Catherine Vallières-Roland, présidente de l'arrondissement La Cité-Limoilou | 25 novembre 2021 | Article par Suzie Genest

Catherine Vallières-Roland, conseillère du district Montcalm-Saint-Sacrement et présidente de l'arrondissement La Cité-Limoilou

Crédit photo: Québec Forte et Fière

Catherine Vallières-Roland, présidente de l'arrondissement La Cité-Limoilou

L'identité des président.e.s des différents arrondissements de la Ville de Québec a été confirmée jeudi matin. Pour La Cité-Limoilou, c'est Catherine Vallières-Roland, du district de Montcalm-Saint-Sacrement, qui assurera cette fonction.

Quatre femmes et deux hommes prennent la présidence des six arrondissements pour les quatre prochaines années. Ils proviennent de Québec Forte et Fière ainsi que du premier et du second partis d'opposition. Du côté d'Équipe Marie-Josée Savard, ce sont Alicia Despins, Claude Lavoie et Anne Corriveau. Chez Québec 21, Stevens Mélançon conserve la présidence de l'arrondissement de Beauport. Sa collègue Bianca Dussault préside l'arrondissement de la Haute-Saint-Charles.

Publicité

Par voie de communiqué, le maire de Québec Bruno Marchand exprime sa confiance à leur endroit.

« Ces hommes et ces femmes porteront la voix citoyenne avec rigueur et détermination. La représentation féminine et la présence de plusieurs conseillers de l’opposition dans ces postes clés démontrent une grande ouverture et un esprit de collaboration qui se matérialisera jusque dans nos quartiers. »

Il souligne que cette annonce reflète le vote du 7 novembre et la volonté de collaboration à l'Hôtel de Ville.

« Je suis très fier du paysage politique qui s’installe dans notre ville et qui représente la volonté citoyenne. »

Au conseil d'arrondissement La Cité-Limoilou, on retrouve les couleurs de trois partis. De Québec Forte et Fière, Pierre-Luc Lachance et Mélissa Coulombe-Leduc y siègent avec Catherine Vallières-Roland. Claude Villeneuve d'Équipe Marie-Josée Savard et Jackie Smith de Transition Québec en font aussi partie.

L'instance des services de proximité

Le champ de compétences d'un conseil d’arrondissement est celui des « services de proximité », explique le site web de la Ville de Québec.

Sylvie Isabelle au micro d'une séance du conseil d'arrondissement La Cité-Limoilou
Sylvie Isabelle au conseil d'arrondissement La Cité-Limoilou de janvier 2020.
Crédit photo: Véronique Demers

On pense entre autres à la voirie, à la prévention des incendies, à l’enlèvement des ordures et des matières résiduelles. En janvier 2020, Monsaintroch relatait le passage au conseil d'arrondissement La Cité-Limoilou d'une citoyenne aux prises avec une impasse liée aux ordures et encombrants. Après les huis-clos en raison de la pandémie, les séances du conseil d'arrondissement sont de nouveau ouvertes au public. Leurs ordres du jour et procès-verbaux sont accessibles en ligne.

Parmi leurs autres compétences, on retrouve l’organisation des loisirs, l’entretien des parcs, des équipements culturels et récréatifs. En outre, ils autorisent le versement de subventions aux organismes de développement communautaire, social et économique. Ils autorisent aussi la tenue des petits événements, comme des fêtes de quartier.

Également, les conseils d'arrondissement interviennent dans la délivrance des permis de construction et d'occupation. C'est vers eux que cheminent les recommandations des conseils de quartiers lors de consultations publiques pour des modifications de règlements d'urbanisme. Enfin, ils jouent un rôle dans l’information à la population.

Un conseil d'arrondissement peut émettre au conseil municipal des avis et recommandations concernant la planification budgétaire. Il ne peut ni imposer des taxes ni emprunter.