L’économie du don poétique selon Jean-François Vézina

Psychologue, auteur, musicien, bizzartiste, incubateur d’idées et de projets, Jean-François Vézina carbure à la communication. Sa plus récente démarche de création et de réflexion est prête à être partagée : entrez dans le jeu avec « L’économie du don poétique ».

L’économie du don poétique selon Jean-François Vézina | 1 juin 2022 | Article par Anny Bussières

Crédit photo: Jean-François Vézina

Psychologue, auteur, musicien, bizzartiste, incubateur d’idées et de projets, Jean-François Vézina carbure à la communication. Sa plus récente démarche de création et de réflexion est prête à être partagée : entrez dans le jeu avec « L’économie du don poétique ».

Tout part d’un constat : les êtres humains peinent à entrer en relation l’un avec l’autre, ils s’isolent et voient leur imagination se tarir, incapables qu’ils sont de se départir de leurs nombreux automatismes. Comment, alors, combattre l’écho vide de la peur?

En jouant !

Au fil de ses déambulations urbaines, au hasard de ses découvertes de nouveaux commerces accueillants entre Limoilou et Montcalm, principalement des librairies indépendantes et des cafés sympathiques, Jean-François Vézina cache des perles colorées.

À qui trouve la perle et la rapporte aux propriétaires du commerce s’offrent des choix : accepter le livre qu’on lui remet en échange de la perle, déposer ce livre dans un lieu public afin qu’une autre personne en bénéficie, encourager le maintien de ce commerce de quartier en y laissant un don ou en achetant quelque chose de significatif pour soi, passer son chemin et poursuivre ses pérégrinations quotidiennes ou décider de contribuer à cet élan communicationnel en poursuivant la discussion directement avec Vézina.

Car ce dernier joue franc jeu et propose dès le départ des thématiques de réflexion. Chaque perle colorée est associée à un volet de l’expérience humaine qu’il importe d’approfondir, ensemble. La perle bleue invite à explorer le temps; à qui trouve cette perle sera offert un bouquin québécois traitant de ce sujet. Vézina a choisi des ouvrages écrits par des autrices et des auteurs qu’il affectionne tout particulièrement, en y glissant également quelques-uns de ses propres livres. Des essais, des romans, des pièces de théâtre seront ainsi proposés mensuellement, en lien avec la thématique.

Les rencontres

L’espace, la vie, l’amour, le chaos, le pouvoir, le jeu, le désir, le sens créatif, le mariage des contraires et la démocratie de la psyché : le menu est diversifié et les possibilités réflectives, infinies.

« Je souhaite que les gens soient souverains de leur temps, de leur espace, de leurs désirs, qu’ils acceptent d’avoir un point de vue original sur le monde. Sommes-nous assez courageux? »

Jean-François Vézina l’annonce d’emblée, il ne croit pas à tous ces courants de positivisme à outrage, où tout se doit d’être constamment beau et parfait. L’humain gagne à apprendre à gérer les grains de sable qui se glissent dans son engrenage, en développant résilience, résistance et souveraineté. Composer avec des forces plus grandes que soi sans s’y perdre est un art, une nécessité, que l’humain doit redévelopper. Et le parcours littéraire et réflectif proposé par Vézina se nourrit de ce besoin.

Tout au long de l’été, il continuera à semer des perles au gré de ses déplacements et des nouveaux commerces visités dans nos quartiers.

Publicité

Un projet de balado l’amènera bientôt à explorer ces mêmes thèmes par le biais de la cinématographie contemporaine. D’autres idées mijotent dans sa tête, toujours en lien avec les grandes thématiques identifiées pour le jeu de perles : des ateliers, des séances Zoom ou des cafés discussions, une communauté de réflexion, afin justement de favoriser les rencontres et d’avancer, ensemble, dans la compréhension de ces grands champs de l’aventure humaine.

Jean-François Vézina

Monchaos.com

C’est clair, Jean-François Vézina ne veut pas jouer seul, la musicalité des rencontres le motive, car des grandes rencontres émergent toujours des projets de création. La participation des résidents sera cruciale, afin qu’ensemble, ils animent la ville, stimulent la création et fassent en sorte que chacun y trouve son plaisir et son intérêt.

La présence de Vézina sur les médias sociaux, qu’il qualifie de théâtre de rue, invite aussi au débordement créatif et à l’appropriation par tous des thématiques ciblées. Un repositionnement de cette présence médiatique est d’ailleurs en cours et se déploiera sous peu. (NDLR : De là sa récente disparition de Facebook.)

Après deux ans de pandémie, une quête de sens et un évitement conscient du superficiel pourraient bien être la clé pour décloisonner l’existence et rebâtir des liens solides.

Ça vous tente, ça vous inspire, vous voulez jouer, vous avez des idées à partager? Pour tous les détails sur « L’économie du don poétique », la présentation des thèmes et des perles et une liste à jour des commerces participants, visitez Sensdujeu.net et Monchaos.com

Lire aussi :

Une ville et des quartiers magiques en juillet

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.

Quartier(s)