Groupe Optel prêt à déployer sa plateforme sur le niveau de risque | 16 avril 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Optel Vision courtoisie

Groupe Optel prêt à déployer sa plateforme sur le niveau de risque

Fort d’une expérience de plus de 30 ans dans le domaine des technologies, ainsi que des outils de géolocalisation et de traçabilité développés ces dernières années, Groupe Optel est prêt à déployer une plateforme mesurant le niveau de risque d’attraper la COVID-19, de manière aussi précise que par quartier.

«Notre plateforme est terminée, mais pas encore déployée. On est en discussion avec les gouvernements fédéral et provincial pour savoir quelles sont les règles du jeu», a précisé Florent Bouguin, vice-président Ingénierie et technologies du Groupe Optel, une entreprise de Québec.

Le premier déploiement de la plateforme sera réalisé sur les sites Web des gouvernements — lorsque l’entente sera conclue —, et pourra se poursuivre sur la tablette et le téléphone intelligent via Google Play et App Store.

Quartiers affectés

Les utilisateurs de la plateforme répondront de manière anonyme et volontaire à un court questionnaire leur permettant de connaître leur niveau de risque d’attraper la COVID-19. «Optel ne garde pas les données des utilisateurs; ceux-ci demeurent les propriétaires de leurs données. On n’est pas capable de remonter au niveau de l’ID (identification) de l’ordinateur ou du téléphone intelligent. En Israël, par exemple, c’est différent, puisque ce sont les compagnies de téléphonie qui font les plateformes», indique M. Bouguin.

Ainsi, l’outil de Groupe Optel permettra de géolocaliser les individus infectés, de connaître leur état de santé et de mesurer le potentiel de propagation par ville, par quartier ou même par rue.  Il est possible de voir l’évolution de la propagation de la COVID-19 en temps réel. Concrètement, ça peut se traduire par des pastilles de couleur sur une carte géographique. Ainsi, le gouvernement pourrait adapter ses messages selon le niveau de risque, d’un quartier à l’autre. Les utilisateurs recevraient ces messages par voie électronique.

Équipement médical

En ce temps de pandémie, il n’y a pas que les individus qui intéressent Groupe Optel, mais aussi l’équipement médical. « Les hôpitaux ont un système archaïque dans la digitalisation des équipements. Il y a encore des gens qui comptent à la main le matériel médical », déplore le vice-président Ingénierie et technologies de Groupe Optel.

« On est en contact avec plusieurs hôpitaux de plusieurs provinces au Canada et ailleurs, pour qu’ils puissent connaître en temps réel la quantité des items de première nécessité, en particulier les masques N95. On peut obtenir une traçabilité numérique précise de ces items avec l’outil que nous développons », conclut M. Bouguin.