Des cartes pour cibler les besoins en mobilité active | 19 janvier 2021 | Article par Julie Rheaume

Sur cette image, un cycliste circule sur une artère achalandée de Québec.

Crédit photo: Jean Cazes

Des cartes pour cibler les besoins en mobilité active

Trois nouvelles cartes interactives permettent aux citoyens de faire part de leurs suggestions ou préoccupations en matière de mobilité active à la Ville de Québec. Ces derniers sont invités à y participer jusqu’au 31 mars 2021, ou encore à soumettre un mémoire.

Publicité

« La Ville a lancé une vaste consultation publique en vue de l’adoption de sa Vision de la mobilité active en 2022. Les citoyens sont invités à participer en grand nombre et à rêver avec nous ce projet », selon la municipalité.

« Par mobilité active , on entend la marche, le jogging, le patin à roues alignées, les fauteuils roulants, le vélo et tout autre mode de déplacement nécessitant l’effort humain, y compris ceux demandant l’assistance d’un moteur électrique (bicyclette assistée, par exemple) », précise la Ville de Québec.

« Pratiqués régulièrement, les déplacements actifs contribuent à l’amélioration de la santé physique, sans compter qu’ils ont un impact positif sur l’environnement et sur la qualité de vie des individus. Finalement, ils peuvent facilement se combiner à d’autres modes, dans une approche intermodale. Le programme VéloBus, qui permet aux citoyens de se rendre à destination en combinant le vélo et le transport en commun, constitue un bel exemple d’intermodalité », ajoute-t-elle.

Outils interactifs

En ligne, on retrouve une carte interactive pour les piétons, une autre pour le vélo et une troisième portant sur « l’intermodalité ».

En cliquant sur chacune des cartes, il est possible de faire part de ses souhaits et préoccupations comme un lien à déneiger ou un point d’inconfort, entre autres. Ces cartes sont accessibles depuis le 18 janvier. Elles le resteront jusqu’au 31 mars.

« Les citoyens sont les mieux placés pour indiquer des problématiques ou des souhaits (…) pour leur secteur. Il s’agit d’une belle opportunité pour faire ressortir l’intelligence collective d’une communauté afin d’améliorer concrètement la qualité de vie », a indiqué à Monquartier le conseiller municipal du district de Saint-Roch–Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance, au sujet de cette démarche.

En 2019, la Ville avait aussi développé une carte interactive pour les usagers du corridor cyclable de la rue Père-Marquette, entre la colline parlementaire et le campus de l’Université Laval, comme le rapportait alors Monmontcalm.

Carte géographique
Un aperçu de la nouvelle carte interactive destinée aux piétons.
Crédit photo: Capture d'écran, Ville de Québec

Mémoire

De plus, la Ville invite les Conseils de quartiers, citoyens et organismes à déposer un mémoire afin de faire part de leurs besoins, enjeux, préoccupations, recommandations et propositions en lien avec l’un ou plusieurs des piliers de la Vision de la mobilité active, soit la marche, le vélo et l’intermodalité en déposant un mémoire.

« Si vous avez déjà participé au forum de discussion, à la boîte à idées ou encore à un groupe de discussion, il n’est pas nécessaire de répéter les sujets abordés dans votre mémoire. Pour proposer des bonifications précises aux infrastructures et aux réseaux cyclables, piétonniers et leurs liens avec le transport en commun, vous pouvez le faire directement sur la carte interactive », précise la municipalité.

Les divers intervenants ont jusqu’au 31 mars pour déposer leur document.

Le forum de discussion et la boîte à idées en lien avec cette initiative sont maintenant fermés, mais il est toujours possible de consulter les commentaires des participants.

Échéancier

D’autres étapes restent à venir quant au projet de Vision de mobilité active.

Le dépôt du projet aura lieu à l’été 2021. Ensuite, à l ‘automne suivra une consultation par le biais de l’application Mon Trajet Québec.

« L’automne dernier, nous avions demandé, via un questionnaire, les grandes orientations souhaitées par les gens pour cette Vision. La semaine dernière, nous avons consulté plusieurs groupes et cela se poursuivra cet hiver. À l’automne prochain, nous allons avoir une application pour aider à revalider les données réelles », a précisé M. Lachance.

Le dépôt du rapport de consultation et l’adoption de la Vision de la mobilité active sont prévus à l’hiver 2022.