Terrasses, alcool, barbecues : une Ville de Québec assouplie pour l’été 2020 | 1 juin 2020 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Pexels

Terrasses, alcool, barbecues : une Ville de Québec assouplie pour l’été 2020

Restaurants, bars, cafés pourront profiter de terrasses plus spacieuses, sous réserve des directives de la Santé publique en lien avec la COVID-19; la consommation d’alcool sera permise dans les rues piétonnisées; elle le sera aussi, avec un repas, dans plusieurs parcs et bases de plein air, où on pourra apporter son barbecue à gaz. Voilà ce que la Ville de Québec annonce en ce 1er juin 2020.

Les établissements qui ont pignon sur rue sur les artères commerciales pourront « élargir autant que cela est possible » leur espace terrasse, pour que les citoyens y consomment leurs commandes pour emporter. Il reviendra aux Sociétés de développement commercial (SDC) d’assurer la gestion et l’attribution des espaces. Il faudra aussi obtenir auprès de la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec (RACJQ) les permis requis pour la consommation d’alcool dans l’espace public. Celle-ci a été mise au courant des intentions de la Ville de Québec, a dit le maire Régis Labeaume.

Les établissements des autres rues auront la possibilité d’utiliser l’espace disponible sur leur propriété pour agrandir leur terrasse. Ceux qui n’en ont pas pourront, s’ils obtiennent les permis afférents, s’en créer une et bénéficier des mêmes avantages. Lorsque la Santé publique l’aura autorisé, les commerçants pourront opérer leur terrasse, dans le respect des directives de distanciation sociale et des mesures sanitaires.

Dans la mesure où le passage des véhicules d’urgence, les déplacements et la sécurité des piétons ne sont pas compromis, les autorisations devraient être accordées dans des délais accélérés à la Ville de Québec. Les établissements demandeurs doivent contacter le 311, qui les dirigera vers les intervenants municipaux en charge du processus. Sans égard au nombre de tables, il en coûtera 50 $ aux établissements.

Dans les parcs, « c’est votre call »

Par les assouplissements annoncés, la Ville de Québec souhaite que les établissements puissent servir le maximum de client.e.s dans le respect des mesures de distanciation en vigueur. Elle souhaite aussi que la population puisse profiter de l’été malgré la situation sanitaire. Dans cet esprit, elle autorise dès le 5 juin la consommation d’alcool « avec un repas », de 16 h à 23 h en semaine et de 11 h à 23 h les fins de semaine et jours fériés, dans 22 parcs et bases de plein air. Le Domaine de Maizerets, l’espace de la forêt d’ExpoCité, le parc de la Pointe-aux-Lièvres, le parc linéaire de la Rivière-Saint-Charles, le parc Victoria et le parc de l’Esplanade sont de la liste.

Le maire de Québec en appelle à la collaboration de la population pour y maintenir la propreté, l’ordre et les mesures de distanciation.

« On ne mettra pas des policiers partout, on n’est pas capables de faire ça. […] L’intention, c’est d’ouvrir pour que le monde passe le meilleur été possible. Ça va prendre la collaboration du monde. Autant pour la discipline, qu’il n’y ait pas trop de débordements, de saccages, qu’il y ait un minimum de propreté. L’air de rien, ramener vos déchets et vos bouteilles, c’est gros pour nous autres. Nettoyer 22 parcs, quand ça ouvre à 11 h le lendemain matin, c’est compliqué. Aidez-nous, on va avoir besoin d’aide. Dans le fond, c’est votre call », a dit Régis Labeaume.

On peut consulter les consignes en vigueur au https://www.ville.quebec.qc.ca/covid19/vie-urbaine/ La Ville de Québec a adopté la notion de « repas » comme condition à l’autorisation de consommation d’alcool dans les parcs afin de s’arrimer à la terminologie des textes réglementaires du palier provincial. Il sera également permis d’utiliser son équipement pour faire des barbecues au gaz dans les parcs et bases de plein air visés.