Vivre en Ville encourage les rues à échelle humaine | 16 juin 2020 | Article par Amélie Légaré

Crédit photo: Courtoisie Vivre en Ville

Vivre en Ville encourage les rues à échelle humaine

L’organisme Vivre en Ville vient de lancer une publication à l’intention des décideurs municipaux afin de les aider à concevoir et mettre en œuvre des rues apaisées, c’est-à-dire des rues favorables aux déplacements de l’ensemble des usagers et sur lesquelles les véhicules circulent à basse vitesse.

L’importance d’avoir accès à des rues accessibles et sécuritaires se fait de plus en plus sentir au sein de la communauté. La piétonnisation est un sujet de l’heure, avec la fermeture de la circulation automobile sur les principales artères commerciales de Québec les fins de semaine. Même si Vivre en Ville planchait sur ce projet depuis deux ans, le moment est opportun pour lancer le premier ouvrage québécois détaillant les concepts de rue partagée et de rue étroite intitulé « Conception et mise en œuvre de rues apaisées ».

Ce guide, disponible gratuitement en ligne, se veut un complément du Guide d’application sur les rues partagées publié par le ministère des Transports en 2019. Il servira de référence aux municipalités afin de les aider à planifier et concevoir des aménagements publics cohérents et adaptés à l’ensemble des usagers, tout en proposant des repères et des mesures inspirantes.

« L’objectif de la publication est vraiment de s’intéresser à des solutions permanentes. Même si on mentionne la question des aménagements transitoires […], ça reste que l’objectif est vraiment de travailler sur comment on transcende ça à long terme toute l’année », précise Pierre-Yves Chopin, chargé de projets chez Vivre en Ville. « Pour les rues apaisées, on s’intéresse aux rues locales qui reçoivent assez peu de circulation, ce qui fait en sorte qu’on peut travailler pour améliorer soit le partage, soit la répartition de l’espace, deux approches qu’on détaille dans la publication », ajoute-t-il.

Un projet rassembleur

Même si le document vise les professionnels œuvrant au sein de municipalités, le responsable précise qu’on y retrouve également des outils utiles pour une participation citoyenne constructive.

« Je dirais qu’un citoyen éclairé et impliqué va sans doute trouver des choses intéressantes pour faire des représentations auprès de sa municipalité ou pour articuler ses demandes. L’implication citoyenne est super importante quand on parle de changer les milieux de vie à la fois pour motiver les élus, mais aussi pour que ce soit compris et accepté », conclut le chargé de projets.

Cette publication de Vivre en Ville est disponible en ligne sur leur site Internet.