De grandes artères bientôt décorées | 16 novembre 2020 | Article par Julie Rheaume

Sur cette photo d’archives, une vue hivernale de la rue Marie-de-l’Incarnation, dans Saint-Sauveur.

Crédit photo: Jean Cazes

De grandes artères bientôt décorées

Les grandes artères du centre-ville se pareront bientôt de lumières et de décorations. Dans Saint-Sauveur, la rue Marie-de-l’Incarnation revêtira cette année des atours festifs, une nouveauté. Nous vous proposons un aperçu des décorations à venir dans nos quartiers.

Publicité

Cette année, les sociétés de développement commercial de Québec (SDC) pourront se faire rembourser jusqu’à 80 % des coûts de leurs décorations de Noël, jusqu’à concurrence de 50 000 $. Il s’agit d’un montant presque deux fois plus élevé que l’an dernier, indiquait Radio-Canada le 26 octobre dernier.

Une somme totale de 600 000 $ est prévue pour les sept SDC de Québec, précise la Ville.

Saint-Sauveur

Par conséquent, des quartiers s’illumineront davantage. C’est notamment le cas de Saint-Sauveur. Les décorations devraient « bientôt » être mises en place, selon la directrice générale de la SDC de Saint-Sauveur Marylou Boulianne.

« Elles devraient être installées la semaine prochaine, plus tôt que d’habitude. Habituellement, on procédait vers le 1er décembre », a indiqué Mme Boulianne lors d’un entretien téléphonique le 16 novembre.

Cette année, la rue Marie-de-l’Incarnation prendra des couleurs festives, de la rue Courcelette jusqu’à tout près du boulevard Charest, annonce Mme Boulianne. Le tracé droit de cette artère importante du quartier permettra de bien voir le résultat.

La portion de la rue de Saint-Vallier Ouest, qui bénéficiait déjà de décorations de Marie-de-l’Incarnation jusqu’à Charest, revêtira de nouveau ses atours du temps des fêtes.

Des discussions avec les membres de la SDC de Saint-Sauveur et l’organisation ont également lieu dans le but d’offrir « une meilleure unicité » et une bonification en matière de décorations, note Mme Boulianne au sujet de cette collaboration. Les marchands peuvent donc évidemment apporter leur grain de sel. Malheureusement, certains commerces, plus affectés par la crise sanitaire actuelle, ne pourront décorer la façade de leurs établissements alors que d’autres s’avèrent « plus chanceux » en dépit de la situation.

Des discussions ont également lieu avec divers organismes du quartier Saint-Sauveur en vue d’offrir d’éventuelles animations si les circonstances le permettent. Les détails restent toutefois à finaliser.

L’an dernier, une vente de sapins avait connu un franc succès dans Saint-Sauveur. En raison de la COVID-19, un tel événement n’aura pas lieu cette année.

Limoilou

À la SDC 3e Avenue/Limoilou, on entend ajouter davantage de décorations extérieures cette année en raison des montants supplémentaires accordés par la Ville.

« On avait déjà travaillé sur un projet plus modeste. Avec la (contribution additionnelle) de la Ville, on a été en mesure de le bonifier grandement », explique la directrice générale, Isabelle Madrid, en entretien téléphonique.

« Idéalement, on aimerait installer les décorations à la fin novembre » , précise Mme Madrid. On se donne toutefois jusqu’au 1er décembre à titre d’ultime échéancier. Ce décor hivernal s’étalera sur la 3e Avenue, entre la 4e et la 13e Rue, jusqu’au 15 février.

On y retrouvera une soixantaine de sapins, des guirlandes, des flocons lumineux suspendus aux lampadaires et des arbres illuminés. La SDC s’est allié les services des firmes Les Artisans du paysage, pour les sapins et les guirlandes, et de Pixel Création, pour les flocons et l’illumination des arbres.

Pandémie oblige, la SDC ne prévoit pas d’animations extérieures cette année. Quant aux activités du 31 décembre, celles-ci ne pourront évidemment pas se dérouler sous leur forme habituelle, indique Mme Madrid.

Saint-Roch

Grâce aux sommes supplémentaires accordées par la Ville, la SDC Saint-Roch, pourra installer davantage de décorations. Des couronnes placées sur les lampadaires et des dizaines de sapins (seuls ou en trios) égayeront la rue Saint-Joseph, de la rue Caron jusqu’au cœur de Saint-Roch.

La compagnie d’installation d’arbres et lumières Arboretum Expert est actuellement affairée au déploiement sapins sur la place Jacques-Cartier. L’installation des autres éléments devrait débuter d’ici la fin de la semaine prochaine. La boutique locale WenDIY fleuriste a quant à elle été mise à contribution pour les couronnes.

« On veut que les gens aient de la magie devant eux », soutient Lisanne Champagne, porte-parole de la SDC dans ce dossier, faisant référence aux citoyens, passants et travailleurs qui circulent sur Saint-Joseph et dans le quartier. La SDC souhaite ainsi rendre l’artère « plus belle», chaleureuse et illuminée.

Cette année, pour éviter les rassemblements, il n’y aura pas d’activités ni d’animations dans Saint-Roch aux fêtes. Les responsables de la SDC ont préféré miser entièrement sur les décorations extérieures afin de semer un peu de joie dans le quartier.

Même si les détails restent à finaliser, des boissons chaudes devraient toutefois être distribuées les fins de semaines à la Place chaleureuse du parvis de l’église St-Roch. Un geste « toujours très apprécié », de dire Mme Champagne, en entrevue le 17 novembre.

Quant au sapin qui trône à la place de l’Université-du-Québec, à l’angle du boulevard Charest Est et de la Couronne, il sera illuminé à compter du vendredi 27 novembre, précise David O’Brien, porte-parole à la Ville de Québec. L’installation de cet arbre lumineux est sous la responsabilité de la municipalité et non de la SDC de Saint-Roch.

Montcalm

Dans Montcalm, en raison de travaux effectués sur l’avenue Cartier, les décorations ne seront pas installées avant le début de décembre, selon le directeur général de la SDC Montcalm – Quartier des arts, Jean-Pierre Bédard.

Les abat-jours seront de retour sur l’avenue Cartier. Ceux-ci devraient arborer des décorations festives. À la place Richard-Garneau, à l’angle Cartier et René-Lévesque, on installera foyer, chaises Adirondack, « davantage de mobilier urbain » et des sapins, de dire M. Bédard au bout du fil. On procédera donc un peu comme par les années passées.

Quant à l’animation, celle-ci devrait être de retour en janvier avec les contes de la compagnie de théâtre La Vierge folle à la place Richard-Garneau. En février, on devrait également présenter des graffitis virtuels sur neige.

Programmation « réconfortante »

La place Richard-Garneau, dans Montcalm, en 2018.
Crédit photo: Courtoisie SDC Quartier des arts de Québec

Rappelons que la Ville de Québec a promis une « programmation réconfortante» offerte gratuitement aux citoyens pour leur permettre d’accueillir l’hiver avec le sourire.

« Dans les prochaines semaines, plusieurs artères commerciales, bibliothèques, centres de loisirs et sentiers pédestres seront décorés et illuminés pour la période hivernale. La Ville invite également les citoyens à décorer en grand leur maison à l’approche du temps des Fêtes (…). Un budget de plus de 3,1 M$ est alloué à la réalisation de la programmation réconfortante. De cette enveloppe, un montant de 439 500 $ provient de l’Entente de développement culturel entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec », indiquait la Ville dans un communiqué le 30 octobre.

En savoir plus sur...