De nouveaux sites de compostage pour Craque-Bitume | 26 avril 2021 | Article par Suzie Genest

Site de compostage du Patro Laval en 2018

Crédit photo: Craque-Bitume

De nouveaux sites de compostage pour Craque-Bitume

Six nouveaux sites de compostage communautaire dans l’arrondissement La Cité-Limoilou doivent s’ajouter, au cours de la prochaine année, au mandat confié par la Ville de Québec à Craque-Bitume, qui dotera également neuf jardins communautaires de nouvelles compostières.

Publicité

Le Centre communautaire Lucien-Borne dans Montcalm, le jardin Jean-Paul L’Allier dans Saint-Roch, la Coopérative d’habitation La Pente Douce dans Saint-Sauveur, l’école Sainte-Odile dans Lairet accueilleront ainsi de nouvelles installations de compostage communautaire, d’ici avril 2022.

L’îlot des Palais, dans le Vieux-Québec, aura également son site de compostage. Il s’agit d’un souhait de longue date pour des citoyen.ne.s du secteur autant que pour leur conseiller municipal et chef de Démocratie Québec, Jean Rousseau.

Cette décision émanant de la séance du comité exécutif de la Ville de Québec du 21 avril portera à 37 le nombre de sites de compostage communautaire gérés par Craque-Bitume.

En outre, peut-on lire dans le sommaire décisionnel, neuf jardins communautaires se verront dotés d’un total de 30 nouvelles compostières fabriquées, livrées et installées par Craque-Bitume. Sur le territoire de Monquartier, le jardin communautaire Le Marmottier et celui de La Cité Verte, dans Saint-Sacrement, sont du nombre. C’est aussi le cas du tout nouveau jardin communautaire d’Estimauville, sur la rue des Moqueurs près du parc des Gazouillis dans Maizerets.

Rappelons que le jardin communautaire de La Cité Verte a été inauguré en 2020, peu avant l’annonce de nouveaux lots à venir en 2021, dont ceux du jardin d’Estimauville.

Jardin communautaire La Cité Verte, juillet 2020.
Crédit photo: Véronique Demers

Une demande croissante

Pour s’acquitter de son mandat élargi, du 1er mai prochain au 30 avril 2022, Craque-Bitume recevra une somme de 176 545 $ de la Ville de Québec.

C’est en 2006 qu’est intervenue la première entente entre la Ville de Québec et l’organisme de Limoilou pour la gestion des sites de compostage communautaire et le soutien aux activités afférentes. Elle s’est bonifiée au fil des années, alors que de nouveaux sites se sont ajoutés sur le territoire couvert, la demande croissante des citoyen.ne.s multipliant les noms sur les listes d’attente.

La décision du comité exécutif devra être approuvée par le conseil d’agglomération lors d’une prochaine séance.

« Le soutien au compostage communautaire et l’ajout de composteurs dans les jardins communautaires sont deux des actions identifiées dans le plan d’action associé à la Vision 2018-2028 pour une saine gestion des matières résiduelles adoptée en mai 2018 par la Ville de Québec », peut-on lire dans le sommaire décisionnel qui détaille le tout.

À lire dans Le Carrefour : Des projets pour revitaliser l’îlot des Palais.

En savoir plus sur...