Vélo XL : Ingrid | 20 août 2021 | Article par Alexandre St-Laurent

Vélo XL : Ingrid

Dans le cadre de mon travail, depuis bientôt 6 mois, je roule sur un vélo-cargo : un Bullit fabriqué au Danemark.

Publicité

C'est la compagnie Larry vs Harry qui fabrique le Bullit.

Mais qu'est-ce que c'est que ça, un vélo-cargo?

C'est essentiellement un vélo de grande dimension conçu pour transporter beaucoup de matériel et/ou des enfants. Parfois, l'espace devant le guidon est énorme, comme pour mon Bullit. Dans d'autres cas, c'est l'espace derrière la selle qui est plus long et permet d'installer de grands porte-bagages (longtail). Question d'installer deux sièges pour enfants, par exemple! Comme pour le Yuba Mundo illustré dans cette chronique.

Vélo cargo Yuba Mundo
Yuba Mundo

Pour moi, c'est aussi un vélo « car-go ». Pour qui vit en ville, ce type de bicyclette a le potentiel de remplacer une voiture pour la majorité des trajets quotidiens. Et c'est encore plus vrai s'il est muni d'un système d'assistance électrique.

Je suis fasciné par le potentiel de transformation urbain du vélo en général, et par celui de ces « grosses bêtes » en particulier.

D'où l'idée d'une série de trois articles sur le sujet. Pour diffuser des témoignages de propriétaires de vélo-cargo. J'ai cherché (et trouvé!) trois volontaires sur le groupe Facebook Vélo cargo au Québec.

Transport familial

Commençons aujourd'hui par Ingrid Nagot. Résidente de Montréal, elle a d'abord testé un vélo-cargo grâce à LocoMotion, un projet géré par l'organisme Solon. Puis, elle s'en est acheté un bien à elle : un Yuba Mundo (voir la photo d'un vélo de ce modèle).

Elle apprécie sa capacité à transporter des bambins au CPE et d'avoir pu, grâce à lui, se débarrasser à 100 % de son automobile.

Portrait de Ingrid Nagot
Ingrid Nagot

En bon véli-curieux, j'ai posé quelques questions à Ingrid :

Quels sont les principaux avantages, pour toi, d’utiliser ce vélo?

Il est confortable et facile à manier avec les enfants en arrière, en comparaison à une remorque. Ça remplace facilement la voiture et permet d'avoir les trois enfants en arrière, sur le porte-bagage.

Quels sont les principaux inconvénients?

Clairement, c'est le rangement. Notre voisine nous a prêté son garage, car avoir ce type de vélo à Montréal, quand on habite à l'étage, c'est plus complexe à monter et surtout trop risqué à laisser dehors à cause des risques de vol. C'est également très dispendieux, mais pour nous, puisqu'il remplace notre auto, c'est un investissement rentable.

As-tu des conseils à partager avec quelqu'un qui songerait à faire un tel achat?

Essayer différents styles de vélos cargo. Il y a les longtails (au porte-bagage très long) et les vélos avec boîte en avant ou en arrière. Les deux sortes sont très pratiques, pour des raisons différentes, mais aussi très différentes en terme de conduite.

As-tu une anecdote liée à ton vélo que tu aimerais partager?

Mes filles prennent le vélo pour un club de musique! Nous avons installé une petite enceinte portable en arrière et nous leur mettons de la musique pendant les trajets. Elles chantent à tue-tête et tout le monde se retourne sur notre passage.

Qu’est-ce que tu as transporté de plus impressionnant ou bizarre?

À date, nous sommes raisonnables, car nous faisons essentiellement le transport des enfants et de l'épicerie. Mais j'ai déjà vu du monde transporter des « racks » à vélo... sur leur vélo!

As-tu testé d'autres vélos-cargo?

Il y a un type de vélo cargo que j'aimerais un jour essayer (et probablement acheter) : un Haul-A-Day de la marque Bike Friday. Ce modèle très léger, pour un longtail, peut se plier pour être transporté facilement dans une valise. Il est vraiment différent des longtails plus traditionnels :  poids, ajustement du cadre, facilité de rangement. Malheureusement, il est essentiellement disponible aux États-Unis et je n'ai pas encore réussi à en faire l'essai ici, au Québec.

Ma famille a aussi testé le Yuba Spicy Curry. L'assistance électrique, c'est un vrai plaisir avec des enfants pesant au total 90 livres (41 kilos)! Enfin, nous avons fait l'essai du Nihola, dans le cadre du projet LocoMotion.

As-tu d’autres informations à partager sur le sujet?

Il existe énormément de marques et de modèles différents. Il faut aussi choisir, ou pas, d'avoir une assistance électrique. Il faut vraiment magasiner pour trouver ce qui nous convient.

Il faut aussi comprendre que ce sont des engins très lourds. Mon conjoint, par exemple, a beaucoup plus de facilité que moi à maîtriser le vélo.

Les enfants doivent aussi bien comprendre qu'il ne faut pas se balancer en arrière, question de garder l'équilibre.

Merci beaucoup, Ingrid!

Vous aimeriez tester un vélo-cargo à Québec? Sachez que chez Vélos-Roy-O, sur la rue St-Jean, il est possible d'en tester quelques-uns (quantité limitée), dont un Surly Big Easy à assistance électrique.