Nouveaux Horizons pour les aînés : une « juste part » souhaitée pour Beauport-Limoilou | 7 décembre 2021 | Article par Suzie Genest

Représentants d'organismes ayant reçu du financement de Nouveaux Horizons pour les aînés en 2019.

Crédit photo: Shutterstock

Nouveaux Horizons pour les aînés : une « juste part » souhaitée pour Beauport-Limoilou

Le programme fédéral de subventions et de contributions Nouveaux Horizons pour les aînés accepte les demandes jusqu’au 21 décembre. Plusieurs initiatives au centre-ville ont bénéficié de son soutien ces dernières années. Dans Beauport-Limoilou, encore peu de projets y sont soumis, dit la députée Julie Vignola. Elle souhaite changer ce portrait.

Le 24 novembre, un communiqué du bureau de la députée bloquiste soulignait la réouverture du programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA). On y encourageait les organismes de la circonscription à soumettre un projet. Le communiqué rappelait les objectifs du programme. Il soutient « la réalisation de projets ayant une influence positive sur la vie des aînés et dans leur collectivité ».

Publicité

« Ces investissements ont un impact réel dans la collectivité, et c’est pourquoi il est important pour moi d’en faire la promotion auprès de nos différents organismes. Chaque année, Beauport-Limoilou ne va pas chercher assez de sommes dans ce programme faute de demande. Cette année, il faut que nous allions chercher notre juste part et cela dépend des organismes. Mon équipe et moi sommes là pour leur donner un coup de main », indiquait Julie Vignola.

Pas seulement pour les clubs d’âge d’or

Le 30 novembre, un courriel relançait les médias. « J’aimerais insister sur l’importance de diffuser ce communiqué pour nos organismes de Beauport-Limoilou », écrivait David Rompré, directeur du bureau de circonscription de la députée de Beauport-Limoilou.

Monsaintroch, Monsaintsauveur et Monmontcalm ont vu passer bon nombre de projets soutenus par NHPA ces dernières années. Le programme semblait bien connu et sollicité...  Pour mieux comprendre l’insistance émanant de Beauport-Limoilou, Monlimoilou a questionné David Rompré. « Beauport-Limoilou n’atteint pas les cibles depuis plusieurs années pour ce programme, faute de demande », a-t-il répondu.

« Je crois que le programme est encore mal connu et mal perçu. Plusieurs pensent, à tort, que c’est réservé aux clubs de l’âge d’or ou FADOQ, alors que ce n’est pas le cas. Nous avons déjà écrit à notre liste d’organismes pour les informer, nous avons diffusés l’information sur Facebook et nous rencontrons les groupes. Mais nous avons besoin des médias locaux pour diffuser l’information pour être sûr que le plus grand nombre d’organismes puissent déposer des projets », a-t-il ajouté dans son courriel du 1er décembre.

Pour sa part, Guillaume Bertrand, ex-attaché de presse du député de la circonscription de Québec Jean-Yves Duclos, ajoute que le programme accepte des projets de « plusieurs différents types d’organismes incluant les OBNL d’habitation et même des institutions provinciales en vertu de l’entente Canada – Québec ».

La circoncription voisine « dans top 3 au Québec »

La circonscription de Québec était l’an dernier « dans le top 3 au Québec » pour les montants octroyés par le PNHA, avait confié M. Bertrand avant son départ en novembre. Dix-huit projets avaient reçu un total de 262 425 $, rapportait en mai dernier la collègue Julie Rheaume. Certes, son territoire embrasse tout le centre-ville de la capitale, où logent beaucoup d’organismes. « Québec est une des circonscriptions les plus âgées au pays », soulignait aussi Guillaume Bertrand.

Le bureau de Jean-Yves Duclos fait également la promotion du programme auprès des organismes de sa circonscription. « Cette publicité sert d’une année à l’autre, puisque ce sont souvent les mêmes organismes qui postulent d’une année à l’autre », selon M. Bertrand.

Programme Nouveaux Horizons pour les aînés en bref

Date limite :

21 décembre 2021 à 15h.

Subvention maximale :

25 000 $ par projet sur un an.

Objectifs :

  • Promouvoir le bénévolat auprès des aînés et des autres générations.
  • Faire participer les aînés à la collectivité à titre de mentors auprès d'autres personnes.
  • Accroître la sensibilisation aux mauvais traitements envers les aînés, y compris à l'exploitation financière.
  • Appuyer la participation sociale et l'inclusion des aînés.
  • Fournir une aide à l'immobilisation pour des projets ou des programmes communautaires nouveaux ou existants destinés aux aînés.

Demandeurs admissibles :

  • organismes à but non lucratif et organisme à but lucratif dont le projet n'est ni commercial ni conçu pour générer un profit;
  • organisme autochtone;
  • coalition, réseau ou comité;
  • administration municipale, gouvernement provincial ou territorial, institution ou société d’État, entité gouvernementale autonome;
  • organisme ou institut de recherche, établissement d’enseignement, établissement de services sociaux et de santé publique ¹.
    ¹ Les établissements postsecondaires, de services sociaux et de santé publique et ceux financés par les provinces ou les territoires sont admissibles sous réserve de l’accord du gouvernement de leur province ou territoire.

Toutes les informations sur le programme et le dépôt des demandes se trouvent en ligne : https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/programmes/nouveaux-horizons-aines.html

À lire aussi :

Du soutien à 18 projets pour les aînés

Cinq subventions pour des projets visant les aînés