Journée internationale des bénévoles : ode à l'huile de coude | 5 décembre 2021 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Gracieuseté

Journée internationale des bénévoles : ode à l'huile de coude

Le 5 décembre est la Journée internationale des bénévoles. Sans ces personnes généreuses de leur temps, leurs talents, leur passion – et leur huile de coude – nos quartiers ne seraient pas les mêmes.

Difficile de citer tous les articles qui dans une année portent directement ou indirectement sur l'apport des bénévoles. Chaque fois que nous parlons d'un organisme communautaire ou culturel, d'une place éphémère, d'un conseil de quartier, d'un service d'entraide, d'une initiative citoyenne, il en est question.

Publicité

Une palette d'implications

Siéger à un conseil d'administration, participer à une corvée de plantation, distribuer des repas, ramasser des déchets, aider les enfants à faire leurs devoirs, faire la lecture à des aîné.e.s... Offrir un transport vers des traitements médicaux, contribuer à l'entretien dans un refuge pour animaux, agir comme mentor... L'action bénévole se décline en une variété d'activités. Les musées et les grands événements ne seraient pas les mêmes sans leurs bénévoles fidèles pour nous accueillir et nous orienter.

Des bénévoles gèrent les groupes Facebook locaux, partagent des textes et des photos sur des blogues dédiés à l'histoire, à l'urbanisme, au patrimoine. À leur initiative, des cartes interactives recensent des murales ou d'autres attraits, proposent des parcours d'Halloween... Les coopératives et organismes de nos quartiers ont vu le jour et opèrent grâce à des bénévoles. Bien des petits commerces et des petites entreprises ont reçu une bonne dose d'huile de coude de parents, ami.e.s et voisin.e.s au démarrage ou pour passer à travers des périodes difficiles.

Lorsque vous écoutez une émission à CKRL ou à CKIA, quand vous lisez un exemplaire d'un journal communautaire, vous avez dans les oreilles ou entre les mains le fruit d'un engagement bénévole.

...même entre nos lignes

Monquartier n'est pas un organisme à but non lucratif ni une coopérative, même si sa réalité et son fonctionnement ont beaucoup en commun avec les médias communautaires. (C'est un sujet qui mériterait son propre texte; il l'aura un jour...) Sans l'huile de coude de bien des paires de bras, Monlimoilou n'aurait pas pris le même chemin, où Monsaintroch, Monsaintsauveur, Monmontcalm lui ont emboité le pas. Il serait difficile de nommer toutes les personnes qui ont fait un bout de ce chemin, sur nos pages ou dans les coulisses, pour une heure ou une année. Plusieurs nous suivent encore, même dans notre groupe d'échange privé.

Nous comptons toujours sur certaines contributions précieuses de bénévoles qui écrivent au gré d'une passion. C'est grâce à elles et à eux si nous publions des critiques de théâtre, des comptes-rendus des matchs de l'équipe de hockey féminin des Titans du Cégep Limoilou. Vous les retrouvez aussi la fin de semaine, dans des récits riches de souvenirs familiaux et de photos d'archives.

À tous les exemples énumérés, on pourrait en ajouter des centaines, seulement à l'échelle locale. Il y a tout un spectre d'autres engagements à d'autres paliers, jusqu'à l'aide humanitaire...

Où bénévoler près de chez vous?

Au début de la pandémie et durant les périodes de confinement, beaucoup de gens désireux d'aider cherchaient où offrir leur temps. La situation sanitaire et les mesures en vigueur empêchaient certains organismes de recourir aux bénévoles comme ils le faisaient en temps normal. D'autres organismes se sont vus privés d'une bonne partie de leurs bénévoles, des aîné.e.s plus vulnérables à la COVID-19.

Selon un article publié aujourd'hui dans le Journal de Québec, le CIUSSS de la Capitale-Nationale est passé de 1200 à 350 bénévoles depuis le début de la pandémie. Si faire du bénévolat dans le réseau de la santé et des services sociaux vous intéresse, vous pouvez contacter le CIUSSS directement ou via la plateforme Jecontribue

Par ailleurs, nous le répétons souvent dans les groupes de quartier sur Facebook : le 211.ca est la porte d'entrée par excellence pour connaître les différents organismes et leurs besoins, notamment en matière de bénévolat.