Fleur de Lys : un nouveau quartier sort de terre

Le milieu de vos vies : c’est le nom donné à Trudel Alliance à l’imposant projet résidentiel et commercial qui verra le jour sur le site du centre commercial Fleur de Lys, à l’extrémité est du quartier Vanier, à la frontière de Limoilou. 1,5 G$ seront nécessaires à ce projet de 3 500 logements, qui comprend notamment l’aménagement de nouvelles rues, d’une place publique et d’un îlot de fraîcheur au cœur de Québec.

Fleur de Lys : un nouveau quartier sort de terre | 14 juin 2023 | Article par Simon Bélanger

Maquette du projet de Fleur de Lys : le Milieu de vos vies.

Crédit photo: Courtoisie Trudel Alliance

Le milieu de vos vies : c’est le nom donné à Trudel Alliance à l’imposant projet résidentiel et commercial qui verra le jour sur le site du centre commercial Fleur de Lys, à l’extrémité est du quartier Vanier, à la frontière de Limoilou. 1,5 G$ seront nécessaires à ce projet de 3 500 logements, qui comprend notamment l’aménagement de nouvelles rues, d’une place publique et d’un îlot de fraîcheur au cœur de Québec.

Depuis l’achat de Fleur de Lys en 2018, les frères Jonathan et William Trudel multiplient les annonces entourant la requalification de ce centre commercial ouvert depuis 1963. Transformation de l’ancien Sears en campus de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), déménagement de commerces dans l’ancienne aile de La Baie et ouverture à venir d’un centre de ski intérieur…

Les projets se sont multipliés, mais la population attendait néanmoins avec impatience la présentation du projet complet imaginé par les frères Trudel. Les journalistes ont eu droit à un briefing technique lundi matin et le dévoilement officiel a lieu ce mercredi 14 juin 2023, à 17h.

« C’est un long travail, c’est un long chemin. Chaque moindre détail a été pensé, toujours avec la même perspective, […] que ce soit un projet fait pour les gens. », souligne William Trudel, président-fondateur et chef de direction de Trudel.

Pour présenter le projet final, les deux frères ont voulu parler à plusieurs personnes.

« On a fait une grande opération de consultation, qui nous a permis de parler à 2500 personnes au total, en plus de 60 organismes communautaires, 70 commerçants et 15 grandes institutions publiques ou parapubliques. Cette grande démarche, on l’a appelée notre grande démarche de réinvention », explique Jonathan Trudel, vice-président exécutif et co-fondateur de Trudel.

Il ajoute aussi que des discussions ont eu lieu avec la Ville de Québec, de même qu’avec plusieurs membres de la communauté d’architecture et de design urbain.

Les frères Jonathan et William Trudel sont accompagnés par l’architecte et designer urbain, Érick Rivard.
Crédit photo: Simon Bélanger

Projet vert

Le projet de requalification de Fleur de Lys s’est axé autour de quatre grandes idées : un milieu vert, accessible, mixte et habité.

« Ce sont quatre ingrédients fondamentaux en design urbain, pour construire des milieux de vie viables et conviviaux », soutient Érick Rivard, architecte associé et designer urbain chez Groupe A / Annexe U.

Publicité

L’équipe a d’abord constaté que le centre commercial, composé de toits de bitume et d’immenses stationnements asphaltés, représentait un imposant îlot de chaleur à Québec. Le milieu de vos vies deviendra donc un îlot de fraîcheur, composé à 21% d’espaces verts. 2500 arbres seront plantés et un verger urbain se dressera devant le boulevard Wilfrid-Hamel.

Les toits des nouveaux immeubles résidentiels seront également végétalisés. Des cours doivent être aménagées, de même que des petites placettes près des galeries marchandes. Des mesures de gestion des eaux de pluie font aussi partie du projet.

Une grande place publique viendra finalement s’ajouter, pour constituer un « geste majeur pour marquer la transformation de Fleur de Lys ».

« Quand quelqu’un va sortir de l’autobus 802, au lieu de traverser des stationnements pour se rendre à la porte du centre commercial, il va être accompagné dans une multitude de jardins, de lieux boisés, des places publiques, avec plein de variations et d’ambiances, jusqu’à l’entrée du centre commercial », précise Érick Rivard.

Une petite rivière, rappelant le nom de Petite-Rivière, une ancienne municipalité du secteur, sillonnera la place publique. Cet endroit est destiné à devenir animé et plusieurs événements et spectacles pourront y avoir lieu.

Maquette de Fleur de Lys : le milieu de vos vies.
Crédit photo: Courtoisie Trudel Alliance

Milieu accessible

À l’heure actuelle, il n’est pas toujours évident de se déplacer à travers Fleur de Lys, sans stationner sa voiture et même la déplacer tout autour.

Le mail du centre commercial sera en partie coupé à certains endroits, afin de prolonger des rues de Vanier, comme Beaucage, Blouin et Fleur-de-Lys. À terme, si l’autoroute Laurentienne est un jour transformée en boulevard urbain, l’objectif serait de compléter les liens vers Limoilou.

