<em>MCC_60+</em> : un projet de connexion sociale et culturelle | 19 juin 2021 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Code Universel

MCC_60+ : un projet de connexion sociale et culturelle

Depuis le début de la pandémie, on parle de « nos aînés » et des enjeux sociaux qui les concernent. Leur accorde-t-on pour autant la place qui leur revient dans la conversation? C’est ce que Code Universel souhaite faire à travers Module de connexions culturelles pour les 60+ (MCC_60+), un projet-pilote participatif social et artistique qui démarre ce lundi 21 juin.

Publicité

MCC_60+ vise à mettre en relation des artistes et chercheur.e.s de différentes disciplines et des personnes aînées dans un processus qui aboutira à la création d’objets artistiques, virtuels et matériels et à leur présentation publique. Les aîné.e.s, à travers l’art et l'appropriation d'outils, prendront la parole sur leur participation à la société, leur accès à la culture, la place qu'on leur accorde.

Une réflexion

Le projet a émergé de la réflexion de Daniel Bélanger, directeur général et artistique de Code Universel, un organisme voué aux arts multidisciplinaires. Dans les dernières années, un précédent projet de l’organisme, les Veillées, a amené des artistes à la rencontre des forces vives et des porteurs de mémoire de différents quartiers, pour créer avec eux un film-spectacle. Ces Veillées, qui ont notamment visité Saint-Sauveur en 2017, ont été des occasions de rencontres exceptionnelles avec des personnes aînées.

« En laissant les ainés à l’écart, dans les CHSLD, les RPA ou seuls chez eux, on prive notre société de la richesse de ces personnes qui ont participé au développement de notre culture. Or quand on ne tient pas compte des personnes aînées, c’est comme si on effaçait une partie de notre histoire. Et en faisant cela, on se condamne à refaire les mêmes erreurs… », constate M. Bélanger.

Daniel Bélanger, directeur général et artistique de Code Universel
Crédit photo: Gracieuseté - page Facebook

La première phase, virtuelle, de MCC_60+, LA RENCONTRE, qui a lieu ce lundi à 10 h, s’adresse à toute personne intéressée à réfléchir à l’inclusion sociale des personnes aînées. Elle sera animée par le journaliste Julien Fontaine-Doray. Y prendront part, avec Daniel Bélanger (danse), les artistes Fanny Henon Levy (arts visuels), Alexandre Berthier (vidéo), Anne Peyrouse (poésie), Marjorie Audet et Pierre Robitaille (théâtre), de même que Francine Saillant, aussi chercheure en anthropologie à l’Université Laval. Les chercheur.e.s en santé durable du centre VITAM Éric Gagnon et Émilie Raymond seront aussi de la partie. Cette rencontre de 90 minutes, Code Universel la qualifie de discussion-performance.

« Quand on faisait les Veillées et qu’on disait que c’était un film-spectacle, les gens ne comprenaient pas ce qu’on voulait dire. Là, on parle d’une discussion-performance. Même nous on ne comprend pas! », badine Daniel Bélanger. « C’est un modèle qu’on est en train d’inventer… comme si on jouait avec de l’argile. »

La deuxième phase, LA COLLABORATION, prendra la forme d’ateliers artistiques pour les personnes de 60 ans et +, même si « on ne refusera pas des 55 ans et plus », dit M. Bélanger. Les participant.e.s créeront des objets matériels aussi bien que numériques – et pas « des colliers de perles », insiste celui qui trouve parfois « infantilisantes » les activités proposées aux personnes aînées. Il s’agira plutôt de s’approprier des moyens d’expression et de création et de produire « un reflet de ce que les aîné.es veulent dire à la société ».

C’est au mois de novembre qu’on pourra voir la troisième phase, L’INAUGURATION. Il s’agira d’une présentation publique des créations, sous forme virtuelle et physique. « Va-t-on arriver à résultat extraordinaire? Peut-être pas », dit celui qui souligne que l’important, dans le projet-pilote, c’est d'abord la réflexion.

La Connexion

MCC_60+ se veut aussi une initiative pour réduire les fractures numériques, qui accentuent les fractures sociales. « On est en retard au Canada sur l’appropriation du numérique », constate M. Bélanger. Chez les 60 ans et plus, illustre-t-il, on retrouve autant des professionnels dont les adjoints gèrent les outils numériques que des résidents de CHSLD qui n’ont tout simplement pas accès aux technologies. Les fractures numériques existent aussi chez des plus jeunes, dont des artistes initiés aux outils numériques collaboratifs lors des Veillées. Au début « ça les faisait chier », ils y voyaient des obstacles à la création, mais ils ont appris, comme le peuvent les personnes aînées, estime M. Bélanger.

Après ses trois phases, le projet-pilote aura des suites. Sélectionné pour participer au Lab Culturel de Culture pour tous, Daniel Bélanger mijote un projet de plateforme de connexion « à laquelle tout le monde pourra avoir accès ». L’expérience de MCC_60+ nourrira le travail vers un prototype. Mais une phase à la fois...

On peut s’inscrire à LA RENCONTRE de ce lundi 10 h jusqu’aux derniers instants avant sa tenue. Il suffit de remplir le formulaire d'inscription.

Les personnes intéressées qui ne peuvent participer à LA RENCONTRE lundi auront peut-être l’occasion de le faire à une date ultérieure. Les artistes intéressé.e.s à participer à l’expérience peuvent aussi manifester leur intérêt. On peut visiter la page Facebook et le site web de Code Universel pour se tenir au courant et pour rejoindre l’équipe du projet.