Humour local au festival ComediHa! | 5 août 2021 | Article par Julie Rheaume

Jean-Philippe Guay, JayMan, William Paquet et Juan Arango seront de l'édition 2021 de ComediHa!. On les voit en entrevue par visioconférence, le 4 août.

Crédit photo: capture d'écran

Humour local au festival ComediHa!

Des humoristes de nos quartiers se produiront lors des Soirées 100% locales du festival ComediHa!. Monquartier a eu la chance de discuter avec JayMan, l'un des instigateurs de ces rendez-vous, et trois autres comiques participants: Jean-Philippe Guay, William Paquet et Juan Arango.

Publicité

Les Soirées 100% locales seront présentées devant public les 8, 15 et 22 août au ComediHa! Club de la Pyramide de Sainte-Foy. Chaque soirée mettra en vedette un animateur et quatre invités qui feront chacun un numéro de 8 à 10 minutes.

« Les Soirées 100% locales sont des soirées produites par l'Humour Fest, dans le cadre du ComediHa!. L'Humour Fest, c'est un festival qui (vise) à développer et à mettre de l'avant la scène humoristique locale de Québec. On a deux éditions à notre actif. Là, on a été approchés par ComediHa! pour produire des soirées pour mettre de l'avant la scène humoristique locale », explique l'humoriste et organisateur JayMan, en entrevue par visioconférence, le 4 août.

« On a choisi la crème de la crème : les meilleurs humoristes de Québec et des environs », dit JayMan (Jérôme Voussoir dans la vie de tous les jours). Parmi ces rigolos, certains proviennent des quartiers centraux et participaient aussi à notre discussion virtuelle.

JayMan

« Je ne fais pas juste produire et organiser les spectacles, je aussi vais y jouer (le 8 août) », lance JayMan, qui fait du stand-up depuis six ans et demi.

Le résident de Limoilou préconise un « humour corrosif ». « J'aime aller dans les trucs existentiels qui font un petit peu mal » et « désamorcer ces petits drames existentiels », affirme-t-il.

Côté influences, il dit aimer une tonne d'humoristes québécois, américains ou britanniques «morts ou vivants ». Chez nous, il apprécie notamment Charles Beauchesne, connu pour son podcast Les pires moments de l'histoire, ou les Denis Drolet.

Jean-Philippe Guay

Jean-Philippe Guay partage son temps entre les quartiers Neufchâtel et Montcalm, où habite sa copine. « Les trois-quarts du temps, je suis rendu là », lance-t-il! On le verra sur scène le 15 août à ComediHa!.

Il fait de l'humour depuis plus de trois ans et préconise un « style assez classique stand-up : un mélange d'anecdotes et de réflexions sur la vie ». Il craque pour l'humour québécois, en particulier l'humour absurde des Denis Drolet ou de Jean-Thomas Jobin, des comiques aussi appréciés de certains de ses collègues.

D'un côté plus « traditionnel », Jean-Philippe « retrouve un grand modèle en Simon Gouache », qu'il considère « excellent et efficace » sur scène.

William Paquet

Le Limoulois William Paquet fait quant à lui de l'humour depuis « deux ans et demi ». Il participera aux Soirées 100% locales le 15 août.

Il apprécie notamment le travail du stand-up américain Bill Burr et, au Québec, celui de Jean-Marc Parent. « Jean-Marc Parent, c'est pas juste drôle, ç'a s'écoute bien, c'est intéressant », dit-il.

Juan Arango

Juan Arango habite dans Saint-Sauveur. On le verra à ComediHa! le 22 août. Il fait de l'humour depuis trois ans « incluant la pandémie ». Sur les planches, il mise sur l'énergie et avoir du plaisir. « Quand tu trouves ça le fun (sur scène), les gens ont du fun avec toi aussi. C'est quelque chose que j'essaie beaucoup de faire ».

En humour, il apprécie le travail d'André Sauvé, entre autres, et, à l'international, celui de Jim Carrey (qui ne fait plus de stand-up), de feu Robin Williams et du Britannique Ricky Gervais.

Juan aime faire sourire, faire décrocher le public et ne s'aventure pas nécessairement dans les eaux de l'humour engagé. « J'essaie de faire en sorte que tout le monde passe un bon moment et ensuite, tout le monde va retourner à sa vie difficile », lance-t-il, pince-sans-rire.

Matériel éprouvé

Lors de ces soirées, tous les intervenants nous promettent des numéros qui ont fait leurs preuves. Il ne sera pas question d'y tester de nouveau matériel.

« Pour nous, ce n'est pas n'importe quoi que d'avoir un pied dans le ComediHa! Fest. C'est l'un des plus gros festival d'humour au monde, si ce n'est pas le plus gros festival d'humour francophone au monde. Les opportunités d'y jouer quand on commence sont très limitées. Nous, d'avoir cette opportunité de mettre de l'avant la scène de Québec et ses talents, on ne voulait pas arriver là, se planter et avoir l'air d'une gang d'amateurs. On a fait un gros travail de sélection. (On a dit aux humoristes) : amène le meilleur de toi-même, le meilleur texte, la meilleure énergie que tu peux avoir, parce que c'est notre chance. Pour le dire en bon français, on a les spotlights qui sont braqués sur nous pendant trois soirs », explique JayMan au sujet des numéros qui seront présentés lors des ces soirées les 8, 15 et 22 août.

« Du matériel s'ua coche », lance Juan! « On ne peut vraiment pas arriver avec du stock qui n'est pas rodé », renchérit William.

JayMan souhaite ainsi faire connaître les humoristes de Québec au public et ensuite, leur donner le goût de revoir les comiques participants lors de futurs spectacles.

Le festival ComediHa! se poursuit à Québec (en mode présentiel et virtuel) jusqu'au 28 août. On peut consulter l'ensemble de la programmation sur le site web de l'événement.