Explosion de culture virtuelle | 19 avril 2020 | Article par Anny Bussières

Crédit photo: Pixabay

Explosion de culture virtuelle

Depuis que les théâtres ont annulé leur saison et que les librairies et les musées ont verrouillé leurs portes, les assoiffé.e.s de culture confiné.e.s à la maison doivent faire preuve d’audace et de créativité afin d’assouvir leurs besoins. Plusieurs entreprises culturelles québécoises et internationales ont développé de nouveaux outils et de nouvelles approches de diffusion gratuite d’œuvres nourrissantes pour l’âme, le cœur et l’intellect. Voici quelques suggestions pour vous permettre de lancer votre parcours artistique atypique : n’hésitez pas à partager vos propres trouvailles avec votre entourage et dans vos réseaux !

Musées

Les plus grandes collections d’art de la planète sont accessibles par le biais de visites virtuelles, de visites commentées et de regards ciblés sur les collections. L’Ermitage de Saint-Petersbourg, le Prado de Madrid, le British Museum de Londres, le MOMA de New York et le Louvre de Paris, pour ne nommer que ces institutions, s’avèrent des incontournables par leur offre de service riche et diversifiée. Les images somptueuses et les couleurs chatoyantes plairont aux amoureux des arts, en plus d’alimenter les projets de voyage de plusieurs!

À Québec, le Musée national des Beaux-Arts et le Musée de la Civilisation sont prêts à accueillir les visiteurs virtuels avec des vidéos découvertes, des activités pour les enfants, l’accès libre au contenu des audioguides et des commentaires très pertinents sur leurs œuvres les plus marquantes. Le Musée des Augustines propose, via son portail Web, de plonger dans la richesse de ses archives et de découvrir un autre pan de l’histoire de Québec. Profitez également de ce temps de pause pour en apprendre davantage sur le passé militaire de la Ville en consultant l’offre virtuelle du Musée des Plaines d’Abraham : l’exposition intitulée 1759 présente un retour sur les grandes étapes de la Conquête.

Théâtres

Quel bonheur de se laisser charmer par un radio-théâtre ! Ce genre un tantinet délaissé refait surface avec une offre culturelle alléchante. Le théâtre La Bordée met à la disposition des amateurs une balado de sa production Rouge, en plus de proposer sur ses médias sociaux des liens vers d’autres compagnies de théâtre également engagées dans cet élan collaboratif.

Le collectif Nous sommes ici propose également sa pièce Entre autres, présentée récemment au Théâtre Périscope.

Le National Theatre de Londres, ainsi que d’autres compagnies européennes, ont versé sur la plateforme Youtube de nombreux vidéos de leurs productions. On y retrouve quelques pièces de Shakespeare, des succès parisiens, ainsi que la comédie One Man, Two Guvnors et le classique Jane Eyre.

Plus près de Québec, ICI Première est à développer une carte de balados qui saura divertir et faire réfléchir. La maison de poupée d’Henrik Ibsen, Ici de Gabrielle Lessard et 21 de Rachel Graton sont actuellement disponibles pour écoute.

Littérature

ICI Première se démarque toutefois par son offre de livres audio. Des succès et des classiques québécois, lus bien souvent par leurs autrices et auteurs, des découvertes et un foisonnement de styles et d’époques : les boulimiques de lecture prendront plaisir à parcourir le site Web simple et efficace proposé par cette chaîne publique. Plusieurs titres des Éditions Alto, situé dans Saint-Roch, s’y retrouvent.

Pour qui préfère les lectures publiques, les commentaires d’autrices et d’auteurs agrémentés de musique originale et les suggestions de lecture pertinentes : les maisons d’édition québécoises travaillent fort à diversifier les points d’accès à la littérature. Mémoire d’encrier, La Peuplade et Hannenorak, notamment, proposent un calendrier d’événements sur leur site Web et leurs réseaux sociaux. On trouve facilement quelque chose pour agrémenter chaque jour de la semaine.

Le site Opuscules.ca s’est donné pour mandat de promouvoir et de diffuser la littérature québécoise : il offre des suggestions, des lectures publiques et des concours en ligne, dont les Voix de la poésie 2020.

Plusieurs artistes francophones et anglophones profitent de cette pause pour nous faire découvrir des autrices et des auteurs leur étant chers. À titre d’exemple, le Britannique Patrick Stewart utilise sa voix chaude et à la diction parfaite pour lire Shakespeare à raison d’un sonnet par jour : on le trouve facilement sur Twitter.

S’évader

Besoin d’air et de grands espaces ? Les documentaires du National Geographic 360, disponibles sur Youtube, sauront alimenter l’imaginaire des voyageurs, tout comme la vidéothèque de Google Arts and Culture. Les présentations sur le château de Versailles, la ville syrienne de Palmyre et le complexe architectural de Bagan, de Birmanie, valent le détour.

Plutôt que de le faire à La Barberie, l’entreprise québécoise Les Karavaniers présente aux habitués de leur page Facebook des conférences virtuelles hebdomadaires sur leurs destinations récentes et futures : Sardaigne et Maroc sont au menu à la mi-avril.

Comme quoi confinement ne rime pas avec malnutrition culturelle : bonnes découvertes !