Une activité de saison : la culture des champignons… à la maison!

En mars dernier, je me suis lancé pour la première fois dans la micro-culture en appartement du Pleurote bleu, l'un des champignons les plus cultivés au monde.

Une activité de saison : la culture des champignons… à la maison! | 22 octobre 2022 | Article par Jean Cazes

À la veille de ma première récolte de Pleurotes bleus, le 25 mars 2022. J’ai déplacé mon kit pour les besoins de la photo.

Crédit photo: Jean Cazes

En mars dernier, je me suis lancé pour la première fois dans la micro-culture en appartement du Pleurote bleu, l’un des champignons les plus cultivés au monde.

Mon but premier? Le simple plaisir de contempler la croissance de ces champignons domestiqués et de l’immortaliser en photo. Mais la plupart y trouveront avant tout leur compte, à juste titre, pour leur réputation culinaire.

Au même titre que la pratique de la germination à la maison qu’encourage l’agronome Lili Michaud, celle de la culture des champignons est une activité familiale toute désignée pour agrémenter la saison froide dans le confort de notre chez-soi.

Je me suis procuré chez les Urbainculteurs, établis dans Limoilou, une trousse de culture de champignons Mycelia. Ces kits sont produits par l’entreprise montréalaise Mycoboutique, spécialisée dans le domaine des champignons. Outre le Pleurote bleu (Pleurotus ostreatus), deux autres choix m’étaient offerts : le Pleurote blanc et le Pleurote de l’orme.

Le développement des champignons nécessite un substrat et du mycélium, aussi nommé « blanc de champignon ». Le substrat que produit Mycoboutique est composé de sciure de bois et de céréales. Il peut aussi être constitué d’un mélange de paille, de papier et autres produits à base de cellulose ou d’origine végétale.

Mes champignons

Jour 1. Le coin choisi dans ma pièce de travail pour la culture de mes premiers pleurotes. 6 mars 2022.
Crédit photo: Jean Cazes

Le 6 mars 2022, je me suis donc lancé pour la première fois dans la culture maison des champignons. J’ai adapté les étapes à suivre recommandées dans le manuel d’instructions.

  1. Trouver un endroit approprié, pas trop chaud et sans lumière vive.
  2. Préparer l’installation : un contenant et support en styrofoam (genre caissette), que j’ai  rempli d’eau, un vaporisateur, un sac de plastique récupéré et le sachet de mycélium.
  3. Faire des incisions à l’endroit approprié sur le sachet de mycélium.
  4. Remettre le sachet dans sa boîte, poser le tout sur le plateau improvisé, puis recouvrir la boîte du sac de plastique percé de côté et d’autre.
  5. En retirant le sac de plastique, vaporiser deux ou trois fois par jour.
Début de la croissance. 21 mars 2022.
Crédit photo: Jean Cazes

Le 21 mars, soit 15 jours plus tard, surprise : l’opération était bien enclenchée, mes premiers pleurotes se sont pointés le bout du nez. Et quand ça se met à pousser, ça décolle!

J’ai noté que dans les 24 heures qui ont suivi, mes champignons ont quadruplé de volume! Le 24 mars, je sentais déjà que ma première récolte serait pour très bientôt. Elle est arrivée le 26 mars, après seulement cinq jours de croissance! Il faut dire néanmoins que j’ai jugé bon de devancer cette dernière opération. Mes pleurotes commençaient à fendiller, indice d’un manque d’humidité, clairement, le premier facteur à contrôler.

J’ai aussi évité de les consommer, m’interrogeant sur leur consommabilité après l’utilisation répété de mon vaporisateur improvisé ayant déjà servi pour un produit ménager. On apprend…

Tout de même, je me donne modestement un 7,5/10 pour ce premier essai, mon but premier étant surtout d’admirer chez moi ce petit miracle de la nature. Cela dit, deux semaines plus tard, j’ai pu obtenir une deuxième récolte, moins abondante. Prochain essai avec le Pleurote blanc cet automne?

Publicité

Des ressources en ligne

Sur la page Facebook Les champignons du Québec, le sujet des trousses de culture de champignons est récurrent, surtout en fin de saison mycologique. Il trouve notamment un écho le 10 septembre dernier dans une publication d’Ariane Pinsonnault concernant le Pleurote bleu. Celle-ci a suscité de nombreux commentaires de passionnés qui témoignent de leur propre expérience additionnée de quelques conseils de leur cru. On y évoque entre autres la mise en terre du mycélium dans le jardin comme gage de récolte renouvelée. On y parle aussi du chapeau plat qui sonne l’heure de la consommation et de la pousse exponentielle chaque jour.

La vidéo qui suit (première d’une série de trois) est l’un des tutoriels que l’on trouve sur YouTube à propos des kits à champignons. Un amateur suisse, Rodolphe Prémond, y raconte son expérience de débutant, avec des suggestions de recettes et de conservation. Elle pourrait également servir d’inspiration. Attention, la chanson en trame sonore est un ver d’oreille potentiel!

Pour commander des kits de culture de champignons, on peut se rendre sur le site web de Les Urbainculteurs ou de Mycoboutique.

Vous aussi, avez déjà pratiqué la culture de champignons en kit à la maison? Faites-nous part de votre expérience et de vos précieuses recommandations!

Lire aussi :

Flocons en macro : quand la météo hyperlocale se prête à la photo

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir