Moins de 70 % des foyers de La Cité-Limoilou ont reçu leurs sacs mauves

L’arrondissement de la Cité-Limoilou était le dernier de la Ville de Québec à recevoir ses contenants et sacs pour la collecte de déchets organiques. Si vous y résidez et que vous attendez toujours vos sacs mauves, vous n'êtes pas les seul.es. En date du vendredi 12 mai, la distribution n’était complétée qu’à 65,2%.

Moins de 70 % des foyers de La Cité-Limoilou ont reçu leurs sacs mauves | 16 mai 2023 | Article par Simon Bélanger

L’auteur de ces lignes, qui habite le quartier Lairet, dans Limoilou, a reçu depuis plus d’un mois son contenant et son rouleau de sacs mauves pour la biométhanisation (et doit aller faire l’épicerie, parce que le panier à fruits est un peu vide!).

Crédit photo: Simon Bélanger

L’arrondissement de la Cité-Limoilou était le dernier de la Ville de Québec à recevoir ses contenants et sacs pour la collecte de déchets organiques. Si vous y résidez et que vous attendez toujours vos sacs mauves, vous n’êtes pas les seul.es. En date du vendredi 12 mai, la distribution n’était complétée qu’à 65,2%.

La distribution de sacs mauves à Québec a débuté le 1er novembre 2022, dans l’arrondissement de la Haute-Saint-Charles.

À l’époque, la Ville de Québec avait expliqué que La Cité-Limoilou serait le dernier arrondissement à recevoir ses contenants, en raison d’une densité de population plus grande et de la typologie plus variée des logements.

Après la Haute-Saint-Charles, le déploiement a été complété dans les arrondissements de Charlesbourg, Sainte-Foy – Sillery – Cap-Rouge, Les Rivières et Beauport, de même que dans la ville de l’Ancienne-Lorette.

La distribution doit commencer à Saint-Augustin-de-Desmaures le 22 mai 2023.

La Cité-Limoilou

Dans La Cité-Limoilou, la distribution devait être en grande partie complétée en avril.

Environ un mois et demi après le début, seulement 65,2% des foyers avaient reçu leur arsenal pour contribuer à la biométhanisation de leurs déchets de table.

« En date de vendredi dernier [12 mai 2023], 45 162 unités d’habitation avaient reçu leur matériel pour la collecte des résidus alimentaires dans La Cité-Limoilou », affirme par courriel Mireille Plamondon, conseillère en communication à la Ville de Québec.

Mme Plamondon ajoute que « la distribution sera complétée à la fin du mois de mai ».

Publicité
Voilà où se trouvent les sacs mauves, lors de leur passage au centre de biométhanisation.

Début du réapprovisionnement dans la Haute-Saint-Charles

Même s’il reste plus de 30 % des foyers à équiper dans La Cité-Limoilou, le premier arrondissement à amorcer la biométhanisation a déjà commencé à recevoir ses nouveaux sacs mauves.

Ceux-ci doivent effectivement être distribués tous les six mois. Environ 2 000 rouleaux de sacs ont été distribués dans ce secteur, qui compte les quartiers Des Châtels, Lac-Saint-Charles, Loretteville, Saint-Émile et Val-Bélair.

Il est aussi possible de se procurer des nouveaux sacs dans les bibliothèques et les bureaux d’arrondissement.

Plus long ailleurs aussi

La Cité-Limoilou n’est pas le seul arrondissement où le déploiement prend plus qu’un mois. La distribution des sacs mauves a eu lieu en janvier et février dans Sainte-Foy – Sillery – Cap-Rouge.

Dans Les Rivières, la distribution s’est faite en février et en mars.

Quant à l’Ancienne-Lorette et Saint-Augustin-de-Desmaures, leur déploiement avait été reporté, respectivement en avril et en mai.

Bon démarrage au centre de biométhanisation

La Ville de Québec annonçait le 11 mai dernier que les activités du centre de biométhanisation allaient bon train et qu’il n’était plus nécessaire d’envoyer de la biopulpe à l’usine de Rivière-du-Loup.

Des boues municipales et des résidus alimentaires sont désormais injectés dans les réservoirs.

« J’invite tous les citoyens à trier leurs résidus alimentaires et à utiliser leurs sacs mauves pour alimenter notre centre et contribuer avec nous à une économie circulaire et durable », souligne Marie-Josée Asselin, vice-présidente du comité exécutif responsable de la gestion des matières résiduelles.

La pleine capacité du centre devrait être atteinte au cours de l’été, alors que les équipes poursuivent la montée en charge des cinq réservoirs.

Pour l’instant, le volume de biogaz produit n’est pas suffisant pour être traité. Donc, les premières quantités de biogaz doivent être éliminées aux torchères.

Installations du Centre de biométhanisation
La Ville de Québec annonçait le 11 mai dernier que les activités du centre de biométhanisation allaient bon train.

La dernière étape sera l’épuration du biogaz pour le transformer en gaz naturel renouvelable. Selon l’échéancier de la Ville, l’injection du gaz naturel dans le réseau d’Énergir sera possible à l’automne.

Dépassement de coûts

La Ville de Québec a aussi dévoilé le coût total du projet de biométhanisation, soit 216 M$. Le Soleil soulignait que ce montant a récemment grimpé de 6 M$.

En 2014, l’administration Labeaume estimait qu’un budget de 124,5 M$ serait suffisant pour réaliser le centre de biométhanisation.

La Ville justifie la plus récente augmentation par la pression causée par l’inflation, qui « affecte actuellement l’ensemble des secteurs ».

Un dernier sommaire décisionnel doit d’ailleurs être approuvé lors du conseil municipal du mardi 16 mai 2023.

Pour plus de détails sur la collecte des résidus alimentaires : https://www.ville.quebec.qc.ca/sacmauve/collecte/

Lire aussi :

Vivre en Ville lance un Registre des loyers

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir