900 000 $ aux artistes et projets culturels écoresponsables

La Ville de Québec a signé avec le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) une nouvelle entente triennale de 900 000 $ pour financer des projets d'artistes et d'organismes culturels jusqu'en 2025. Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches participe à la mise en place de cette entente.

900 000 $ aux artistes et projets culturels écoresponsables | 7 juin 2022 | Article par Suzie Genest

Méduse vue de la côte d'Abraham en août 2020

Crédit photo: Jean Cazes

La Ville de Québec a signé avec le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) une nouvelle entente triennale de 900 000 $ pour financer des projets d’artistes et d’organismes culturels jusqu’en 2025. Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches participe à la mise en place de cette entente.

Chaque année, pendant trois ans, cette entente donnera lieu à un appel de projets assorti d’une enveloppe de 300 000 $. L’appel se déclinera en deux volets : le soutien aux artistes et aux écrivain.e.s professionnel.le.s et le soutien aux organismes artistiques professionnels pour des projets écoresponsables.

Il s’agit d’un « partenariat historique pour le milieu culturel de Québec », exprime dans le communiqué de cette annonce Catherine Vallières-Roland, membre du comité exécutif responsable de la culture. Le 900 000 $ provient d’un investissement à parts égales de la Ville de Québec et du CALQ, poursuit-elle.

« Pour chaque dollar investi par la Ville, le CALQ donne aussi un dollar pour bonifier les mesures déjà en place. Ainsi, les artistes, les écrivains et les organismes culturels auront l’occasion de se développer, de faire preuve de créativité et de diffuser leurs créations. Encourager les projets artistiques verts et durables est une excellente nouvelle aussi pour nos citoyens qui pourront profiter d’une culture locale et dynamique. »

Les projets que soumettront les artistes et les organismes de Québec feront l’objet d’une analyse par un jury. Cette analyse tiendra compte de la politique en vigueur au CALQ ainsi que des exigences du nouveau programme.

« Le Conseil des arts et des lettres du Québec souhaite être, avec l’ensemble du milieu culturel, un leader dans la lutte aux changements climatiques. », indique dans le communiqué la présidente-directrice générale du CALQ, Anne-Marie Jean.

Une mise en évidence

Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches – autrefois le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches – assurera la promotion de l’entente et du programme en découlant. Quant au contexte dans lequel le programme se met en place, la directrice générale de Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches Josée Tremblay explique :

« La crise sanitaire des deux dernières années aura mis plusieurs choses en évidence. La première révèle toute l’importance de l’offre culturelle et artistique dans nos vies quotidiennes, tout comme son rôle essentiel dans le maintien d’une bonne qualité de vie. La deuxième, toute la diversité, la vitalité, mais surtout, la grande fragilité de l’écosystème soutenant les milieux artistiques et culturels. »

Un premier appel de projets à l’automne 2022

Les partenaires souhaitent notamment « stimuler la création artistique et littéraire sur le territoire de Québec ». Ils espèrent que l’enveloppe dévoilée mardi contribuera « au développement artistique, à l’essor et à la diffusion des artistes et des écrivains de toutes les générations et de toutes les origines et favoriser leur rétention dans leur localité ».

Publicité

L’entente vise aussi à « encourager les organismes artistiques professionnels structurants pour le développement et le rayonnement des arts et des lettres sur leur territoire et à l’extérieur ». Ceux-ci seront encouragés à « adopter des pratiques en faveur du développement durable » ainsi qu’à « s’engager dans leur milieu et à sensibiliser leurs publics aux enjeux environnementaux et sociaux ».

C’est à l’automne 2022 qu’on assistera au premier appel de projets. Il sera lancé par le CALQ.

Lire aussi :

La Remise culturelle en service d’ici l’automne

Financement de la culture: un plan de relance demandé

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir