Info-Social 811 : rappel d’une ligne méconnue

Plusieurs, pour différentes raisons, trouvent le temps des fêtes difficile. Ce n’est pas nouveau, mais les circonstances depuis 2020 peuvent alourdir les difficultés. Dans ce contexte, le CIUSSS de la Capitale-Nationale a rappelé tout récemment l’existence du service Info-Social 811.

Info-Social 811 : rappel d’une ligne méconnue | 6 janvier 2023 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Keira Burton - Pexels

Plusieurs, pour différentes raisons, trouvent le temps des fêtes difficile. Ce n’est pas nouveau, mais les circonstances depuis 2020 peuvent alourdir les difficultés. Dans ce contexte, le CIUSSS de la Capitale-Nationale a rappelé tout récemment l’existence du service Info-Social 811.

Les différents services « -1-1 » ne sont pas tous bien connus. On l’a vu durant la récente tempête assortie d’une panne. Le 911, qui répond aux urgences, reçoit toujours des appels destinés au 311. Ce dernier répond aux situations moins urgentes qui concernent des services municipaux. Quant au 211, qui renseigne sur les ressources communautaires locales, on ne compte plus le nombre de fois où on a ré-expliqué sa raison d’être. Au 811, on trouve Info-Santé, d’une part. On trouve d’autre part Info-Social, soit un.e intervenant.e psychosocial.e.

La ligne Info-Social 811 fonctionne sept jours sur sept, 24 heures sur 24. On peut recourir au service si on fait face à différentes situations de souffrance ou de détresse psychologique. On peut faire appel au 811 pour soi-même ou pour un.e proche dont on s’inquiète, qu’il s’agisse d’un.e adulte, d’un.e enfant, d’un.e aîné.e.

811 : de l’information à l’intervention en cas de crise

Durant la panne électrique de la fin décembre, le CIUSSS (Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux) de la Capitale-Nationale a publié le message suivant sur sa page Facebook :

« Que ce soit en raison des impacts de la panne électrique dans votre vie ou pour toute autre situation qui vous préoccupe comme des difficultés financières, de l’anxiété, un état dépressif, de l’épuisement, une rupture amoureuse, un deuil ou de la violence, composez le 811 et choisissez l’option 2 pour parler à un professionnel en relation d’aide d’Info-Social. ️»

Au bout du 811, l’intervenant.e peut donner des renseignements et conseils, aider à identifier des pistes de solutions. L’intervenant.e connaît les ressources du milieu et peut recommander les mieux adaptées à la situation : travailleur social du CLSC, groupe d’entraide, organisme local, service à domicile…

L’intervenant.e au Info-Social 811 est également en mesure de répondre à une situation de crise, d’envoyer si nécessaire une équipe d’intervention.

Les répercussions de la pandémie sur la santé mentale font la manchette. On retrouve sur le site web de l’Institut national de santé publique du Québec les résultats d’un sondage sur le sujet. Le texte suivant les introduit.

« Des études épidémiologiques confirment une détérioration de la santé mentale et du bien-être depuis le début de la pandémie et montrent que les impacts psychosociaux et leur durée varient selon les caractéristiques des individus et leurs milieux de vie. Ces répercussions négatives peuvent toucher toute la population, incluant les personnes vivant avec un trouble mental, naissant ou existant. Les symptômes de détresse psychologique peuvent être aggravés en raison du stress de la pandémie, de l’isolement social et de la complexité à recevoir les services professionnels nécessaires. »
Pandémie, santé mentale et sentiment de solitude – 1er novembre 2022, Institut national de santé publique du Québec

Publicité

Lire aussi :

Implication 211: près de 3000 bénévoles dans la région de Québec

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir