Une quinzaine d’événements ne feront pas partie de l’air d’été | 16 avril 2021 | Article par Suzie Genest

Saint-Roch XP en 2019

Une quinzaine d’événements ne feront pas partie de l’air d’été

Après avoir annoncé le 6 avril des animations pour la période de mai à octobre 2021 sous le thème Québec animée – On se donne un air d’été, la Ville de Québec a dévoilé vendredi les grands événements qui ne seront pas du nombre des 20 retenus.

Publicité

Trois grands critères ont guidé les « décisions difficiles », a expliqué le maire de Québec en conférence de presse. Les événements ne devaient être ni virtuels, ni de nature commerciale (pour éviter la compétition avec les restaurants et commerces), ni comporter un risque important d’annulation en lien avec la situation sanitaire.

La Ville souhaitait en outre que son investissement de 4 M$ permette de rejoindre le plus grand nombre de gens possible, anime les différents quartiers et fasse travailler le plus possible d’artisans de la culture de Québec.

La quinzaine d’événements qui n’ont pas été retenus pour 2021 sont : Envol et Macadam, le Festival OFF de Québec, St-Roch XP, le Festival POP numériQC, Canada en fête, le Festival de cinéma de la ville Québec (FCVQ), le Festival des arts de la rue de Québec, le Marathon Beneva de Québec, Féria, Festibière, le BBQ Fest, Festival Folk Expression, la Foire écosphère, le Grand Prix Cycliste de Québec, Québec Singletrack Expérience. Le Festival d’été de Québec tel qu’on le connaît complète la liste. C’est 2,8 M$ de la Ville qui n’iront pas à ces grands événements cette année.

Les grands événements qui doivent passer leur tour « pourront continuer à être soutenus en prévision de leur édition 2022 », a assuré le maire, lorsque questionné sur les risques d’en voir disparaître. Quant au Grand Prix Cycliste, l’année perdue à l’entente pluriannuelle qui lie la Ville à l’organisation devrait être reportée à la fin du cycle prévu.

Événements « COVID-proof »

On verra peut-être les organisations derrière les grands événements écartés proposer d’autres animations adaptées à la situation sanitaire. Des appels à projets lancés au milieu culturel permettront à la Ville de Québec de confirmer dans les prochaines semaines la vingtaine d’événements sélectionnés. L’annonce se fera lorsqu’on connaîtra mieux les détails des formules « COVID-proof », pour reprendre un terme du maire Régis Labeaume. Ces 20 événements font partie des 500 activités dans les parcs, espaces publics, rues et quartiers annoncés le 6 avril.

Questionné sur des exemples précis, le maire de Québec a laissé savoir que la Ville a invité les Grands Feux Loto-Québec à proposer une formule de « six grands feux », soit un par arrondissement. Le parcours déambulatoire du Carrefour international de théâtre, Où tu vas quand tu dors en marchant, a aussi été cité. Une formule de tableaux adaptés au contexte sanitaire et aux impératifs de distanciation est en cours d’ajustement : « on travaille avec eux », a dit le maire. Les Passages insolites de EXMURO arts publics seront aussi du nombre des événements retenus. « Ils vont aller plus loin… », a laissé entendre Régis Labeaume.

À plus d’une reprise, le maire Régis Labeaume a rappelé les impacts de la pandémie sur les acteurs culturels, « les plus touchés », et sur les restaurants, les commerces. La Ville de Québec entend tout mettre en oeuvre pour leur amener « le plus de clientèle possible », a-t-il assuré.

« L’industrie touristique est très malade et les prochains mois seront critiques », a également souligné le maire. La Ville travaille avec l’Office du tourisme de Québec à une « stratégie marketing conjointe », tout en souhaitant que la situation sanitaire permette les voyages entre régions, a-t-il précisé.

À lire aussi : Québec annonce plus de 500 événements pour l’été.