PHI VR TO GO : du cinéma en réalité virtuelle pour voyager chez soi | 6 novembre 2020 | Article par Suzie Genest

Everest, dirigé et écrit par Jonathan Griffith. Image tirée du film.

Crédit photo: Gracieuseté de l'artiste

PHI VR TO GO : du cinéma en réalité virtuelle pour voyager chez soi

PHI, un organisme multidisciplinaire (art, film, musique, design, technologie) basé à Montréal qui diffuse des projets à l’international, offre désormais dans la ville de Québec l’expérience immersive PHI VR TO GO à la maison. Elle nous plonge, grâce à un casque de réalité virtuelle (VR), au cœur des univers, personnages et récits de neuf courts métrages primés dans les festivals. Une proposition séduisante alors que la fermeture des cinémas et autres salles de diffusion artistique et culturelle nous confine aux espaces virtuels.

Publicité

Le mode d’emploi qui accompagne le casque est clair et le dispositif, plutôt intuitif. Sept des films sont en français ou sans dialogue, deux sont offerts en anglais seulement. Le plus court dure sept minutes; le plus long, 21. Trois personnes liées à Monquartier ont essayé le casque et choisi différents films.

Du toit du monde à la table de l’intervieweur

Après une semaine de saturation d’écran, serais-je réceptive à une (autre) activité virtuelle? Telle était mon appréhension en commençant par Alegria, une incursion dans l’univers du Cirque du Soleil et de Felix & Paul Studios, producteurs montréalais qui collaborent régulièrement avec PHI. Voyant évoluer autour de moi (en tournant la tête) les acrobates, imaginant la chaleur de la flamme du jongleur de feu, j’ai vite constaté que ce virtuel-là n’avait pas l’effet drainant de mon quotidien tout à l’écran. Gymnasia, une première collaboration avec l’Office national du film pour les mêmes producteurs, m’a entraînée dans une école primaire semblable à celle de mon enfance, parmi de petits fantômes à la fois ludiques et nostalgiques.

Les médiateurs culturels le disent : amener le public au cœur des œuvres donne souvent de belles premières rencontres avec une forme d’art peu côtoyée, un sujet méconnu, une technologie nouvelle. En ce sens, Vestige, un « documentaire inventif » où Lisa, au téléphone, raconte son amour perdu avec Erik, pourrait intéresser des novices au cinéma expérimental. Mathieu, coursier à vélo de Monquartier en boîte, a pour sa part remarqué sa « tech nouvelle génération de jeu vidéo » : la capture en volumétrie.

Myriam Achard, chef des partenariats, nouveaux médias et relations publiques à PHI, se rappelle cette réaction d’un visiteur après Everest : « Je n’aurais jamais pensé me retrouver comme ça, sur le toit du monde… » De fait, seulement 175 personnes à ce jour ont réalisé cette ascension de l’Himalaya dont la RV offre un aperçu saisissant. Coup de cœur de notre PDG Arnaud, l’excursion dans les grands espaces nous a aussi impressionnés, Mathieu et moi. Quoique sujette au vertige et sensible aux scènes en altitude des films IMAX, je n’ai pas éprouvé d’inconfort avec le casque de RV. Seul un petit pourcentage de gens en ressentent, dit Myriam Achard, d’après son expérience à PHI, où l’immersif et la RV sont arrivés progressivement au cours des six dernières années.

Traveling While Black aura été mon coup de cœur. Serait-ce à cause de mon passé dans des centres d’artistes attentifs au renouvellement du genre documentaire? De mon présent où je vois chaque jour les murs se dresser entre le public et l’information? Se retrouver assis à une table chez Ben’s Chili Bowl à Washington, devant une mère noire nous racontant en entrevue la mort de son fils de 12 ans abattu par des policiers, donne à ses mots une portée qu’ils n’ont pas entre guillemets dans un texte… La programmation de PHI VR TO GO à la maison, au-delà de l’expérience de découverte et de divertissement, offre un aperçu des usages et du potentiel de la RV.

