<em>Équinoxe</em> : la ville de Québec pluvieuse en balado | 23 juillet 2022 | Article par tonQuartier

Crédit photo: Gracieuseté - recadrée

Équinoxe : la ville de Québec pluvieuse en balado

Collaboration spéciale : Élisa Marchildon

À travers le travail touchant de quatre auteurs, le balado Équinoxe, produit par le Théâtre Niveau Parking, invite ses auditeurs à plonger dans le printemps pluvieux de la capitale. Une rencontre avec des fictions attachantes et captivantes.

Après Solstice 1 et 2, Équinoxe est la plus récente création audio du Théâtre Niveau Parking. Ce dernier continue de laisser sa marque dans le paysage local en tant qu’institution culturelle.

Le balado a d’abord eu droit à une projection exclusive le 31 mai. Il a ensuite été partagé au grand public le lendemain, le 1er juin. Ce dévoilement s'inscrivait dans la programmation satellite du Carrefour international de théâtre de Québec. Les épisodes, d’une durée de 10 à 20 minutes, sont désormais disponibles sur plusieurs plateformes en ligne ainsi que sur le site du Théâtre Niveau Parking.

Les quatre épisodes du balado Équinoxes, chacun écrit par des auteurs différents – Laura Amar, Hugues Frenette, Carolanne Foucher et Lauren Hartley – nous plongent dans des anecdotes printanières. Plus précisément, chaque petite histoire prend place lors d’une giboulée, « averse brève, violente et venteuse avec de la pluie mêlée de grêlons, de flocons de neige, de granules de glace ou de neige fondante », comme nous le rappelle chaque début d’épisode.

Équinoxe, une poésie touchante et nostalgique

Les quatre textes, bien que d’auteurs différents, font tous preuve d’une touche d’humour et de sensibilité. Chacun arrive à capturer la beauté et l’étrangeté des interactions humaines. Par leur diversité, ces histoires résonnent avec un peu tout le monde.

Publicité

De l’amour à la nostalgie en passant par la tristesse, les personnages vivent et nous transmettent leurs émotions. Bien qu’ils soient fictifs, ils nous semblent réels, tant ils sont bien écrits. On peut se retrouver en eux, dans leur quotidien, ou même reconnaître l’un de nos proches. C’est plutôt saisissant.

Les acteurs font un travail magnifique. Par le ton qu'ils adoptent, les respirations hésitantes et les sourires que l'on peut entendre au travers de leur jeu, ils nous font aimer ces personnages. Travail plutôt remarquable considérant la durée des épisodes.

Même chose pour le bruitage : rien à redire, c’est une production de qualité. Tous ces éléments font en sorte de créer cette atmosphère confortable et immersive pour chaque épisode. La continuité subtile entre les quatre histoires crée un enchaînement agréable, mais rien n’empêche de les écouter séparément.

Le balado Équinoxe se révèle comme un voyage dans une ville que l’on connait tous, à travers des étrangers qui sont, en fin de compte, plutôt familiers. Une expérience qui vaut la peine d’être savourée lors d’une journée pluvieuse.

Élisa Marchildon
Élisa Marchildon
Crédit photo: Gracieuseté

On accède au balado sur le site du Théâtre Niveau Parking au https://www.theatreniveauparking.com/equinoxe

Élisa Marchildon est une étudiante en arts, lettres et communication, profil créativité et médias, au Cégep Limoilou. Son amour pour l’histoire, les arts et la culture populaire est à l’origine de son intérêt pour les réalités de chacun.

Malgré l’affection qu'elle porte à sa ville, Québec, les voyages et leurs dépaysements n'arrêteront jamais de la faire rêver

Lire aussi :

Un balado pour découvrir Saint-Sacrement autrement