Les stations chaleureuses reviennent jusqu'au 7 mars | 26 novembre 2021 | Article par Suzie Genest

Station chaleureuse angle du Pont - de la Salle

Crédit photo: Suzie Genest

Les stations chaleureuses reviennent jusqu'au 7 mars

C’est aujourd’hui que la réouverture des stations chaleureuses débutait dans la ville de Québec. On pourra apprécier ces aménagements hivernaux jusqu’au 7 mars 2022.

Des stations chaleureuses de l’an dernier sont de retour, d’autres émergent dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou. Il faudra patienter encore un peu pour les voir toutes en place. Celles déjà ouvertes adoptent le même horaire, selon le site web de la Ville de Québec. On pourra s'y chauffer du dimanche au mercredi de 10 h à 20 h. Le jeudi et le samedi, les flammes des foyers y danseront jusqu’à 22 h.

Stations dans Limoilou

Du côté de Limoilou, Maizerets et Lairet, on peut déjà profiter de la chaleur de La forêt enchantée sur le site d’ExpoCité. Le Domaine de Maizerets aura son aménagement chaleureux sous peu.

Sur la page Facebook de la Ville de Québec, des commentaires suivant l'annonce questionnent l'absence de station chaleureuse à la place Limouloise. Il n'y en avait pas à cet endroit l'an dernier.

Stations en Basse-Ville

Dans Saint-Roch, une nouvelle venue apparaît : l’Espace du Pont. On la retrouve à l’angle des rues du Pont et de la Salle, là où se trouve la murale Ascension. Cet espace destiné à accueillir un parc permanent a gagné mobilier et verdissement supplémentaire à la fin de l’été.

Une station chaleureuse est de retour au parc Gilles-Lamontagne, près du Centre récréatif où loge temporairement la bibliothèque Gabrielle-Roy. Celle de la Pointe-aux-Lièvres reviendra aussi, prochainement, tout comme celle du parc Durocher dans Saint-Sauveur.

Mobilier enneigé à la halte-chaleur de place de l'Université-du-Québec
La halte-chaleur de la place de l'Université-du-Québec en férvrier 2021
Crédit photo: Suzie Genest

Ni le parvis de l’église Saint-Roch ni place de l’Université-du-Québec ne figurent dans la liste des stations chaleureuses de la Ville de Québec. L’hiver dernier, après des actes de vandalisme, on les avait remises en question pour des raisons de sécurité, expliquait un article dans Le Soleil. Les méfaits constatés incluaient des « bris sur la bonbonne de propane » et l’utilisation de « combustible inapproprié » pour rallumer le foyer après l’heure d’extinction. Après un démantèlement, on avait remis en place celle de place de l'Université-du-Québec.

Publicité

Stations en Haute-Ville et dans le Vieux-Québec

Montcalm retrouve sa place Richard-Garneau d’hiver à l’angle du boulevard René-Lévesque Ouest et de l’avenue Cartier. Un peu plus loin, dans le parc des Champs-de-Bataille, le Jardin Jeanne-d'Arc accueille aussi une station chaleureuse, près de l’avenue Taché.

Dans Saint-Jean-Baptiste, on peut faire une pause chaleur au parvis de l’église. De l’autre côté des portes, on prévoit « bientôt » l’ouverture de stations chaleureuses à place de l'Hôtel-de-Ville et à place D’Youville.

On ne retrouve pas les stations chaleureuses du Musée des beaux-arts du Québec et du Musée de la civilisation dans la liste actuelle. Cette liste sur le site de la Ville de Québec sera mise à jour au fil des réouvertures.