Une installation participative dans Saint-Roch | 25 mai 2021 | Article par Julie Rheaume

Un aperçu de l'installation LOOP, alors qu'elle était présentée à New York.

Crédit photo: courtoisie, Alexandre Ayer

Une installation participative dans Saint-Roch

La Ville de Québec a annoncé plusieurs activités présentées dans le cadre de sa programmation estivale. L’œuvre et installation participative LOOP sera notamment déployée à Place de l'Université-du-Québec, dans Saint-Roch, du 10 au 20 juin. Quelques dizaines d’activités sont déjà offertes à la population, alors que des centaines d’autres s’ajouteront dans les prochaines semaines.

Publicité

Les parcs et autres lieux publics seront le théâtre de d'animations ou de spectacles surprises. Microprestations de musiciens, d’artistes de cirque ou encore de magiciens, distribution surprise de friandises glacées et activités d’animation spontanées comptent parmi les exemples d'activités offertes.

« Avec le beau temps des derniers jours, l’été cogne de plus en plus à nos portes, semble-t-il. Ça tombe bien puisque nous sommes prêts à l’accueillir en grand avec notre programmation éclatée. Je l'ai dit et je le répète : c'est à Québec qu'il faut être pour profiter de la belle saison avec les activités que nous déploierons sur tout le territoire. Dans les prochaines semaines, nous allons donner un air d'été à tous les arrondissements », a dit le maire Régis Labeaume, en conférence de presse, le 25 mai, en fin de matinée.

« Parmi les centaines d'activités offertes, certaines se démarqueront ou se feront particulièrement remarquer pour leur originalité! », a ajouté l'élu.

L'horaire des prestations et activités ne sera pas dévoilé d'avance, question d'éviter les rassemblements et attroupements. « Les mesures de déconfinement annoncées pourraient permettre de les publiciser. Ces animations sont prévues en assez grand nombre pour que tous puissent en profiter, et ce, aux quatre coins de la ville », précisent toutefois les autorités municipales.

Un budget de près de 12 millions $ est alloué à cette programmation estivale. De cette somme, 640 000 $ proviennent de l’Entente de développement culturel intervenue entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec.

Au programme

À Saint-Roch, l'installation participative LOOP sera accessible du 10 au 20 juin à la place de l’Université-du-Québec. L’œuvre est produite par Ottoblix, Jonathan Villeneuve et Olivier Girouard (Ekumen).

Celle-ci nous invite à prendre place dans l’un des six zootropes (cylindres) géants. « Les participants seront invités à activer le dispositif pour voir s’animer en boucle des illustrations d’artistes québécois, inspirées de livres écrits par des auteurs d’ici. Une trame musicale stimulera également l’imaginaire de toute la famille, qui pourra s’amuser à varier le rythme de la bande-son », explique la Ville.

Douze jardinières sonores seront déployées aux quatre coins de la ville du 15 juillet au 2 octobre. Grâce à ces installations ludiques, à l’allure hétéroclite inspirée par l’univers des plantes, vous pourrez découvrir du contenu musical original, réalisé par des artistes de Québec. Les emplacements précis des jardinières n'ont pas été précisés pour le moment.

À la maison, la Ville proposera cet été de nouvelles trousses culturelles pour permettre aux intéressés d’expérimenter des techniques en arts visuels, en métiers d'art et en patrimoine vivant (fabrication de jardinières en macramé, tissage sur cadre, gravure sur linoléum et sur bois, broderie, fleurs artisanales et plus). Celles-ci seront accessibles sur réservation (obligatoire) dès le 28 juin.

De nombreuse activités auront lieu aux quatre coins de la ville de Québec, dont le Vieux-Québec, Espace 400e, l'îlot des Palais et Saint-Jean-Baptiste, entre autres secteurs. Place d'Youville se transformera en plage grâce à Mirage urbain. Végétation, parasols et mobilier seront installés sur place, de la mi-juin à la fête du Travail.

Les citoyens et touristes seront invités à lever le regard dès la mi-juin, alors que cinq œuvres réalisées par des artistes d’ici seront déployées à quelques endroits dans le Vieux-Québec et sur Grande Allée. Dans le cadre de cette initiative baptisée Œuvres suspendues, le collectif Pierre&Marie, basé dans le quartier Saint-Sauveur, réalisera une œuvre dans la ruelle des Ursulines.

