Un comité exécutif qui « représente la volonté citoyenne » | 17 novembre 2021 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Archives - Le Carrefour de Québec

Un comité exécutif qui « représente la volonté citoyenne »

Le maire de Québec Bruno Marchand a dévoilé mercredi la composition du nouveau comité exécutif de la Ville de Québec. Dix personnes, quatre hommes et six femmes, le forment avec lui. Ces onze membres sont issu.e.s de trois partis.

Les responsabilités du maire Marchand incluent le développement économique et les grands projets. Président du comité exécutif, il a gardé pour lui le dossier de la main-d'oeuvre. Il assume également les relations avec les Premières Nations.

Publicité

Catherine Vallières-Roland, colistière de Bruno Marchand élue dans Montcalm – Saint-Sacrement, sera mairesse suppléante. Elle partagera avec le maire les responsabilités de la culture. Mme Vallières-Roland hérite des relations internationales et des grands événements. Elle est aussi responsable de la famille et du vivre-ensemble.

Deux membres du comité exécutif assurent sa vice-présidence. La première, Marie-Josée Asselin, succède à Suzanne Verreault au développement durable et à l'environnement. Elle devient responsable de la prévention et de la qualité du milieu, de la protection des sources d’eau et du traitement des eaux. La conseillère de Loretteville - Les Châtels est en charge de la gestion des matières résiduelles et de la foresterie urbaine. Elle hérite des dossiers de la police, de la sécurité civile et de la protection contre l’incendie. La gestion animalière et les relations de travail complètent ses responsabilités.

Pierre-Luc Lachance, conseiller du district Saint-Roch – Saint-Sauveur, devient le second vice-président du comité exécutif. Ses dossiers incluent les transports, la mobilité, la circulation et l'entretien des voies de circulation. Il est responsable de la vie démocratique, de l'interaction citoyenne et des technologies de l’information. Les finances, la gestion foncière et l'évaluation s'ajoutent à ses dossiers, de même que les approvisionnements et ressources matérielles.

Mélissa Coulombe-Leduc, conseillère dans Cap-aux-Diamants, hérite du patrimoine et de l'urbanisme, qui étaient sous la gouverne de Marie-Josée Savard. Elle sera responsable du tourisme, des parcs et espaces verts. Elle assurera aussi la présidence d'ExpoCité.

Maude Mercier Larouche succède à Rémy Normand à la présidence du Réseau de transport de la Capitale (RTC). Le tramway et la Mobilité comme service – Mobility as a service (MAAS) – relèvent des responsabilités de la conseillère dans Saint-Louis-Sillery. C'est aussi le cas des communications.

Des dossiers d'Émilie Villeneuve passent aux mains de Marie-Pierre Boucher. L'élue du district de Louis-XIV prend en charge l'habitation et le logement social. Elle assume aussi la planification de l’aménagement du territoire. Le développement social et communautaire, les aînés, les loisirs et sports lui reviennent également.

Un nouvel indépendant et des membres associé.e.s

La présentation du comité exécutif a été l'occasion de confirmer ce qu'annonçait Radio-Canada mardi. Steeve Verret, élu dans Lac Saint-Charles – Saint-Émile avec Équipe Marie-Josée Savard, siègera désormais comme indépendant.

Il se voit confier la gestion des équipements motorisés et des immeubles, ainsi que l'ingénierie. M. Verret est également responsable de l'entretien des réseaux d’aqueduc et d’égouts.

À titre de membres associé.e.s, des élu.e.s d'Équipe Marie-Josée Savard et de Québec 21 joignent le comité exécutif. C'est le cas de Jean-François Gosselin, ancien chef de Québec 21. Il se voit attribuer des responsabilités en loisirs et sports.

La conseillère d'Équipe Marie-Josée Savard dans Les Saules - Les Méandres, Véronique Dallaire, assume l'accessibilité universelle. David Weiser, du même parti dans le district du Plateau, hérite de l'Immigration ainsi que des relations avec les communautés culturelles et anglophone.

Dans le Journal Le Carrefour, Gabriel Côté élabore sur les implications de cette composition « trois couleurs » du comité exécutif.

Collaboration et bienveillance

Le nouveau comité exécutif reflète les votes des électeurs et la volonté collaborative de son parti, selon le nouveau maire de Québec. Dans le communiqué diffusé suivant sa présentation, Bruno Marchand dit :

« Il représente la volonté citoyenne qui a décidé d’élire un conseil municipal minoritaire. Nous devons faire preuve de collaboration et de bienveillance dans nos actions afin de refléter ce que le citoyen veut. Nos discussions avec les autres partis, y compris M. Claude Villeneuve à titre de chef de la première opposition, nous mènent directement vers cet objectif très important d’un travail d’équipe au quotidien pour faire avancer notre ville. »

Rappelons que le comité exécutif a pour fonction de prendre « des décisions liées au fonctionnement de la Ville ». Il a un pouvoir décisionnel notamment pour la nomination et la promotion du personnel, l'attribution des contrats de moins de 100 000 $ et l’approbation de dépenses pour des travaux réalisés par des entrepreneurs.

Il prépare les règlements municipaux, le budget annuel de la municipalité et son plan quinquennal d'investissement. Ses décisions et ses suggestions sont transmises au conseil municipal.

Lire aussi : 

Claude Villeneuve, chef du parti d'opposition; Jackie Smith assure sa collaboration