Prix d'excellence des arts et de la culture: des artistes de nos quartiers récompensées | 23 novembre 2021 | Article par Julie Rheaume

Anie Toole et Hélène Matte, deux récipiendaires aux Prix d'excellence des arts et de la culture 2021.

Crédit photo: courtoisie

Prix d'excellence des arts et de la culture: des artistes de nos quartiers récompensées

La 35e édition des Prix d’excellence des arts et de la culture a été diffusée lundi sur la page Facebook de Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches. Plusieurs artistes, organismes et artisans du milieu de la culture s'y sont distingués, dont Claudie Gagnon, Delphine Hébert-Marcoux et Anie Toole.

Le Centre de formation et de consultation en métiers d’art, le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), la Fondation de l’Orchestre symphonique de Québec, L’ICQ (Institut Canadien de Québec), Manif d'art, la Ville de Lévis, la Ville de Québec et Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches (CCNCA) ont dévoilé les lauréats des Prix d'excellence le 22 novembre.

Publicité

Quinze prix, assortis de bourses totalisant 46 500 $, ont permis de récompenser l’excellence du travail d’artistes professionnels, d’organismes ou de travailleurs et travailleuses culturels, soulignant leur contribution exceptionnelle à l'essor culturel des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches.

En plus de leur bourse, chaque lauréat et lauréate s’est vu remettre un trophée unique, réalisation de Marie-Fauve Bélanger, récipiendaire 2020 du Prix Émergence en métiers d’arts.

Parmi les lauréats et lauréates, on retrouve plusieurs résidents de nos quartiers et du centre-ville de Québec.

Delphine Hébert-Marcoux

Le Prix Videre Relève en arts visuels, remis par Manif d'art, a été accordé à l'artiste du quartier Saint-Sauveur Delphine Hébert-Marcoux pour son exposition L’autre côté. Cette récompense est assortie d’une bourse de 500$.

« Cette exposition nous ancre dans le ici et maintenant avec une sensation d’avant faisant fi de l’espace-temps, grâce un judicieux méli-mélo de mouvements sonores et visuels et démultiplie ainsi les temporalités d'un lieu pour en proposer une expérience complexe », a souligné Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, dans un communiqué.

Pour Delphine Hébert-Marcoux, cet honneur se veut le résultat de « beaucoup de travail », dit-elle par messagerie électronique à Monquartier. « Il s’agit de mon exposition de fin de maîtrise, donc c’est un double accomplissement pour moi », ajoute-t-elle.

Anie Toole

Accompagné d’une bourse de 1000$, le Prix Émergence en métiers d’art du Centre de formation et de consultation en métiers d’art a été remis à Anie Toole pour ses œuvres textiles campées en métiers d’art actuel. L'artiste vit à Limoilou, mais possède un atelier dans Saint-Roch.

« Son travail qui jouit déjà d’un rayonnement impressionnant a été souligné par le jury, heureux de pouvoir l’encourager à poursuivre ses recherches qui enrichissent la discipline et qui participent au décloisonnement des métiers d’art », selon Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches.

« C’est un honneur de recevoir le Prix Émergence en métiers d’art. Je peux fièrement affirmer que les métiers d’arts, c'est ma méthodologie de recherche artistique », a déclaré Anie Toole dans un courriel adressé à Monquartier.

« J'aimerais remercier les écoles-ateliers, dont la MMAQ et le CFCMA, leurs équipes d'enseignants et de techniciens ainsi que les opportunités qu'ils créent avec des initiatives comme l'Incubateur. Au fil des ans, j'ai été inspirée par les conférences données par les artistes en résidence de passage à la MMAQ. J'ai côtoyé ces artistes ainsi que mes collègues de classe dans les ateliers. Ces moments d'échange sur la matière, les défis techniques, les outils, et le patrimoine furent très riches et formateurs », enchaîne la créatrice.

« Merci aussi à mon conjoint et à mes trois enfants, qui cohabitent avec mes projets à la maison et qui partagent mon émerveillement. Merci pour cette reconnaissance », conclut Anie Toole.

Hélène Matte

Très associée au centre-ville et au quartier Saint-Jean-Baptiste, Hélène Matte a aussi reçu les honneurs. Assorti d’une bourse de 2000 $, le Prix de L’Institut Canadien de Québec a reconnu le travail de cette artiste littéraire multidisciplinaire.

« En nomination pour la richesse et l’impact de son impressionnant parcours qui témoigne de son audace, de sa créativité, de sa persévérance ainsi que de son engagement dans la communauté, elle l’est aussi pour sa thèse de doctorat en Littérature, arts de la scène et de l’écran pour laquelle elle a obtenu une bourse de postdoctorat », précisent les organisateurs.

« Prix de L'ICQ 2021 pour avoir rendu la vie littéraire de Québec exceptionnelle. Wow! Quel beau trophée! En avez-vous jamais vu des pareils (ils sont uniques dans leur genre grâce à la formidable artiste qui les a conçu : Marie-Fauve Bélanger)! Merci à L'Institut Canadien de Québec! », a réagi Hélène Matte sur Facebook.

Claudie Gagnon

Assorti d’une bourse de 500 $, le Prix Videre Reconnaissance en arts visuels, également décerné par Manif d'art, a honoré la carrière de Claudie Gagnon.

« Artiste autodidacte, elle met des objets du quotidien au service de puissantes satires de la société à travers ses tableaux vivants et ses installations où se mêlent art vivant et art visuel. L’exposition de ses œuvres dans le monde entier a su mettre en exergue le talent d’ici au-delà des frontières », a indiqué Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches.

Rattrapage

La cérémonie de remise des prix est disponible en rattrapage sur la page Facebook de Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, ainsi que sur MAtv, le 24 novembre à 20h et le 28 novembre à 19h.

On peut découvrir tous les quinze lauréats et lauréates de la région sur le site web des Prix d’excellence.

Prix d'excellence des arts et de la culture
Anie Toole et Hélène Matte, deux récipiendaires aux Prix d'excellence des arts et de la culture 2021.
Crédit photo: courtoisie