COVID-19 : Les entreprises recevront aussi des aides financières | 3 avril 2020 | Article par Véronique Demers

3e Avenue. 16 juin 2018

Crédit photo: Jean Cazes

COVID-19 : Les entreprises recevront aussi des aides financières

Autant les particuliers que les entreprises sont soutenus dans cette crise du coronavirus. Pour ne pas plonger l’économie dans l’inertie, bien que celle-ci soit énormément au ralenti, des mesures fiscales sont mises de l’avant par le gouvernement fédéral.

Les PME et OBNL peuvent recevoir un soutien financier du gouvernement fédéral; ils doivent démontrer qu’ils ont subi une baisse de 30 % de revenus depuis le début de la crise, à la mi-mars.

Le gouvernement fédéral souhaite encourager les employeurs à réembaucher les travailleurs et à reprendre les activités entrepreneuriales. Étant donné que lesdites activités risquent de ne pas tourner à plein régime, les entreprises peuvent se tourner vers le programme de travail partagé de l’assurance-emploi. Il s’agit d’une entente conclue entre l’employeur et l’employé, avec des heures de travail réduites, sur une unité de travail partagée. L’assurance-emploi vient combler le manque.

Mais qu’en est-il des très petites entreprises, générant une plus petite masse salariale? Questionnée à ce sujet, la députée de Beauport-Limoilou, Julie Vignola, a assuré que son parti compte inclure toutes les entreprises, sans exception.

« C’est en négociation en ce moment pour les très petites entreprises et les travailleurs autonomes qui présenteraient des cas particuliers. […] J’ai déjà vécu cette situation-là, où le travail que j’ai fait n’était pas toujours comptabilisé. Ça devient stressant », admet-elle.

Fabrication potentielle de masques à Québec

La pénurie imminente d’équipement médical pour les professionnels de la santé – en particulier les masques – a été au coeur des préoccupations cette semaine. « On a envoyé l’information pertinente à une entreprise manufacturière de ma circonscription, qui fabrique des vêtements habituellement, pour qu’elle soumette sa candidature en vue de fabriquer des masques. Ça reste à confirmer », a justifié la députée Vignola, qui a préféré taire le nom de l’entreprise.

D’ailleurs, la politicienne est en train de dresser avec son équipe la liste des 1800 entreprises sur le territoire de la circonscription de Beauport-Limoilou, et compte bien la partager à son/sa successeur, le cas échéant.

À l’échelle locale : les commerces membres des SDC

Bien que les commandes en ligne et les livraisons pour emporter demeurent toujours des solutions pour continuer à faire rouler l’économie, des sondages menés auprès des membres des sept Sociétés de développement de commercial (SDC) de la ville de Québec révèlent que de 30 % à 50 % des commerces pourraient fermer leurs portes, si la crise s’étire au-delà du 1er juin.

Près de 75 % des entreprises n’ont plus de revenus, ou moins de 20 % de leur chiffre d’affaires habituel. Toutefois, les SDC de Québec sont à planifier une stratégie de relance, avec le mot-clic #solidairespournosartères.

Commerces ouverts des SDC des quartiers centraux (mets à emporter, livraison, boutique en ligne)

Autres ressources