Le 27 novembre 2020 dans nos quartiers | 27 novembre 2020 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: @poemedesurface - Instagram

Le 27 novembre 2020 dans nos quartiers

Pour la durée des défis techniques qui perturbent la diffusion des publications de Monlimoilou, Monsaintroch, Monsaintsauveur et Monmontcalm vers Monquartier, je vous propose quotidiennement ici, en début de soirée, un récapitulatif des articles du jour. Voici celui de ce vendredi 27 novembre.

Publicité

En guise d’entrée pour le lunch, on vous proposait peu avant midi un texte « au JE » signé Julie Rheaume, qui évite habituellement la première personne du singulier. Mais qui de mieux qu’elle pour parler de l’intérieur de la campagne en cours à CKIA FM 88,3, après toutes ses années à la barre de l’Émission Qulture? C’est aussi une bonne lecture sur le parcours d’une journaliste d’ici à travers des médias très diversifiés, des années 1990 à nos jours.

Réaménagements

Un peu plus tard dans Limoilou, on découvrait que la firme d’architecture et de design Groupe A/ Annexe U venait de débarquer dans un local de la Caserne no 5 sur la 5e Rue, pour y installer une partie de son personnel en croissance. Une occasion d’échanger deux ou trois mots avec un des associés, Érick Rivard, Limoulois et chroniqueur urbaniste à Monlimoilou lorsque son horaire lui laisser un répit.

Puis l’attention s’est tournée en fin d’après-midi vers Monsaintroch. J’y signais un article annonçant l’arrivée de quatre nouveaux propriétaires à la barre du Maelstrøm Saint-Roch, le café et restaurant situé à l’intersection des rues Saint-Vallier Est et Horatio-Nelson. Les propriétaires précédents, qui en étaient aussi les cofondateurs, poursuivront leurs activités de production et distribution de café infusé à froid.

Au moment d’écrire ces lignes, après bien des tests par notre agence, on venait d’apprendre que l’équipe de données chez l’hébergeur avait corrigé un problème intermittent dans le réseau qui avait touché entre autres « la machine de Monquartier ». Ça n’avait pas permis de tout remettre dans l’ordre encore, cependant… Comme les ennuis techniques qui perdurent au-delà du vendredi 17 h tendent à nous hanter jusqu’au lundi, il y aura probablement un autre récapitulatif dimanche. Puissions-nous entre-temps éteindre « la machine » pour les prochaines 48 h à 72 h.