Vestige, réalisé par Aaron Bradbury, Atlas V, produit par Paul Mowbray, Antoine Cayrol et Jill Klekas Basmajian. Image tirée du film.
Crédit photo: Gracieuseté

Informations pratiques

La réalité virtuelle n’est pas recommandée pour les moins de 13 ans, mais ce n’est pas une interdiction ferme, précise Myriam Achard. Sous la supervision des parents, l’expérience peut se faire sans risque lors d’une activité familiale.

La location du casque PHI VR TO GO est offerte à Québec et à l’Ancienne-Lorette, au coût de 68,75 $ pour une durée de 48 h. La réservation se fait auprès de PHI, sur son site web.

En partenariat avec Tours Voir Québec, une entreprise locale, le casque de réalité virtuelle Oculus GO est livré directement à domicile et prêt à utiliser. Ni ordinateur ni application ne sont requis : tout est dans le casque avec les neuf films. On peut y brancher ses propres écouteurs filaires; si on n’est pas dans un environnement bruyant et qu’on ne risque pas de déranger autrui, le son du dispositif fait très bien l’affaire. Un catalogue d’immersion (.pdf) en ligne contient les détails des films au programme.

Le casque est livré et ramassé par un coursier à vélo ou en véhicule électrique, sans contact physique. L’équipement est emballé dans deux sacs. Entre les locations, il est entièrement nettoyé par la technologie la plus récente Cleanbox. Selon les informations fournies par PHI, celle-ci « désinfecte et éradique jusqu’à 99,9 % des bactéries, virus et champignons grâce à son processus ultra-violet ». PHI suit un protocole de l’Agence de santé publique du Canada (ASP).

PHI offre au besoin une assistance par clavardage du lundi au vendredi, entre 9 h et 19 h.

Films inclus dans le casque PHI VR TO GO

  • Ayahuasca réalisé par Jan Kounen, produit par Atlas V, BAHN et Small. France, Luxembourg, 20 min, sans dialogue, 2019.
  • Gloomy Eyes Épisode 1 écrit et réalisé par Fernando Maldonado, Jorge Tereso, co-écrit par Santiago Amigorena, produit par 3DAR et ATLAS V avec la musique de AHRE Studio. France, Argentine, États-Unis, 10 min, français, 2020.
  • Ex Anima réalisé par Bartabas et Pierre Zandrowicz, produit par Antoine Cayrol et le Théâtre Équestre Zingaro, Arte France, Atlas V et MK2 Films. France, 13 min, sans dialogue, 2019.
  • Vestige réalisé par Aaron Bradbury, Atlas V, produit par Paul Mowbray, Antoine Cayrol et Jill Klekas Basmajian. Royaume-Uni, France, États-Unis, 13 min, français, 2018.
  • Everest dirigé et écrit par Jonathan Griffith. États-Unis, 10 min, anglais, 2019.
  • Gymnasia créé et réalisé par Chris Lavis et Maciek Szczerbowski, produit par l’Office national du film du Canada et Félix & Paul Studios. Canada, 7 min, sans dialogue, 2019.
  • The Real Thing réalisé par Benoit Felici, coréalisé par Mathias Chelebourg, produit par Artline Films, DV Group et ARTE France. France, 2018, mandarin (sous-titres français et anglais), 16 min.
  • Traveling While Black réalisé par Roger Ross Williams et Ayesha Nadarajah, produit par Félix & Paul Studios et Traveling While Black Inc. États-Unis, 21 min, anglais, 2018.
  • Alegría – A Spark of Light produit par Félix & Paul Studios et Cirque du Soleil. Canada, 14 min, sans dialogue, 2020.
Monquartier a été payé par PHI pour tester PHI VR TO GO. Les revenus d’annonceurs financent le fonctionnement de Monquartier et sa production d’information hyperlocale indépendante.