Le 26 novembre 2020 dans nos quartiers | 26 novembre 2020 | Article par Suzie Genest

Un équipe de cyclistes du Pignon Bleu en compagnie (en arrière-plan) d'Alain Rioux,  responsable du comité d’organisation du Pro-Am Gagné-Bergeron, et Roseline Roussel, directrice générale du Pignon Bleu, l'été dernier.

Crédit photo: Gracieuseté Pignon Bleu

Le 26 novembre 2020 dans nos quartiers

Pour la durée des défis techniques qui perturbent la diffusion des publications de Monlimoilou, Monsaintroch, Monsaintsauveur et Monmontcalm vers Monquartier, je vous propose quotidiennement ici, en début de soirée, un récapitulatif des articles du jour. Voici celui de ce jeudi 26 novembre.

C'était une petite journée, après un mercredi chargé. La nouvelle d'hier concernant le déménagement du Casse-croûte Pierrot au printemps sur le 1re Avenue a continué de faire son chemin. On a même appris aujourd'hui un nouvel élément d'information : un bar laitier s'ajoutera à l'institution limouloise dans ses nouveaux locaux.

Aider les enfants dans le besoin, s'aider soi-même

Du côté de Saint-Sauveur cet après-midi, un retour sur le Pro-Am Gagné-Bergeron en formule 2020 nous apprend qu'il a permis d'amasser 129 500 $. Cette somme sera répartie entre quatre organismes oeuvrant pour les enfants, dont le Pignon Bleu dans Saint-Sauveur. Faute de pouvoir tenir l'habituel match de hockey, en raison des mesures sanitaires, un Défi-vélo durant l'été et un encan ont été organisés cette année. Julie Rhéaume a profité de l'entrevue avec Alain Rioux pour s'informer des plans envisagés pour 2021. Voyez son article pour en savoir davantage à ce sujet.

En début de journée paraissait sur Monsaintroch un article de Véronique Demers sur un citoyen déterminé à prendre en main sa vie, tout en apportant une contribution pour améliorer celle d'autres personnes. En situation précaire, sans domicile fixe, Patrick Charette, qui cherche un emploi, a créé un blogue sur les réalités des personnes marginalisées et à risque d'itinérance. Il souhaite aussi poser sa candidature au conseil de quartier de Saint-Roch afin d'y apporter sa perspective d'expert d'un quotidien précaire.

Si la tendance se maintient, une nouvelle concernant un établissement de Saint-Roch devrait faire du bruit demain, vendredi 27 novembre. Vous voilà avertis. Entre-temps, ça bouge dans nos coulisses numériques : la fin de nos défis de diffusion multisites approche, ainsi que celle de mes récapitulatifs quotidiens sur Monquartier. J'ai cassé une coupe à vin ce matin en faisant la vaisselle; selon une légende superstitieuse, ce serait le signe que la chance me sourira. Portera-t-elle toutefois un couvre-visage?

Publicité