Eau potable : modification du règlement municipal | 9 juin 2022 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Gratisography - Pexels

Eau potable : modification du règlement municipal

La Ville de Québec a annoncé jeudi la modification de son règlement sur l'utilisation extérieure de l’eau potable. Cette modification vise à favoriser l'économie de l'eau potable et l'adhésion des citoyen.ne.s à de bonnes pratiques. La nouvelle réglementation est déjà en vigueur.

Les principales modifications réglementaires concernent l'utilisation de l'eau potable pour le lavage des entrées, allées et aires de stationnement, l'arrosage des pelouses et végétaux. Le remplissage des piscines et les appareils utilisant l'eau potable pour leur fonctionnement sont aussi concernés.

Selon le règlement R.A.V.Q. 1401, le nettoyage printanier « est autorisé une seule fois, du 1er mai au 15 juin », résume le communiqué émis jeudi.

Le nettoyage est cependant permis en tout temps pour « les travaux de peinture, la pose d’un enduit protecteur ou pour le retrait d’un produit ou d’une substance qui ne peut l’être à l’aide d’un moyen mécanique ».

L’arrosage des pelouses « est permis une journée par semaine, durant 2 h, comparativement à trois journées auparavant, durant 3 h ». « Toutefois, une deuxième journée prédéfinie est tolérée en 2022 », précise le communiqué.

L'arrosage des arbres, arbustes, potagers, plates-bandes, toitures végétalisées,boîtes à fleurs » reste autorisé en tout temps.

Publicité

Le communiqué rappelle que les périodes d'autorisation d'arrosage dépendent d'une part du système utilisé : manuel, mécanique ou automatique.

Photos illustrant les types d'arrosage manuel, mécanique, automatique

Elles dépendent d'autre part du numéro de rue et de l’arrondissement où se trouve la propriété. L'arrosage est « permis les jours pairs, pour les numéros [de rue] pairs, et les jours impairs pour les numéros [de rue] impairs ».

Calendrier d'arrosage
Calendrier d'arrosage - usages de l'eau potable à l'extérieur
Crédit photo: Ville de Québec

Le « principe d’alternance des jours pairs et impairs selon le numéro de rue » s'applique aussi pour le remplissage des piscines. Elles peuvent être remplies du 1er mai au 15 juin.

Délais de grâce

La Ville de Québec accorde un délai de grâce jusqu'au 1er janvier 2023 pour le remplacement des toilettes à chasse d’eau périodique. Ce délai s'étend au 1er janvier 2024 pour les systèmes hydrauliques non conformes. Ces systèmes peuvent être utilisés « s’ils sont reliés à une boucle de recirculation de l’eau maintenue en bon état de fonctionnement en tout temps », mentionne le communiqué.

Quant aux lave-autos, le règlement stipule « l’obligation de [les] maintenir en bon état de fonctionnement et de procéder à un entretien annuel ».

Brigade et services d'information

Une brigade de l’eau sillonnera à nouveau cet été les quartiers. Elle sensibilisera la population au respect du règlement modifié et pourra prodiguer des conseils.

En outre, les citoyen.ne.s pourront se renseigner de deux façons sur les périodes permises pour l'utilisation extérieure de l'eau potable. En ligne, ils pourront accéder au service Info-Eau. Par téléphone, ils pourront composer le 311.

Réduire les pics de consommation de l'eau potable

La vice-présidente du comité exécutif responsable de l’environnement, Marie-Josée Asselin, rappelle dans le communiqué les pics de consommation estivaux de l'eau potable.

« Il est important de rappeler à toutes les citoyennes et tous les citoyens que, durant l’été, la consommation d'eau grimpe en flèche en raison d’usages non essentiels et que les usines de traitement d'eau potable atteignent parfois la capacité maximale de production. Il est important que chacun participe à économiser et protéger l'eau potable pour assurer sa pérennité! »

La capacité globale de production des quatre usines municipales de traitement d’eau potable (UTE) est de 400 000 m3/jour.

« Au-delà de 80 % de cette capacité, soit 320 000 m3/jour, plusieurs enjeux sont susceptibles de se manifester, comme une diminution de la pression dans le réseau d’aqueduc et une disponibilité insuffisante d’eau pour répondre à un incendie important », peut-on lire dans le communiqué.

En abaissant le niveau des rivières, la trop forte demande nuit aussi à la biodiversité.

L'été, l’arrosage est la principale cause des pics de consommation d’eau. Pour le limiter, la Ville de Québec encourage entre autres la pratique de l’herbicyclage. Celle-ci consiste à tondre la pelouse à « environ 8 cm et en respectant l’état de dormance (pelouse jaunie) dans lequel la pelouse entre durant les périodes de canicule ».

D'autres astuces pour économiser l'eau potable sont présentées sur le blogue de la Ville de Québec.

Lire aussi :

Des règlements municipaux modifiés en amont de manifestations