Québec veut favoriser l’achat local avec #AccentLocal | 26 mai 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Courtoisie Ville de Québec

Québec veut favoriser l’achat local avec #AccentLocal

Dans les prochaines semaines, les vitrines des marchands locaux devraient se parer d’autocollants colorés avec la mention #AccentLocal. Les milliers d’autocollants conçus par la Ville de Québec visent à identifier la présence de produits locaux et à inciter les consommateurs à acheter local.

Cette campagne visuelle de soutien à l’économie locale se traduit par 20 000 autocollants, partagés également entre les commerçants de la ville — tous les commerçants, pas seulement ceux faisant partie des SDC (Sociétés de développement commercial) — et les consommateurs qui voudront s’en procurer auprès de leur marchand local.

#AccentLocal est également réalisé en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie de Québec et les regroupements de gens d’affaires. « Le mouvement #AccentLocal a été bien accueilli par nos partenaires d’affaires et je les remercie d’emboîter le pas », a mentionné Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable des sociétés de développement commercial.

Le mouvement #AccentLocal s’ajoute aux autres initiatives pour soutenir les commerces de proximité, comme les divers programmes d’aide et la piétonnisation d’artères commerciales (rue Saint-Joseph, rue Saint-Jean, avenue Cartier et d’autres à venir) pour la saisons estivale.

Pas de campagne touristique

Quel sera l’avantage des consommateurs d’acheter local, si les produits sont légèrement plus chers? « Ce n’est pas coercitif. Qu’est-ce que c’est de mettre 2$ de plus sur l’achat d’un produit? Oui, il y a une partie des citoyens qui n’ont plus d’emploi, mais les autres citoyens n’ont pas fait de dépenses depuis plusieurs semaines. C’est le temps d’acheter local  », a souligné le maire de Québec, Régis Labeaume.

Quant à la suite que pourrait prendre cette campagne visuelle, comme un passeport donnant des privilèges au consommateur à acheter local, rien n’est confirmé. « C’est une campagne plutôt générique; il y a d’autres initiatives prises par les SDC », a précisé le maire de Québec.

Avec le contexte actuel, il est toutefois hors de question pour l’administration Labeaume de mousser le mouvement #AcheterLocal en dehors des murs de la ville, notamment avec l’Office du tourisme de Québec. « La COVID-19 s’abat inégalement dans les régions du Québec. Si on veut contrôler localement la contagion, il faut être prudent. Ce serait aventureux de partir un mouvement (plus large) », a expliqué Régis Labeaume.

Achat local accru

Selon un sondage Léger mené entre le 23 et le 29 avril auprès de 1200 citoyens de Québec, plus du tiers des répondants ont porté plus attention à acheter des produits locaux ou fabriqués localement. C’est dans le groupe des 25-34 ans que la tendance d’acheter des produits locaux est la plus forte, avec 42 %. En résumé, presque la totalité des répondants, soit 92 %, ont l’intention de maintenir les habitudes d’achat mentionnées, une fois la crise de la COVID-19 terminée.

Pour plus d’information, visitez le site de la Ville de Québec.