplifier la crise. »

Les interventions couvent l’ensemble du continuum du logement : des hébergements transitoires, aux propriétés du marché en passant par les maisons de chambres et les copropriétés. Le premier objectif du plan d’action est d’ « accélérer la construction pour tous les types de ménage ».

La Ville veut notamment faciliter et financer annuellement la construction de 500 logements sociaux et abordables.

Densification résidentielle

Sa stratégie repose aussi sur des constructions en hauteur à des endroits stratégiques. La densification des quartiers existants favorise « l’accès aux services de proximité » et contribue à « la lutte aux changements climatiques », évoque l’administration municipale.

La Ville augmentera donc le nombre de logements permis sur des sites au fort potentiel, en plus de simplifier l’ajout de logements supplémentaires sur un même lot.

« La densification, ce n’est pas que des grandes tours, a précisé la responsable de l’habitation au comité exécutif Marie-Pierre Boucher. On veut mettre en place une réglementation qui favorise une densification douce. »

Autres mesures

La Ville désire également abolir les exigences de stationnement et taxer les terrains sous-développés.

Publicité

En outre, celle-ci souhaite réduire les délais pour la construction de logements et autoriser les logements accessoires détachés (minimaisons).

Enfin, elle continuera d’être proactive dans le domaine de l’immobilier et utilisera tous les outils à sa disposition, comme la réserve foncière ou le droit de préemption.

Soutien requis

Chose certaine, la Ville a besoin de l’appui de Québec (348 M$) et d’Ottawa (110 M$) via le fonds de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

De son côté, la municipalité injecte de l’argent « plus que jamais » pour montrer le sérieux de ses intentions.

« Notre proactivité se situe aussi à ce niveau, a souligné le maire Marchand. On n’en met plus pour démontrer qu’on va faire notre bout de chemin. Maintenant, on invite les autres paliers de gouvernement à nous suivre. »

En 2022, le taux d’inoccupation des logements locatifs a atteint son plus bas niveau à Québec, soit 1,6 %.

À terme, le plan de mise en œuvre accélérée (2023-2026) de la Vision de l’habitation doit ramener ce taux au seuil d’équilibre de 3%, avance finalement la Ville.

Lire aussi :

Plaidoyer pour une nouvelle piste cyclable dans Montcalm | Monmontcalm

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir