Un projet pilote pour la collecte des résidus alimentaires | 14 octobre 2020 | Article par Suzie Genest

Le maire Régis Labeaume lors de la conférence de presse du lancement du projet pilote pour les résidus alimentaires le 14 octobre 2020.

Crédit photo: Ville de Québec - image tirée de la vidéo (You Tube)

Un projet pilote pour la collecte des résidus alimentaires

Au cours de l’année 2022, le centre de biométhanisation et la collecte des résidus alimentaires entreront en fonction à Québec. En prévision de cette mise en place, un projet pilote amènera des citoyens et citoyennes à tester des sacs et des contenants de collecte, du 9 novembre au 20 décembre 2020.

Publicité

Les volontaires qui participeront au projet pilote auront ainsi l’occasion de tester deux contenants de cuisine et deux sacs aux formes et dimensions différentes, sur deux périodes de trois semaines. Ces personnes recevront un guide expliquant la marche à suivre. Elles auront accès à une formation en ligne et à un soutien par téléphone ou courriel pour répondre à leurs questions durant le projet pilote.

Un questionnaire leur sera transmis au terme de chaque période de trois semaines, puis à la toute fin. Leurs évaluations sur la qualité et la fonctionnalité des sacs et des contenants ainsi que leurs commentaires généraux détermineront les choix définitifs pour 2022.

« Ce sera fourni gratuitement aux citoyens : et les sacs, et les contenants », a confirmé Suzanne Verreault, membre du comité exécutif responsable de l’environnement et de la gestion des matières résiduelles.

La Ville de Québec souhaite recruter de 800 à 1000 personnes pour participer à ce projet pilote, ce qui donnerait un échantillon représentatif, estime Stephan Bugay, directeur de la division de la Gestion des matières résiduelles. Une partie des personnes qui testeront les contenants et sacs verront leurs résidus alimentaires intégrés au test de collecte, qui se déploiera dans un secteur ciblé. (Les personnes qui habitent le secteur ciblé auront reçu un accroche-porte.) Il est possible de s’inscrire jusqu’au 29 octobre pour prendre part au projet pilote, en ligne au ville.quebec.qc.ca/collecteresidusalimentaires

Dans le sac

C’est dans une volonté de faciliter l’adhésion de la population que la Ville de Québec opte pour la collecte de résidus alimentaires non pas dans des bacs bruns comme d’autres municipalités, mais dans des sacs d’une couleur distinctive. Il s’agira de les placer dans le même bac que les sacs à ordures. Des trieuses robotisées trieront les sacs au centre de récupération des matières organiques situé à l’incinérateur. Les matières résiduelles alimentaires seront ensuite acheminées au centre de biométhanisation.

Ce choix, dit le maire Régis Labeaume, évitera une augmentation du camionnage, des gaz à effets de serre, des coûts qu’impliquerait l’ajout d’une troisième collecte et d’un troisième bac à ceux des ordures et des matières recyclables.

Selon Stephan Bugay, les sacs distribués gratuitement au centre-ville pour le recyclage ont augmenté le taux de participation de 50 % à plus de 85 %. La Ville de Québec reçoit encore à ce jour beaucoup de questions concernant les matières recyclables. Pour les résidus alimentaires, « on a voulu faire plus simple », dit-il. Deux questions permettent de déterminer ce qui peut aller dans le sac de résidus alimentaires :

  • Est-ce que ça se mange ou est-ce une partie de quelque chose qui se mange?
  • Est-ce du papier (essuie-tout, filtre à café, etc.) souillé par des aliments?