2020 fois deux mètres : un temps des fêtes réinventé | 25 décembre 2020 | Article par Suzie Genest
Initiative « Partagez vos messages réconfortants » au sentier linéaire de la rivière Saint-Charles.

Crédit photo: Jean Cazes

2020 fois deux mètres : un temps des fêtes réinventé

Chaque année le jour de Noël, nous transmettons nos souhaits des fêtes, exprimons notre gratitude pour les douze mois passés parmi vous, nous enthousiasmons à la perspective de vous retrouver pour une nouvelle année. Il n'a pas été aisé cette fois-ci de surmonter la page blanche...

Publicité

Comme à vous sans doute, les derniers mois nous ont semblé à la fois bien courts et bien longs. 2020 fois deux mètres?

Nous avons eu nous aussi à nous ajuster, prendre des décisions et poser des actions qui ressemblaient parfois à des coups de dés dans la demi-obscurité. Entre les ralentissements, les arrêts, les redémarrages, les doutes et les nécessités, nous avons somme toute gardé le cap. Nous avons même commencé à consolider l’équipage.

On a entendu que la pandémie de la COVID-19 avait mis tout le monde dans le même bateau; on a vu cette idée contestée. Nous ne sommes pas tous dans le même bateau, mais nous traversons la même tempête – we are not in the same boat, we are in the same storm –, peut-on lire dans plusieurs textes et poèmes, souvent inspirés les uns des autres, sur divers sites.

La situation actuelle, mondialement autant que localement, exacerbe beaucoup d’inégalités sociales, économiques, pour les individus et les collectivités. Nous n’avons pas toutes et tous le même filet social, le même réseau de solidarité, les mêmes ressources matérielles et habiletés pour la virtualisation du travail, des études, des activités de divertissement et de socialisation. Ni le même âge ou le même parcours. Dans la vie comme dans la pandémie, nous n’avons pas toutes et tous la même immunité; nous avons toutes et tous des vulnérabilités.

Le traditionnel décompte du 31 décembre à 23 h 59 ne marquera pas la fin de la tempête. Les souhaits et résolutions de nouvelle année nous offrent toutefois l’opportunité d’influencer la suite de la traversée.

Que tous les deux mètres de recul de 2020 nous donnent la perspective vite perdue dans nos courses à l’instantané. Que le phare de la lucidité, de la santé et de la solidarité éclaire la prochaine année.

À vous qui nous visitez, nous lisez, nous commentez, nous faites confiance, de Maizerets à Saint-Sacrement, nous vous souhaitons un heureux temps des fêtes réinventé.

L'équipe de Monquartier s'accorde quelques jours de repos mais vous réserve quelques contenus de circonstances d'ici le 4 janvier, où elle reprendra la cadence régulière.