Quelle science justifie l’augmentation de la norme sur le nickel?

Martial Van Neste, résident de Maizerets et allié de la Table citoyenne Littoral Est, est vice-président du conseil de quartier Maizerets et représentant citoyen au comité aviseur du projet Mon Environnement Ma Santé de la Direction de la Santé publique. Il signe le texte qui suit.

Quelle science justifie l’augmentation de la norme sur le nickel? | 10 février 2022 | Article par Monquartier

Rassemblement citoyen « Non à la hausse de la norme de nickel » le 5 février 2022

Crédit photo: Jean Cazes

Martial Van Neste, résident de Maizerets et allié de la Table citoyenne Littoral Est, est vice-président du conseil de quartier Maizerets et représentant citoyen au comité aviseur du projet Mon Environnement Ma Santé de la Direction de la Santé publique. Il signe le texte qui suit.

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) propose d’assouplir la norme d’émission journalière de nickel d’un facteur cinq en soutenant se baser sur des experts indépendants, notamment sur le rapport de la titulaire [1] de la Chaire d’analyse et de gestion des risques toxicologiques (CARTOX).

Il faut savoir que cette chaire « philanthropique » est en privée, financée [2], entre autres, par des compagnies minières, soit Alcan (Rio Tinto), Noranda (maintenant Glencore) et le puissant consortium Eurometaux [3] qui se définit comme « la voix européenne décisive des producteurs et recycleurs de métaux non ferreux ».

Il ne s’agit pas de soulever des doutes en regard de la probité des chercheurs qui déclarent tous dans leurs publications qu’ils ne sont pas influencés par les donateurs. Cela dit, il a été documenté par d’autres chercheurs[4] que, dans différents secteurs, les conclusions des chercheurs financés par l’industrie tendent à être corrélées avec les intérêts de l’industrie.

Les scientifiques répondent aux questions qui leur sont posées. Dans le cas du rehaussement de la norme sur le nickel, les risques qui ont été analysés ne traitent que de la toxicité (comment les animaux réagissent) et de l’épidémiologie (l’analyse des impacts sur les populations en général). Il manque à cette étude un aspect crucial, l’état des populations qui seront affectées. Ce n’est pas tout de dire la vérité; il faut dire toute la vérité.

En réalité, cette norme affectera particulièrement la population de la basse-ville de Québec, pour la raison qu’elle a été davantage touchée par la pollution atmosphérique au fil des ans et que c’est une population particulièrement défavorisée. Il faut savoir que le nickel transite deux fois dans le port de Québec [5], et depuis des années il y a des dépassements journaliers fréquents des normes sur ce métal [6]. Résultat : comparée à l’espérance de vie des populations des autres quartiers de Québec, celle de la population de la basse-ville est moindre de 6 ans [7].

En regard d’avis sur les normes, en 2010, Claude Viau [8], ancien directeur de CARTOX, mentionnait dans un article paru sur le site de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) « Aspects éthiques de l’appréciation du risque toxicologique [9]», ce qui suit:

« Les spécialistes de l’analyse de risque se penchent d’ailleurs de manière sérieuse sur la façon de tenir compte des populations susceptibles »[10].

Cette dimension n’a aucunement été prise en compte dans les études présentées. En fait, le MELCC ne tient pas compte de la situation particulière touchant la population de la basse-ville de Québec.

À l’évidence, le MELCC ne prend de la science que ce qui fait son affaire. Les citoyens ne sont pas dupes des tractations du ministère avec l’industrie en choisissant des scientifiques liés à cette industrie et en omettant de le dire.

Publicité

La grande question est de savoir si la Santé publique aura l’indépendance qu’elle prétend et défendra véritablement la santé des citoyens dans le mémoire qu’elle compte déposer sur le projet de règlement. Sa crédibilité auprès des citoyens en dépend.

Martial Van Neste

[1] https://espum.umontreal.ca/lespum/equipe/personnel-enseignant/professeur/in/in14533/sg/Mich%C3%A8le%20Bouchard/

[2] Voir onglet projets et financement https://recherche.umontreal.ca/nos-chercheurs/repertoire-des-unites-de-recherche/unite/is/ur13643/ aussi sur le site de www.cartox.ca en bas de la page

[3] https://eurometaux.eu/about-eurometaux/members/

[4] Lisa Bero,: Lundh, Andreas, Joel Lexchin, Barbara Mintzes, Jeppe B. Schroll, et Lisa Bero. « Industry Sponsorship and Research Outcome ». Cochrane Database of Systematic Reviews, no 2. https://doi.org/10.1002/14651858.MR000033.pub3.
Oreskes, Naomi, et Erik M. Conway. 2011. Merchants of Doubt: How a Handful of Scientists Obscured the Truth on Issues from Tobacco Smoke to Global Warming. London: Bloomsbury Press.

[5] Présentation de Glencore au plénier de la Ville de Québec. https://www.ville.quebec.qc.ca/apropos/gouvernance/docs/Nickel-plenier-Glencore.pdf

[6] Page 18 de la présentation du Service de la Prévention et de la qualité du milieu Division Prévention et contrôle environnemental de la Ville de Québec lors du plénier du conseil municipal. https://www.ville.quebec.qc.ca/apropos/gouvernance/docs/Nickel-plenier-vdq.pdf

[7] Rapport de la Santé Publique sur les inégalités sociales de santé, projet MEMS, pp22 https://www.ciusss-capitalenationale.gouv.qc.ca/sites/d8/files/docs/SantePublique/fas_iss_basse-ville-limoilou-vanier_2018-04-06.pdf

[8] https://espum.umontreal.ca/lespum/equipe/personnel-enseignant/professeur/in/in14244/sg/Claude%20Viau/

[9] https://www.inspq.qc.ca/es/node/985

[10] Hines, R. N., Sargent, D., Autrup, H., Birnbaum, L. S., Brent, R. L., Doerrer, N. G., Cohen Hubal, E. A., Juberg, D. R., Laurent, C., Luebke, R., Olejniczak, K., Portier, C. J. et Slikker, W. (2010). Approaches for assessing risks to sensitive populations: lessons learned from evaluating risks in the pediatric population. Toxicol Sci 113(1), 4-26.

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.

Quartier(s)