COVID-19: le RTC réduit de 30 % son offre de service | 26 mars 2020 | Article par Véronique Demers

Pour lutter contre la COVID-19 et respecter les normes de distanciation sociale, de nouvelles charges maximales seront appliquées dans l’ensemble de la flotte du RTC. Pour les Métrobus, ce sera 35 usagers maximum à la fois (au lieu de 105).

Crédit photo: Jean Cazes

COVID-19: le RTC réduit de 30 % son offre de service

À compter du lundi 30 mars, le Réseau de transport de la Capitale (RTC) va diminuer son offre de service de 30 %. Cette décision a été prise à la suite d’une séance extraordinaire du conseil d’administration tenue hier. Ainsi, en raison de la crise sanitaire causée par la COVID-19, 3000 départs quotidiens seront offerts, au lieu de 4300.

Publicité

« C’est une situation jamais vue au RTC. On a travaillé avec les 9 sociétés de transport en commun et le ministère des Transports. On compte maintenir les services, mais les adapter au contexte. […] Cette mesure sera en place jusqu’à ce que la situation se sera résorbée », a indiqué en conférence de presse téléphonique Rémy Normand, président du RTC.

Malgré une baisse moyenne d’achalandage de 80 %, soit 30 000 passages quotidiens au lieu de 150 000, le RTC maintient son offre de service à 70 %. « À 70 %, on a quelque chose de satisfaisant. Il faut maintenir le service partout sur le territoire. Une infirmière de Val-Bélair a autant besoin de transport qu’une infirmière de Beauport », a illustré M. Normand.

Quant au Service de transport adapté de la Capitale (STAC), il y a une baisse d’achalandage de 85 %. Toutefois, aucun ajustement n’est requis pour l’instant.

Distanciation sociale et mesures sanitaires

Pour respecter les normes de distanciation sociale, des charges maximales ont été établies dans les divers véhicules du RTC. Ainsi, dans un midibus, ce sera 15 passagers (au lieu de 40); dans un bus standard, 25 (au lieu de 60), et dans un bus articulé, 35 (au lieu de 105). La montée se fait en tout temps par la porte arrière.

Des efforts supplémentaires sont fournis de la part du RTC pour maintenir un environnement sanitaire sécuritaire pour ses usagers. « C’est l’une de nos préoccupations. On répond à des standards reconnus. On désinfecte toutes les surfaces en contact avec la clientèle, comme les barres, les sangles et les sièges », mentionne Alain Mercier, directeur général du RTC.

Perte de revenus

Même si le valideur OPUS et la boîte de perception ne sont pas accessibles, les clients doivent avoir un titre de transport valide, puisqu’il pourrait être vérifié en tout temps. Les tarifs actuels sont maintenus selon la grille tarifaire en vigueur.

Le RTC devra essuyer des pertes face à la baisse significative — pour ne pas dire le presque arrêt — de l’achat des titres de transport. Chaque mois, l’achat des titres de transport représente des revenus de 6,1 M$. « Le RTC avait budgété aussi des revenus additionnels liés à la bonification de services qui allaient être en place cet automne. Ce sera une autre perte », a exprimé M. Normand.

Entente avec les chauffeurs

Afin de mettre en place l’ensemble des mesures liées à ce contexte exceptionnel, le RTC avait besoin d’obtenir l’aval du syndicat des chauffeurs. « Le conseil d’administration a écrit une lettre d’entente avec le syndicat des chauffeurs. Il a fallu simplifier le plus possible les règles de la convention collective, et ça a été accepté », a précisé le président du RTC.

Soulignons que le RTC regroupe 1600 employés réguliers permanents. De ce nombre, 128 personnes sont en télétravail et 53 personnes en isolement volontaire. Chez les employés temporaires (sur appel), quatre d’entre eux ont demandé d’être mis à pied, pour avoir de l’assurance-emploi. Le temps supplémentaire a été aboli pour tous.

Mesures mises en place à partir du 30 mars:

  • Fréquences des Métrobus 800, 801 et 807 aux 10 min. (au lieu de 15 min.)
  • Minimum de 2 allers-retours sur tous les parcours eXpress 200
  • Minimum de 1 aller-retour sur tous les parcours eXpress 500
  • eXpress 300 annulés à l’exception d’un aller-retour sur les parcours eXpress 315 (CHUL), 331 et 334 (IUCPQ)
  • Les centres hospitaliers sont desservis
  • Service réduit pour la plupart des parcours leBus
  • Certains départs conservés sur les parcours desservant les parcs industriels
  • Parcours-écoles annulés
  • Couche-tard annulés

En tout temps, la Politique de gestion de remboursement du RTC demeure applicable.
La situation évolue rapidement. Pour obtenir de l’information sur le service du RTC: rtcquebec.ca/covid-19 ou 418 627-2511, option 1.

Pour toute information sur les parcours, consultez le site web du RTC et vérifiez aussi sur l’application Nomade pour l’horaire en temps réel.