Bruno Marchand majoritaire, deux ex-Québec 21 se joignent à QFF

Sous un soleil radieux, le maire Bruno Marchand annonçait ce jeudi un important rebrassage de cartes parmi les membres de son équipe. En plus de faire passer des responsabilités dans de nouvelles mains, il intègre officiellement dans son équipe Bianca Dussault et Jean-François Gosselin.

Bruno Marchand majoritaire, deux ex-Québec 21 se joignent à QFF | 31 août 2023 | Article par Simon Bélanger

Bruno Marchand, maire de Québec, était accompagné de toute l'équipe de Québec Forte et Fière. De gauche à droite : Claude Lavoie, Marie-Pierre Boucher, Bianca Dussault, Pierre-Luc Lachance, Catherine Vallières-Roland, Marie-Josée Asselin, Maude Mercier Larouche, Jean-François Gosselin, David Weiser et Mélissa Coulombe-Leduc. (Absent sur la photo : Steeve Verret)

Crédit photo: Simon Bélanger - Monquartier

Sous un soleil radieux, le maire Bruno Marchand annonçait ce jeudi un important rebrassage de cartes parmi les membres de son équipe. En plus de faire passer des responsabilités dans de nouvelles mains, il intègre officiellement dans son équipe Bianca Dussault et Jean-François Gosselin.

Après avoir convoqué la presse au Domaine de Maizerets, Bruno Marchand est sorti de la maison Maizerets accompagné de (presque) toute l’équipe de Québec Forte et Fière. Les plus alertes auront remarqué que deux nouveaux visages sont apparus à ses côtés.

Jean-François Gosselin (district de Sainte-Thérèse-de-Lisieux) et Bianca Dussault (district de Val-Bélair) siégeaient toujours comme indépendant.e.s à l’hôtel de ville mardi dernier, lors du dernier conseil municipal. Les deux élu.e.s avaient claqué la porte de Québec 21 il y a presque un an.

Rappelons que Jean-François Gosselin était le premier chef de Québec 21, opposition officielle à l’Hôtel de Ville de 2017 à 2021. Son ancien parti s’appelle maintenant Équipe Priorité Québec et compte deux élus : Eric Ralph Mercier (district des Monts) et Stevens Mélançon (district de la Chute Montmorency-Seigneurial). Le chef, Patrick Paquet, n’a pas de siège au conseil municipal.

Pour Bruno Marchand, il s’agissait d’une «grande journée».

«Il y a beaucoup de citoyens aujourd’hui qui vont être capable de dire : “enfin, des femmes et des hommes qui travaillent pour le bien commun, et non pas pour leur intérêt personnel. Enfin, des femmes et des hommes [en référence à M. Gosselin et Mme Dussault] qui se greffent à ceux qui avaient déjà décidé de faire ce choix-là, de façon à non plus travailler pour soi, mais à travailler pour une ville», affirme le maire de Québec.

Seul M. Marchand a pris la parole lors de la conférence de presse.

Volte-face sur le tramway

Dans le cas de Jean-François Gosselin, la métamorphose est complète.

Fervent opposant au projet de tramway, sa feuille de route ne lui prêtait pas beaucoup d’atomes crochus avec le projet de tramway.

Publicité

Même après avoir intégré le comité exécutif comme conseiller associé responsable des sports, M. Gosselin, comme Mme Dussault, continuait de voter contre de nombreuses propositions touchant au tramway lors des assemblées du conseil municipal.

Cette fois-ci, aucune ambiguïté : les deux nouvelles recrues voteront en faveur de toutes les résolutions touchant au tramway.

«Les débats vont quand même se faire. On a besoin, dans ce projet-là, comme dans d’autres, d’avoir des avis qui sont différents. On a besoin d’avoir des gens qui ne pensent pas comme tout le monde. On a besoin d’avoir des gens qui questionnent […]. Les débats vont se faire au sein de nos caucus, de nos instances. […] Mais on va voter ensemble», soutient Bruno Marchand.

Le maire affirme aussi que, si Québec 21 avait remporté les élections de 2021, il aurait joint l’équipe au pouvoir.

«Pourquoi? Parce que ce que j’aurais envie, c’est de construire. Ce que j’aurais envie, c’est de mettre mes forces vives à participer à construire une ville. À faire en sorte que je ne sois plus dans une perspective uniquement d’opposition et d’attentisme».

Brassage de cartes et nouvelles responsabilités

En plus des deux nouvelles acquisitions dans l’équipe de Québec Forte et Fière, Bruno Marchand brasse la soupe et donne de nouvelles responsabilités aux membres de son équipe.

D’abord, Jean-François Gosselin devient officiellement membre du comité exécutif. Il s’occupera maintenant seul des sports et loisirs, et du développement des différentes infrastructures. L’élu de Beauport sera aussi responsable du dossier des Jeux du Canada, qui auront lieu à Québec en 2027.

De son côté, Bianca Dussault n’intègre pas le comité exécutif, mais travaillera en compagnie de Marie-Pierre Boucher (district de Louis-XIV) sur le dossier du logement. Mme Boucher conserve ses responsabilités en itinérance, aménagement du territoire et développement social et communautaire.

Ensuite, Claude Lavoie (district de Saint-Rodrigue) reprend le bâton de pèlerin des mains de Maude Mercier Larouche. L’élu de Charlesbourg, déjà responsable de l’interaction citoyenne, s’occupera maintenant des relations avec les citoyens sur le projet du tramway.

Mme Mercier Larouche (district de Saint-Louis-Sillery) demeure présidente du Réseau de transport de la capitale. Elle se concentrera sur les dossiers en transports collectifs, en plus des grands projets qui touchent les espaces industriels et l’est de la ville. En conférence, M. Marchand citait notamment l’ouverture du gouvernement provincial autour de la phase 4 de la Promenade Samuel-de-Champlain et la conversion de l’autoroute Dufferin-Montmorency en boulevard urbain.

David Weiser (district du Plateau) conserve, de son côté, les grands dossiers économiques. Le maire lui demande de travailler particulièrement sur les rues marchandes et sur la transition vers une nouvelle économie.

Finalement, Pierre-Luc Lachance (district de Saint-Roch-Saint-Sauveur) et Marie-Josée Asselin (district de Loretteville-Les Châtels) continuent de partager la vice-présidence du comité exécutif. Les deux conservent essentiellement les mêmes responsabilités, tout comme Mélissa Coulombe-Leduc (district de Cap-aux-Diamants), Steeve Verret (district de Lac-Saint-Charles-Saint-Émile) et Catherine Vallières-Roland (district de Montcalm-Saint-Sacrement).

Celle-ci demeure mairesse suppléante.

Autres changements

En plus des changements sur le comité exécutif, quelques responsabilités changeront de titre sur différents comités, qui intègrent aussi des gens de l’opposition.

M. Marchand souligne que rien n’indique que la présidence du conseil, assurée par Louis Martin (district de Cap-Rouge-Laurentien), élu de Québec d’abord, sera affectée par cette majorité nouvelle.

Lire aussi:

Qualité de l’air : un premier plan d’action pour la Ville

Rues-écoles : trois projets pilotes confirmés pour la rentrée

 

 

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.

Quartier(s)