L’aménagement de nouvelles rues comprendrait aussi celui de nouvelles pistes cyclables, mais aussi de liens plus agréables pour les piétons, les fauteuils roulants et les poussettes.

« On va venir jouxter à une grande ceinture verte une piste multifonctionnelle, qui va permettre de façon très sécuritaire de permettre à tous les visiteurs du site de se rendre directement en façade de tous les commerces de la galerie existante et de tous les commerces de la nouvelle galerie marchande », ajoute M. Rivard.

L’endroit est déjà desservi par la ligne d’autobus 802, mais les promoteurs estiment que des parcours circuleront désormais à travers le site. Des ancrages pour vélo devraient aussi s’ajouter et Érick Rivard espère que des stations àVélo viendront se greffer au projet.

Finalement, le centre commercial offre actuellement entre 4000 et 5000 places de stationnement en surface. Ce nombre serait réduit à un nombre oscillant entre 2000 et 2500, mais des cases de stationnement souterrain viendront aussi desservir les locataires.

Maquette de Fleur de Lys : le milieu de vos vies.
Crédit photo: Courtoisie Trudel Alliance

Quartier mixte

La vocation commerciale du site restera fortement présente, avec une superficie de 700 000 pieds carrés commerciaux. Le mail de Fleur de Lys demeurera en partie, mais plusieurs galeries marchandes viendront voir le jour.

Surtout, le lieu s’ouvrira davantage sur la rue, pour quitter l’aspect un peu opaque et terne d’un vieux centre commercial au revêtement de béton.

« On va multiplier les opportunités commerciales. En ce moment, il y a un seul type de commerce, ce sont les commerces liés à la galerie intérieure. En créant toutes nos places publiques extérieures, en créant des rues, ça va nous permettre d’avoir tout à coup d’autres types de commerces, des commerces sur rue, des commerces avec des terrasses », précise Érick Rivard.

Essentiellement, le rez-de-chaussée sera composé d’établissements commerciaux et les résidences seront construites par-dessus les anciens bâtiments du centre d’achats.

Un hôtel de 150 chambres se greffe aussi au projet, mais l’entreprise n’a pas encore été sélectionnée.

Un cœur institutionnel, amorcé avec l’arrivée de l’UQTR, se déploiera également. Des bureaux seront disponibles, mais les frères Trudel espèrent que des services de proximité, comme des garderies ou des établissements liés à la santé viennent bonifier le nouveau quartier.

Un lieu habité

Un élément essentiel au projet des frères Trudel est le logement. Avec 3500 unités en location, les promoteurs souhaitent apporter leur contribution à la pénurie de logements.

Ces 3500 logements pourraient accueillir autour de 7000 habitants. À titre comparatif, lors du recensement de 2016, le quartier Saint-Roch comptait 7810 habitants.

Plusieurs variétés de logements seront offerts, des studios aux appartements plus luxueux. 15% seront qualifiés de logements abordables. Un îlot du projet comprendrait également 250 logements sociaux. Des discussions ont cours avec différents organismes.

Également, 10% des logements seront adaptés en fonction des besoins en accessibilité universelle. Le groupe Trudel voulait aller au-delà des réglementations de base exigées par le Code du bâtiment.

« C’est la première fois, à ma connaissance, où on a fait affaire avec un comité d’usagers à mobilité réduite et des personnes vivant avec un handicap, qui se sont intégrés à même nos équipes de conception, pour nous donner un paquet de trucs et d’astuces auxquels on n’avait pas nécessairement pensé », se réjouit William Trudel.

Ces logements adaptés, qu’ils soient dans la catégorie abordable ou régulière, ne feront pas l’objet d’un surcoût de loyer par rapport aux autres.

Une première phase de 480 unités est actuellement en construction et accueillera ses premiers locataires en 2025.

Un premier ensemble de 480 unités de logements sera occupé en 2025.
Crédit photo: Simon Bélanger

Architecture

Finalement, l’architecture des bâtiments et la trame du projet a été calquée sur la trame urbaine de Québec, dans un souci de respecter le cadre de la ville. Au centre du projet, on trouvera les plus imposants bâtiments, dont la tour de 20 étages, qui comprendra notamment l’hôtel. D’autres bâtiments, construits par-dessus les commerces, iront jusqu’à 15 étages. Les bâtiments perdront en hauteur en se rapprochant de la rue Soumande.

Quelques années seront nécessaires à la réalisation du projet, mais les frères Trudel estiment qu’une bonne partie pourrait être bâtie dans un horizon de cinq à sept ans.

« À terme, on se retrouve avec Le milieu de vos vies, un immense quartier vert, accessible, mixte et habité, en plein cœur de la basse-ville de Québec, entre Vanier, Limoilou, Saint-Roch et Saint-Sauveur », conclut l’architecte Érick Rivard.

Lire aussi :

Pôle Wilfrid-Hamel – Laurentienne : quartier Fleur de Lys, boulevard urbain, vocation résidentielle

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir