Un lundi électrique pour le vélo à Québec | 11 avril 2022 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Suzie Genest

Un lundi électrique pour le vélo à Québec

La Ville de Québec et le Réseau de transport de la Capitale (RTC) étaient réunis lundi matin au Grand Marché pour des annonces concernant la mobilité active. Il y était question d'aménagements et de la seconde saison du service de vélopartage à assistance électrique àVélo, qui se déploiera sous peu. Dans leur sillon, l'organisme Mobili-T a annoncé des essais de vélo à assistance électrique dans des organisations.

Publicité

Parmi les aménagements prévus par la Ville de Québec en 2022, on retrouve dans Limoilou celui de la 8e Rue entre la 1re Avenue et la 3e Avenue, dans une visée piétonne aussi bien que cycliste, avec du verdissement. Il y a également le réaménagement, dans la même visée, de la 8e Avenue, entre la 1re Rue et la 24e Rue. Celle-ci, en plus d'un lien cyclable quatre saisons, verra ses trottoirs élargis et plusieurs intersections sécurisées.

Au parc de la Pointe-aux-Lièvres s'ajoutera un lien cyclopiétonnier de la Passerelle de la Tortue à la rue Pointe-aux-Lièvres.

Dans Saint-Roch, on planifie un lien cyclable avec bonifications pour les piétons sur le boulevard Jean-Lesage et la rue Vallière, de la rivière Saint-Charles à la rue Saint-Vallier. Dans Saint-Sacrement, on aménagera l'avenue Marguerite-Bourgeois, du boulevard
de l’Entente à la rue De Callières, comme présenté en mars au conseil de quartier Saint-Sacrement.

En 2023, ce sera au tour de la rue Père-Grenier, entre la rue de l’Aqueduc et la rue Saint-Vallier dans Saint-Sauveur, ainsi que d'un segment de la rue Caron dans Saint-Roch.

Pierre-Luc Lachance, vice-président du comité exécutif responsable des transports, de la circulation et de la mobilité, a souligné le souhait de la Ville de Québec de mettre en place « une véritable interconnexion des liens cyclables » à travers ces aménagements qui s'ajoutent aux liens aménagés ces dernières années dans le cadre et la suite de la Vision des déplacements à vélo.

À l'échelle de la Ville, ce sont 14 projets, pour 6,1 km, au coût de 7 M$, qui se mettront en place.

àVélo 2022

Pour la seconde saison du service de vélopartage à assistance électrique àVélo, ce sont 30 nouvelles stations qui prendront place, a annoncé quant à elle Maude Mercier-Larouche, présidente du RTC. Elles s'ajoutent aux 10 stations de la première saison, qui reviennent, dans certains cas en se déplaçant.

Carte des stations aVelo 2022
Carte des stations aVelo 2022

Dans nos quartiers, on retrouvera des stations aux intersections et emplacements suivants cette saison.

Limoilou

  • 13e Rue / 1re Avenue
  • 3e Avenue / 8e Rue (2021) déplacée vers 3e Avenue / 7e Rue
  • 3e Rue / 3e Avenue
  • Cégep Limoilou
  • Grand Marché
  • Parc de la Pointe-aux-Lièvres
  • Parc de l'Anse-à-Cartier

Montcalm - Saint-Sacrement

  • Bibliothèque Collège-des-Jésuites
  • Callières / Marguerite-Bourgeoys
  • Cartier (2021) déplacée à l'angle Fraser / Cartier
  • Cégep Garneau
  • Ernest-Gagnon / Callières
  • Eymard / Sainte-Foy
  • Grand Théâtre
  • Murray / Sainte-Foy
  • Musée national des beaux-arts de Québec
  • Père-Marquette / Belvédère
  • Père-Marquette / des Érables
  • YWCA Québec

Saint-Roch et Saint-Sauveur

  • La Fabrique
  • Parc Durocher (2021), déplacée à l'église Saint-Sauveur
  • Parc John-Munn
  • Parc Victoria
  • Parvis de l'église Saint-Roch (2021) déplacée à la place Jacques-Cartier
  • Patro Laval
  • Place Roger Lemelin
  • Saint-Joseph / Langelier

Mme Mercier-Larouche a également souligné la grille tarifaire « nettement révisée et meilleure pour la 2e saison ». Ainsi, par exemple, le trajet unique de 30 minutes passe à 5 $. L'abonnement pour des trajets illimités de 30 minutes, valide pour 12 mois, se voit réduit de 110 $ à 99 $.

On retrouve tous les détails et tarifs révisés pour la saison 2022 de àVélo sur le site web du Réseau de transport de la Capitale à l’adresse rtcquebec.ca/avelo

Coordonnateur du RTC à vélo devant la gare de Québec

Une Vision

L'annonce de lundi arrive en amont du dévoilement par la Ville de Québec d'une Vision de la mobilité active, faisant suite à celle des déplacements à vélo.

« Cette annonce-là, c'est une autre pierre qu'on ajoute à ce qui a déjà été annoncé par le RTC, par la Ville, notamment les liens avec Communauto. [...] Ça s'ajoute à l'annonce du Flexibus qu'on a fait la troisième semaine de mars », a mentionné le maire de Québec Bruno Marchand.

Si une utilisation judicieuse de l'espace, une réduction de la dépendance à l'automobile et une préoccupation pour l’environnement guident la Ville de Québec, celle-ci n'entend pas imposer un choix unique, a-t-il ajouté.

« Le but, ce n'est pas que tout le monde se déplace à vélo. Il y en a qui haïssent le vélo pour mourir, ils ont le droit. Il y a des gens qui ne veulent pas prendre le vélo, ils ont aussi le droit. L'objectif de la Ville, ce n'est pas de choisir à la place des citoyens. »

Il s'agit plutôt, a-t-on expliqué, d'offrir une diversité d'options pour faciliter les déplacements actifs et collectifs, pour répondre à une diversité de besoins, soient-ils individuels ou familiaux, sous différentes conditions météorologiques, à différents endroits de la ville.

On retrouve davantage d’information sur la vision de la Ville de Québec à l’adresse ville.quebec.qc.ca/velo

La participation des citoyen.ne.s

Les annonces de lundi, ont indiqué Pierre-Luc Lachance et Maude Mercier-Larouche, découlent de la volonté exprimée par les citoyen.ne.s ayant pris part aux consultations menées à ce jour par la Ville de Québec au sujet des déplacements actifs.

En vue des projets à déployer en 2022, 2023 et 2024, de nouvelles séances d’information auront lieu au cours du printemps. On en retrouvera les détails et modalités de participation à l'adresse ville.quebec.qc.ca/consultations

Vélovolt : des essais de vélos à assistance électrique pour les organisations

Mobili-T, un organisme installé dans le Centre culture et environnement Frédéric Back, a annoncé lundi midi par voie de communiqué des essais de vélos à assistance électrique (VAE) longue durée, dans le cadre de la campagne Vélovolt, qu'il coordonne à Québec.

La campagne Vélovolt vise à « sensibiliser la population et les instances de décisions québécoises au potentiel du VAE comme alternative à certains déplacements en auto ». Les essais annoncés lundi impliqueront 35 membres du personnel de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval dès ce printemps, jusqu'à la fin juillet. Ils expérimenteront le VAE pour leurs déplacements quotidiens de leur domicile à leur travail ou l'épicerie, notamment.

D'autres essais auront lieu dans d'autres régions. Au total, 40 organisations dans la province y participent en les proposant à leur personnel.

Des comités régionaux rassemblant municipalités, organisations, planificateurs en transport dans les différentes localités auront aussi lieu pour favoriser la pratique du vélo et du VAE. Le communiqué de Mobili-T rappelle que « l’auto-solo représente 76,5 % des déplacements domicile-travail dans la région de Québec », selon Statistique Canada.

La campagne Vélovolt, lancée par Équiterre et l'Association des Centres de gestion des déplacements du Québec en 2021, bénéficie d'un soutien financier du programme Action-Climat du gouvernement du Québec.

Lire aussi :

La rue Caron sera réaménagée... entre autres travaux

Corridor scolaire Marguerite-Bourgeoys : doutes cyclistes