La Ville dévoile son Plan d’action 2021-2024 en matière d’accessibilité universelle | 7 juin 2021 | Article par Julie Rheaume

Le Plan d’action 2021-2024 touche les personnes en situation de handicap ou d’incapacité, mais aussi les aînés et les jeunes familles.

Crédit photo: Pixabay.com/SGENET

La Ville dévoile son Plan d’action 2021-2024 en matière d’accessibilité universelle

La Ville de Québec a dévoilé son Plan d’action 2021-2024 en matière d’accessibilité universelle le 6 juin. Il touche notamment les personnes en situation de handicap ou d’incapacité, les aînés et les jeunes familles, entre autres, et vise à rendre la ville plus inclusive pour tous et toutes. L’administration municipale prévoit des investissements annuels de plus de 5,6 millions $ pour sa réalisation.

Publicité

Quelque 25 unités administratives de la Ville de Québec ont été mises à profit dans le cadre de ce plan d’action. Les opinions des citoyens et groupes communautaires ont aussi été récoltées dans le cadre de démarches de consultation.

Rappelons que l’accessibilité universelle est un concept d’aménagement qui favorise la réalisation d’environnements sans obstacles pour toutes les clientèles, qu’il s’agisse de personnes à mobilité réduite, ayant des incapacités auditives ou visuelles, aînées ou encore immigrantes.

Ce plan contribuera « à la cohésion sociale et à la santé globale de nombreux citoyens et citoyennes », a dit le maire de Québec Régis Labeaume, en conférence de presse, lundi.

« Notre approche est donc d’assurer la participation de tous et de toutes sans égard à leurs caractéristiques personnelles, en leur donnant accès aux lieux, aux équipements, aux services, aux programmes et à l’information sans discrimination ni privilèges et en toute équité », a poursuivi l’élu.

Un Conseil des partenaires veillera à la bonne marche du Plan d’action, a fait savoir Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable de l’accessibilité universelle, lors du point de presse. Ce dernier sera composé de représentants « d’une vingtaine de directions de la Ville », de trois partenaires du milieu et du CIUSSS, a précisé Nathalie Gagnon, conseillère à la vie communautaire à la Ville de Québec.

Six axes

Le Plan d’action 2021-2024 en matière d’accessibilité se concentre sur six axes, comme le précédent qui se déployait de 2017 à 2020. Des éléments du plan précédent sont d’ailleurs repris dans le nouveau.

« Le plan présenté aujourd’hui fait suite au Plan d’action 2017-2020 pour l’accessibilité universelle, les personnes aînées et les personnes ayant des incapacités. Déjà, de nombreuses réalisations ont permis à la ville de Québec de se distinguer au cours des dernières années. Pensons au Centre Monseigneur-Marcoux, au centre communautaire YMCA–Saint-Roch et à la refonte du site Internet de la Ville qui propose un environnement adapté pour les personnes ayant des limitations visuelles ou auditives », a indiqué la Ville de Québec.

Le Plan 2021-2024 prévoit toutefois de nouvelles mesures dont certaines destinées aux familles avec enfants de 0 à 5 ans, comme, par exemple, la mise en place de tables à langer dans les toilettes pour hommes d’installations et bâtiments municipaux.

Les six axes du Plan d’action 2021-2024 en matière d’accessibilité universelle:

  • Habitat et accès au logement;
  • Déplacement, accès au transport et aux services de proximité;
  • Sécurité et sentiment de sécurité;
  • Culture, loisir, sport et vie communautaire;
  • Communication et accès à l’information;
  • Organisation municipale.

Habitat et logement

Le premier axe prévoit notamment favoriser l’accès au logement en portant une attention particulière aux personnes ayant des incapacités et aux personnes aînées.

Parmi les mesures qui seront mises de l’avant: « réaliser des logements accessibles et adaptables pour tous les types de ménages dans le cadre des programmes gouvernementaux soutenant la construction de logements sociaux abordables et permettre et encourager l’ajout de logements accessoires dans tous les quartiers afin de favoriser le maintien à domicile, la proche aidance et les rapprochements familiaux », peut-on lire dans un document remis aux journalistes.

Précisons qu’un « logement accessoire » est un appartement autonome privé aménagé dans une habitation existante ou une annexe de celle-ci.

Transport

Optimiser les déplacements piétonniers et l’accès au transport en commun; faciliter l’accès aux commerces de proximité et optimiser l’accès aux stationnements font partie du deuxième axe.

Faciliter les déplacements piétonniers des personnes ayant des incapacités par la mise en place de projets pilotes hivernaux communautaires fait partie des 21 mesures mises en place pour ce volet.

Les groupes communautaires seront d’ailleurs mis à profit dans le cadre de ce plan d’action. Des appels d’offres seront éventuellement lancés pour divers projets.

Sécurité

L’une des 11 mesures liées à la sécurité met de l’avant celle des femmes en situation de handicap dans un contexte de violence conjugale soit « collaborer avec le Service de transport adapté de la Capitale (STAC) afin d’évaluer l’offre de déplacement sécuritaire d’une femme en situation de handicap en contexte de violence conjugale vers un lieu d’hébergement sécuritaire ».

Ce troisième axe prévoit aussi « mettre en place un cadre d’intervention pour améliorer la sécurité autour des chantiers dans la voie publique ».

Culture et vie communautaire

Les principaux engagements du quatrième axe sont :

  • Optimiser l’accès à l’offre en culture, loisir, sport et vie communautaire;
  • Optimiser l’accès aux événements publics soutenus par la Ville;
  • Maintenir ou bonifier les mesures facilitant la participation des personnes ayant des incapacités, des personnes aînées et des familles ayant des enfants de 0 à 5 ans aux activités culturelles, de loisir, de sport et communautaires;
  • Reconnaître et valoriser l’expertise des personnes aînées.

Communication

En matière de communication et d’accès à l’information, la municipalité a comme engagements « d’améliorer l’accessibilité du site internet de la Ville de Québec; faciliter l’accès à l’information et aux services municipaux et optimiser la communication avec les personnes ayant des incapacités, les personnes aînées et les familles ayant des enfants de 0 à 5 ans ».

Pour ce faire, elle compte notamment améliorer la signalétique et l’affichage dans les parcs et assurer l’accompagnement des clientèles dites vulnérables afin qu’elles aient accès aux divers services pour les citoyens.

Organisation municipale

En matière d’organisation municipale, la Ville a comme principaux engagements de « former et outiller les employés et les fournisseurs municipaux en matière d’accessibilité universelle; poursuivre la promotion de l’accessibilité universelle concernant les personnes ayant des incapacités, les personnes aînées et les familles ayant des enfants de 0 à 5 ans auprès des employés municipaux et favoriser l’emploi et la participation citoyenne des personnes ayant des incapacités ».

Selon Nathalie Gagnon, la municipalité compte actuellement à son emploi de « 37 à 40 personnes » ayant déclaré une incapacité ou une situation de handicap à leur embauche.

La Ville compte augmenter ce nombre, d’après Mme Gagnon. Selon son plan d’action, la municipalité va « déterminer des moyens pour favoriser l’intégration des personnes ayant des incapacités dans les emplois visés ».

Financement

Ce plan représente un investissement de plus de 5,6 millions $ annuellement dans les différentes actions et initiatives de la Ville, excluant les infrastructures et les équipements. La Ville investira donc la somme totale de 17 millions sur trois ans, a précisé le maire Labeaume.

Comme ce plan touche l’ensemble de la Ville (et non une seule division), « c’est ce qui peut expliquer l’envergure de cet investissement », a dit Christine Saint-Pierre, directrice de la division du développement social et communautaire à la Ville de Québec, lors d’un huis clos réservé aux journalistes lundi matin.

L’investissement prévoit notamment le rehaussement du programme Municipalité amie des aînés à 80 000 $/an et des projets pilotes hivernaux communautaires (50 000 $).

On peut en savoir davantage sur le Plan d’action 2021-2024 en consultant le site internet de la Ville.