100 000 $ à la Ville de Québec pour contrer la pollution par le plastique | 10 février 2021 | Article par Julie Rheaume

Crédit photo: Pixabay/janainacaixeta93

100 000 $ à la Ville de Québec pour contrer la pollution par le plastique

Recyc-Québec a récemment annoncé l’octroi de 875 000 $ pour soutenir dix projets visant à réduire le rejet de plastique à usage unique dans l’environnement et à sensibiliser la population à cet égard. Dans le cadre de cette initiative, la Ville de Québec récoltera 100 000 $, qui permettront notamment l’installation de nouvelles fontaines d’eau extérieures et intérieures. Certaines sont prévues au centre Lucien-Borne et près du Grand Marché, entre autres.

Publicité

Les projets soutenus par Recyc-Québec couvrent dix régions administratives et seront menés par des intervenants de différentes sphères d’activité. Deux ont été retenus dans la Capitale-Nationale : la Ville de Québec et l’Université Laval en sont les bénéficiaires.

Mesures prévues

La Ville de Québec prévoit l’installation de trois nouvelles fontaines d’eau extérieures, 10 intérieures et deux fontaines d’eau avec choix de saveur dans des bâtiments et lieux achalandés, d’après l’information fournie par Recyc-Québec.

« Deux stations d’hydratation seront installées au centre communautaire Lucien-Borne et près du Grand Marché de Québec. Elles offriront de l’eau fraîche et filtrée gratuitement. Il sera aussi possible, à faible coût, d’agrémenter son eau avec diverses saveurs et suppléments. L’installation est prévue au printemps. D’autres fontaines verront le jour ailleurs sur le territoire. Les endroits seront identifiés ultérieurement », a précisé le porte-parole de la Ville de Québec, David O’Brien, à Monquartier.

« Pour atteindre ses objectifs de réduction de l’eau embouteillée, la Ville sollicitera la participation des commerces. L’objectif est d’impliquer 100 commerces dès la première année. Elle élaborera une politique visant à diminuer graduellement l’usage de l’eau embouteillée dans ses bâtiments et lors des activités municipales », a aussi indiqué Recyc-Québec dans un communiqué diffusé le 1er février.

« En lien avec le mouvement Remplisvert, les commerçants seront invités à offrir de l’eau gratuitement aux gens souhaitant remplir leur gourde. Toutefois avec la pandémie en cours, ce volet est encore en évaluation pour des raisons sanitaires. L’évolution de la situation guidera les prochaines décisions », ajoute M. O’Brien, à cet effet.

Le but de ces initiatives, selon Recyc-Québec? « Éviter 168 650 bouteilles d’eau à usage unique grâce aux fontaines installées dans les bâtiments municipaux, sur le domaine public et lors d’événements. »

Appel à projets

Au printemps 2020, dans le cadre de l’appel à projets du programme Retour à la source de Québec ayant comme objectif de diminuer l’utilisation des bouteilles d’eau à usage unique, le Service de la planification de l’aménagement et de l’environnement de la Ville avait déposé une demande d’aide financière pour un montant demandé de 100 000 $ sur un projet global totalisant 205 000 $. Ce dernier a pour titre Naturelle et locale! De l’eau à proximité de vous!

« Le 28 septembre 2020, la Ville a reçu la confirmation de la contribution de Recyc-Québec pour le projet déposé. Sa réalisation se fera dès la signature de la convention jusqu’à la fin de l’année 2021. Le projet prévoit la mise en place de nouvelles fontaines d’eau potable intérieures et extérieures ainsi que le déploiement de plusieurs mesures permettant de diminuer l’utilisation des bouteilles d’eau en plastique à usage unique », pouvait-on lire dans un sommaire décisionnel de la Ville de Québec en date du 18 novembre 2020.

Université Laval

Sur le territoire de la Ville de Québec, l’Université Laval bénéficiera également d’un coup de pouce de Recyc-Québec grâce à une somme de 98 410$.

L’institution d’enseignement prévoit ainsi la « fabrication et installation de fontaines d’eau extérieures afin d’éliminer l’achat de bouteilles d’eau à usage unique lors des événements sportifs. Plusieurs autres mesures de réduction d’items à usage uniques sont prévues tels que l’élimination des sachets individuels de condiments, les contenants pour repas, les ustensiles, les verres à café ».

Objectifs

Les projets retenus par Recyc-Québec « encourageront notamment les citoyens à réduire leur utilisation de produits de plastique à usage unique reconnus pour polluer les plans d’eau, tels que : contenants et emballages, bouteilles, gobelets de boisson, bouchons et couvercles, sacs et pellicules, pailles, etc. De manière complémentaire et afin de contribuer à la mise en place de solutions de remplacement à ces produits de consommation à usage unique, des actions permettant d’accroître l’accessibilité aux fontaines d’eau dans les lieux publics seront également soutenues ».

Recyc-Québec a pour mission d’amener le Québec à réduire, réutiliser, recycler et valoriser les matières résiduelles dans une perspective d’économie circulaire et de lutte contre les changements climatiques. Il s’agit d’une société d’État qui a été créée en 1990 par le gouvernement du Québec. Elle relève du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.