D'autres œuvres et animations seront également déployées dans de nombreux quartiers et lieux de la municipalité.

Retour de FLIP Fabrique

Cet été, le public aura droit à des performances de cirque. La Ville est en discussion avec la troupe de cirque de Québec FLIP Fabrique afin de présenter un spectacle déambulatoire dans les rues en juin, juillet et août.

De plus, les artistes de FLIP Fabrique se produiront lors de courts spectacles spontanés, à plusieurs endroits de la municipalité.

Alors que le public se déplaçait dans le passé pour voir le spectacle Feria de FLIP Fabrique, notamment sur le site d'ExpoCité, en 2019, « cette année ce sera FLIP Fabrique qui ira à la rencontre des citoyens », a dit le maire Labeaume.

D'autres activités à venir

« Au courant des dernières semaines, j'ai répété à plusieurs reprises qu'avec cette programmation estivale (…), on avait pour objectif de faire travailler les artistes et nos artisans et de faire rayonner leurs créations dans tous les quartiers de la ville. Avec les premières activités qu'on présente aujourd'hui, on peut déjà affirmer que c'est mission accomplie, mais ce n'est que le début », a de son côté indiqué Alicia Despins, membre du comité exécutif responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements, lors du point de presse de mardi.

À la suite des quatre appels de projets lancés le 19 avril dernier, la Ville a reçu près de 460 propositions d’artistes, artisans et organismes culturels locaux. « Nous confirmerons très bientôt à des centaines d'artistes et organismes qu'ils collaboreront bientôt avec la Ville dans le cadre de Québec animée – on se donne un air d'été », a ajouté Mme Despins, en faisant référence au « vif succès » qu'ont connu ces appels de projets.

La Ville souhaitait au départ présenter 500 activités d’animation sur le territoire pendant la période estivale. Ce nombre pourrait au minimum doubler, a mentionné la municipalité.

Débordements?

Les rassemblements, la présence de nombreux fêtards et les accumulations de rebuts au parc Victoria ont défrayé les manchettes dans les derniers jours.

Le maire Labeaume a d'ailleurs publié une vidéo sur les réseaux sociaux en fin de semaine pour inciter les citoyens à la prudence et les inviter à faire leur part « pour en finir avec ce maudit virus-là ». Il y a rappelé que la pandémie n'était pas terminée et qu'il fallait éviter de nouveaux foyers d'éclosion.

Avec la belle saison, l'apparition de places éphémères, l'ouverture prochaine des terrasses et la mise en place de rues piétonnes conviviales, Régis Labeaume craint-il de nouveaux débordements?

« J'essaie de ne pas stresser d'avance », a répondu d'emblée le maire à l'auteure de ces lignes. « On va tenter d'expliquer au monde où on en est, d'être prudent. On fait confiance à la population. L'an passé, ç'a très bien été. Les gens ont été impeccables. Il faut le redire (…) : il faut avoir confiance », a enchaîné l'élu.

Le nettoyage du parc Victoria a tenu les employés de la Ville bien occupés. L'administration compte-t-elle ajouter des effectifs pour l'entretien des autres parcs et places éphémères afin d'éviter les accumulations de déchets? « (Au parc Victoria), on a ajouté des bacs. On a ajouté des poubelles, mais ce ne sera jamais assez! On fait tout ce qu'il faut, mais il faut que les gens collaborent. C'est incontournable. Il faut que les gens fassent preuve de civisme », a répliqué M. Labeaume.

« On a ajouté des effectifs : des policiers, des cols bleus. On a tout fait ça, mais à un moment donné, si les gens ne font pas preuve de civisme, on n'y arrivera pas », a déploré le maire.

Renseignements

Pour connaître toute la programmation estivale de la Ville de Québec, on peut consulter son site web.

À noter que « toutes les activités respectent les paramètres sanitaires en vigueur. La Ville suit l’évolution de la situation et ajustera au besoin son offre de loisirs dans le respect des recommandations de la Santé publique », rappelle la municipalité.