Un conseil de quartier pourrait être dissous | 3 avril 2019 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Gracieuseté

Un conseil de quartier pourrait être dissous

Alors que tous les conseils de quartier sont en période d’assemblée générale annuelle et d’élections, celles dans Saint-Sacrement n’ont pu avoir lieu, mardi soir, faute de quorum. S’il n’y a pas d’élections lors de l’assemblée générale reportée au 4 juin, le conseil de quartier de Saint-Sacrement pourrait être dissous.

Il fallait au minimum cinq candidatures pour que le quorum soit atteint, mais seulement une (Étienne Hivert) a été proposée. Pour diverses raisons, la presque totalité des membres du CA du conseil de quartier de Saint-Sacrement (Laurent Aubin, Kevin Bouchard, Frédéric Dechamplain, Marie-Christine Boulanger, Danièle Grondines, Kpeto Koumedzina) ont décidé de quitter. Il y avait quatre postes de femmes et trois postes d’hommes à combler.

« Si le quorum n’est pas atteint le 4 juin, je vais informer le comité exécutif de la Ville de Québec, et le conseil de quartier pourrait être dissous », a informé Anne Pelletier, conseillère en consultations publiques à la Ville de Québec.

Rappelons que pour présenter sa candidature à un conseil de quartier, il faut habiter à l’intérieur des limites territoriales du quartier en question, avoir 18 ans ou plus et remplir le bulletin de candidature appuyé par 10 personnes. Et la citoyenneté canadienne n’est pas obligatoire. « La personne qui présente sa candidature peut être résident permanent, par exemple », a souligné Mme Pelletier.

Une voix citoyenne

Rappelons qu’un conseil de quartier ne possède pas de pouvoir exécutif et que les membres du CA s’investissent comme bénévoles pour tenir les différentes rencontres et activités. Un conseil de quartier peut rédiger des mémoires, participer à des consultations publiques, donner des recommandations à la Ville de Québec.

« Pour ma part, après avoir donné un nombre incalculable de temps après trois ans, à faire de la rédaction de mémoires, à défendre les intérêts du quartier, j’ai décidé de passer à autre chose. Ça a été une moyenne de deux jours par semaine depuis trois ans. J’étais la seule retraitée du conseil! S’il n’y a plus de conseil de quartier, on ne pourra plus proposer, déposer de mémoires. Les gens doivent savoir que pour la transition des dossiers, on demeure disponibles », détaille Marie-Christine Boulanger, présidente sortante du conseil de quartier Saint-Sacrement.

« C’est partie remise, mais c’est une première qu’il n’y ait pas d’élections, depuis la création il y a plus de 20 ans du conseil de quartier. J’ai toujours laissé les gens libres, je ne veux pas les politiser. Je suis un peu surpris quand même! Mais je suis certain qu’il y aura une mobilisation », a exprimé le conseiller municipal de Montcalm – Saint-Sacrement, Yvon Bussières.

Un conseil de quartier d’un autre arrondissement a déjà été dissous par le passé, celui du Vieux-Moulin, à défaut de quorum et de candidatures.

Les assemblées générales annuelles et élections des conseils de quartier de Maizerets (9 avril), de Lairet (10 avril), du Vieux-Limoilou (17 avril), de Saint-Sauveur (17 avril), de Saint-Roch (25 avril) et de Montcalm (30 avril) se tiendront d’ici la fin avril. Les personnes intéressées à proposer leur candidature peuvent trouver les informations et le bulletin de candidature au https://www.ville.quebec.qc.ca/citoyens/participation-citoyenne/conseils_quartier/elections.aspx 

En savoir plus sur...